chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
121 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Hangman's Chair - Bus de Nuit

Chronique

Hangman's Chair Bus de Nuit (EP)
Décidément, Hangman’s Chair n’est pas un groupe comme les autres. Jugez par vous-mêmes : après l’essentiel Banlieue Triste, les Parisiens reviennent avec un EP qui a tout, sur le papier, de dispensable, hormis pour les fans de la formation. A qui d’autres peut se destiner ce genre de disque, contenant un morceau sentant le recalage ainsi que trois versions alternatives / remixées ? Franchement, il y a au premier abord de quoi éviter poliment ce Bus de Nuit et préférer rentrer à pied, le dernier longue-durée des Français dans les oreilles.

Sauf que Hangman’s Chair n’est pas un groupe comme les autres. Et Bus de Nuit en est la preuve. Car on est loin de l’apéritif qu’il paraît être, et plus dans le retournement du cœur devenu chaussette. Difficile d’y croire au départ, « Lost Brothel » étant tellement classique... à l’échelle de ce que joue le projet – donc charmeuse, vénéneuse, emmenant avec elle dans les bas-fonds, leur sordide et leur part de romantisme, moustache tombante et moral encore plus bas. Délicieuse, en un mot, mais classique, comme un rappel parfaitement exécuté mais qu’on peine à apprécier la trentaine bien passée, des images de son douillet chez soi parasitant le plaisir.

Seulement, voilà que les Parisiens se décident à accompagner notre chemin au domicile, lors du vaporeux « Sleeping on the Ground » prenant pour base l’instrumentale « Tara » de Banlieue Triste, qu’il alourdit. Une version à la fragilité inscrite dans le brouillard eighties, le chanteur Cédric Toufouti s’essayant à faire son plus beau Depeche Mode en blouson noir, les yeux pesants, la bouche pâteuse, les immeubles fantomatiques et les rues barbares. Un retour chez soi qui ressemble à une descente, que le remix de « Negative Male Child » poursuit, le nuançant de quelques lumières de boulevard, tendance The Cure des années grises prenant le dernier transport dans une ville de préfecture, direction les cités-dortoirs attenantes. Jusqu’à un « Minuit » sonnant le glas, l’esprit encore plus diffracté par l’alcool, les substances glissant dans le corps comme dans un tombeau. Sûr qu’on ne passera pas l’heure, ce Type O Negative fatal s’assurant bien de cela...

Pas d’échappatoire, de clou final, juste une conclusion embrouillée, pataude, avançant mécaniquement vers un silence de plomb, comme quand le sommeil se fait couperet suite à saturation de sensations. On n’entend même plus les alarmes vrombissant à nos fenêtres, trop épuisés pour les drames que nous sommes. Bus de Nuit est bien l’après-Banlieue Triste, où Hangman’s Chair n’a plus la force de dépasser ce souffle au cœur qui l’abîme, nous emmenant avec lui vers la destination finale de sa journée. Certainement, sa courte-durée, ses détricotages, ce qu’il laisse en suspension là où on voudrait continuer à rêver hébété en sa compagnie, font bien de lui une postface qui ne sera compulsée que par ses amateurs avides. Mais ceux-ci auraient bien tort de s’en priver. Bonne nuit.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Hangman's Chair
Grunge / Doom / (Post) Hardcore
2019 - Spinefarm Records
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs : (2)  3.75/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Hangman's Chair
Hangman's Chair
Grunge / Doom / (Post) Hardcore - 2005 - France
  

écoutez
tracklist
01.   Lost Brothel
02.   Sleeping on the Ground
03.   Negative Male Child (Cloud Remix)
04.   Minuit (Screwed Chopped Remix)

Durée : 26 minutes 43 secondes

line up
parution
4 Octobre 2019

voir aussi
Hangman's Chair
Hangman's Chair
This is Not Supposed to Be Positive

2015 - Music Fear Satan
  
Hangman's Chair
Hangman's Chair
(A Lament For...) The Addicts

2007 - Bones Brigade Records
  
Hangman's Chair / Greenmachine
Hangman's Chair / Greenmachine
Hangman's Chair / Greenmachine Split LP (Split 12")

2017 - Music Fear Satan
  
Hangman's Chair
Hangman's Chair
Banlieue Triste

2018 - Music Fear Satan
  
Eibon / Hangman's Chair
Eibon / Hangman's Chair
Split-CD (Split-CD)

2007 - Bones Brigade Records
  

Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique
Hellsodomy
Morbid Cult
Lire la chronique
No/Más
Last Laugh (EP)
Lire la chronique
Groupe Mystère
Album mystère
Lire la chronique
Esoctrilihum
Eternity Of Shaog
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Big Attraction & Giddy Up (...
Lire la chronique
Sodomisery
The Great Demise
Lire la chronique
ACxDC
Satan Is King
Lire la chronique
Dynfari
Myrkurs Er þörf
Lire la chronique
Hyems
Anatomie des Scheiterns
Lire la chronique
Massacre
Back From Beyond
Lire la chronique