chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
120 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Dawn Of Disease - Procession Of Ghosts

Chronique

Dawn Of Disease Procession Of Ghosts
Avec la force de frappe marketing de Napalm Records, l’afflux de news et de clips vidéos (relayés sur votre webzine préféré), nul doute que ce nom de Dawn Of Disease vous semble familier. Le groupe allemand aura même participé à l’édition Hellfest de cette année. La voie du succès semble toute tracée. Pourtant après un death metal brut de décoffrage aux élans mélodiques (souvent comparé à Kataklysm) fort sympathique, la bande mettra ses deux pieds dans le plat death mélodique suédois/finlandais pour un résultat des plus médiocres, digne d’un groupe amateur sous Xanax (syndrome Evocation)… Cette fois les Teutons (au line-up identique) ne se précipitent pas et prendront leur temps pour composer (plus de deux ans) ce cinquième opus Procession Of Ghosts (à l’artwork plutôt classieux). « Versuchen ».

Les critiques globalement mitigées (pour une fois que je ne suis pas seul) de Ascension Gate ont dû toucher les membres de Dawn Of Disease. Je reprendrai la conclusion de ma précédente chronique car le groupe répond (en partie) à mes doléances : fini le tempo complètement amorphe et l’amas de riffs sortis d’un générateur de death mélodique. Enfin ! Retour de la rythmique qui vous colle au siège avec ces « hammer blast » de bonne famille et des passages à la double pédale qui perforent les enceintes (production massive en sus). Tout cela appuyé par les growls monocordes mais puissants de Tomasz. Couplé à des tremoli, une recette toujours aussi rudimentaire mais tellement efficace (« As Heaven Shatters » ne tient qu’à cela). Le groupe ne revient pas pour autant à ses origines et continue sur la voie avec désormais un penchant encore plus prononcé vers la Finlande (atmosphère glaciale et mélancolique comprise). Sauf que les guitaristes ont travaillé leur sujet, des morceaux relativement longs (plusieurs de 7 minutes) aux structures variées qui arrivent à dégager quelque chose. Chose assez rare pour un style éprouvé.

A vrai dire les premiers extraits dévoilés font partie des morceaux au-dessus du lot. L’ouverture éponyme accrocheuse expose au mieux et de manière concise le travail de composition et d’atmosphère loin du pauvre Ascension Gate. Quant à « Shrine », il paraît assez osé : une intro death ‘n’ roll qui vire brutale puis limite occulte (le clip appuyant mes dires). On redemande cette versatilité ! De légères nappes de claviers (dès le titre éponyme) voire carrément éthérées dans l’esprit d’un Dark Tranquillity (une bribe sur le break à 3:33 « May the Waves Take Me ») se feront même sentir, dommage que les Allemands n’aient pas poussé d’avantage l’expérimentation car les tares reviennent… Ces vilains riffs de seconde zone recyclés à tout va par les ersatz et les groupes metalcore du milieu des années 2000 (« Where the Clouds Reach the Ground » comme un air de Deadlock). Et cela à peine la galette démarrée en trombe (« May the Waves Take Me »), rattrapé par un passage virulent ou un break aérien accrocheur (« Autumn Days » à 3:51). Finalement on se retrouve avec une galette en dents de scie qui rend l’écoute peu fluide et donne un arrière-gout de frustration car l’album possède indubitablement ses moments de bravoure.

Dawn Of Disease corrige le tir, la bande remet sa couche « testostérone teutonne » mais surtout peaufine sa copie. L’étiquette « second couteau » tend à s’effacer au profit de compositions étoffées et variées à l’ambiance touchante. Associées à la recette « blast-tremoli-growls » imparable, nos tympans savourent, particulièrement pour ce genre éteint. Malgré tout ce Procession Of Ghosts subit les défauts antérieurs, à savoir des passages génériques du pauvre faisant office de remplissage, gâchant le travail des musiciens et la dynamique souhaitée. Reste que la bande est de nouveau sur de bons rails, la suite pourrait être d’un autre niveau.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dawn Of Disease
Death mélodique
2019 - Napalm Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  7.54/10

plus d'infos sur
Dawn Of Disease
Dawn Of Disease
Death mélodique - 2003 - Allemagne
  

vidéos
Procession of Ghosts
Procession of Ghosts
Dawn Of Disease

Extrait de "Procession Of Ghosts"
  
Shrine
Shrine
Dawn Of Disease

Extrait de "Procession Of Ghosts"
  
Where the Clouds Reach the Ground
Where the Clouds Reach the Ground
Dawn Of Disease

Extrait de "Procession Of Ghosts"
  

tracklist
01.   Lapsarian  (02:58)
02.   Procession of Ghosts  (03:52)
03.   May the Waves Take Me  (06:13)
04.   Shrine  (03:33)
05.   Where the Clouds Reach the Ground  (07:12)
06.   As Heaven Shatters  (05:11)
07.   Autumn Days  (07:00)
08.   Apotropaic  (04:35)

Durée : 40:34

line up
parution
1 Novembre 2019

voir aussi
Dawn Of Disease
Dawn Of Disease
Ascension Gate

2017 - Napalm Records
  
Dawn Of Disease
Dawn Of Disease
Worship The Grave

2016 - Napalm Records
  

Essayez aussi
In Flames
In Flames
Come Clarity

2006 - Nuclear Blast Records
  
Obnoxious
Obnoxious
Lab #01

2010 - Autoproduction
  
The Black Dahlia Murder
The Black Dahlia Murder
Ritual

2011 - Metal Blade Records
  
Soilwork
Soilwork
The Living Infinite

2013 - Nuclear Blast Records
  
Hypocrisy
Hypocrisy
Catch 22

2002 - Nuclear Blast Records
  

Contre-Feux
Mort/Vivant
Lire la chronique
Carcass
Symphonies Of Sickness
Lire la chronique
Mourir
Animal Bouffe Animal
Lire la chronique
Slaughtbbath
Alchemical Warfare
Lire la chronique
Yacøpsæ
Timeo Ergo Sum
Lire la chronique
Caronte
Wolves Of Thelema
Lire la chronique
Lurker of Chalice
Tellurian Slaked Furnace (C...
Lire la chronique
Azels Mountain
Wieczny sen
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Come to Grief
Pray for the End (EP)
Lire la chronique
Hellvetron
Trident Of Tartarean Gateways
Lire la chronique
Svarttjern
Shame Is Just A Word
Lire la chronique
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Beneath The Massacre
Fearmonger
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nefarious Dusk
The Wanderer of the Cold North
Lire la chronique
Nova
Veniamo Dal Cielo
Lire la chronique
Nekrofilth
Worm Ritual
Lire la chronique
Helloween
Keepers of the Seven Keys p...
Lire la chronique
PPCM #30 - La Mort fait recette !
Lire le podcast
Black Mold
Tales of Degradation (Démo)
Lire la chronique
RAM
The Throne Within
Lire la chronique
White Ward
Love Exchange Failure
Lire la chronique
Adversary
Forgotten Remains Of Death ...
Lire la chronique
Svart Crown
Wolves Among The Ashes
Lire la chronique
Leprophiliac
Caskets Of Flesh (Démo)
Lire la chronique
Nawaharjan
Lokabrenna
Lire la chronique
Sadus
Chemical Exposure (Illusions)
Lire la chronique
Crusadist
The Unholy Grail
Lire la chronique
Ulcerot
Necuratu (Démo)
Lire la chronique