chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
125 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Keys of Orthanc - A Battle in the Dark Lands of the Eye…

Chronique

Keys of Orthanc A Battle in the Dark Lands of the Eye…
Il se peut que j’en aie trop attendu... Le nouvel album de KEYS OF ORTHANC ne m’a pas vraiment satisfait alors que j’avais trouvé le précédent assez sympathique (Dush agh Golnauk). Il était sorti en juin 2018 chez Naturmacht Productions, mais c’est il y a quelques mois seulement que je l’ai chroniqué sur Thrashocore. Enfin... Je dis « chroniqué » mais je suis bien gentil avec moi-même parce qu’en relisant ce que j’en disais, je me trouve bien en manque d’inspiration... Eh bien cette fois-ci c’est le contraire ! C’est le duo canadien qui n’a pas été très inspiré !

Il s’agit effectivement désormais d’un duo, alors qu’avant Dorgul était tou seul aux manettes. Il s’occupe à nouveau de tout ce qui concerne les instruments, mais a décidé de déléguer les vocaux à Harslingoth, connu de certains pour ses trois autres groupes : CALVAIRE, MAESKYYRN, REVELATION NONE. L’évolution du groupe ne vient cependant pas de ce changement de chanteur, mais de quelques ajustements musicaux. Je m’étonnais de trouver sur l’album précédent une thématique liée à Tolkien avec une musique qui n’en avait pas beaucoup le goût, eh bien on dirait que KEYS OF ORTHANC a voulu raccoler à son sujet.

Dès l’introduction, on bouffe du Tolkien avec des samples, des sons, des percussions qui se veulent très visuels, qui mettent en place les scènes qui vont défiler. Les corbeaux croassent, des soldats foulent le sol, la bataille arrive ! Normal, c’était « A Battle in the Dark Lands of the Eye…». Et le titre qui suit va bien enfoncer le clou ! Mais dans le bon sens pour l’instant, car le côté épique et nerveux de « At the Gate » fonctionne bien. Plus ou moins jusqu’à la 3ème minute. Déjà des faiblesses pointent leur nez, et elles vont être assez fatales : le clavier est de piètre qualité, les chœurs sont assez foireux... Et ça casse beaucoup la magie qui opérait pourtant...

Et c’est bien ce qui va titiller l’oreille tout le long des 46 minutes. Les compositions sont bonnes, mais la plupart des éléments rajoutés laissent à désirer. Plus que par le passé. Ainsi, le long de chaque piste on regrette certains choix, certains manques, qui vont tour à tour laisser croire que le groupe est un mauvais ersatz de BELENOS (« Besieged »), voire de FALKENBACH (« The Old Castle of Durthang») ou NYDVIND (« Lord's Bane »). Et alors que j’avais mis le groupe parmi mes petits espoirs, il redescend évidemment d’un cran. Il passe dans la catégorie des albums qui auront tenu quelques écoutes, mais qui ne reviendront probablement pas dans la platine avant... le suivant, histoire de me souvenir à quoi il ressemblait. Je retrouverai alors les mélodies qui fonctionnent, les ambiances qui sont bel et bien présentes, mais un tout qui aura trop de passages bancals...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Keys of Orthanc
Black Metal Epique
2019 - Naturmacht Productions
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  8/10

plus d'infos sur
Keys of Orthanc
Keys of Orthanc
Black Metal Epique - 2018 - Canada
  

écoutez
tracklist
01.   A Battle in the Dark Lands of the Eye…
02.   At the Gate
03.   Besieged
04.   The Old Castle of Durthang
05.   Lord's Bane
06.   Uruk agh burgûl
07.   A Dawn in Mordor

Durée : 46:10

parution
31 Août 2019

voir aussi
Keys of Orthanc
Keys of Orthanc
Dush agh Golnauk

2018 - Naturmacht Productions
  

Essayez aussi
Moongates Guardian
Moongates Guardian
...And in the Glade a Light Was Seen

2016 - More Hate Productions
  
Falkenbach
Falkenbach
…En Their Medh Riki Fara…

1996 - No Colours Records
  
Winterlore
Winterlore
Winterlore

2016 - Slaughterhouse Records
  
Nargaroth
Nargaroth
Era of Threnody

2017 - Inter Arma Productions
  
Moongates Guardian
Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin

2020 - More Hate Productions
  

Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique
Hellsodomy
Morbid Cult
Lire la chronique
No/Más
Last Laugh (EP)
Lire la chronique
Groupe Mystère
Album mystère
Lire la chronique
Esoctrilihum
Eternity Of Shaog
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Big Attraction & Giddy Up (...
Lire la chronique
Sodomisery
The Great Demise
Lire la chronique
ACxDC
Satan Is King
Lire la chronique
Dynfari
Myrkurs Er þörf
Lire la chronique
Hyems
Anatomie des Scheiterns
Lire la chronique
Massacre
Back From Beyond
Lire la chronique