chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
73 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Chthonic Deity - Reassembled In Pain

Chronique

Chthonic Deity Reassembled In Pain (Démo)
L’histoire de Chthonic Deity remonte à fin 2013, lorsqu’Erika Osterhout (Scolex, Abysmal Dimensions, ex-Extremity...) et le jeune stakhanoviste Charlie Koryn (Ascended Dead, Funebrarum, Thanamagus, Extraneous...) décidèrent se fonder un groupe ensemble par amour pour des formations telles que Nihilist ou Sacrilege. Quelques semaines plus tard, le duo se réunissait histoire d’enregistrer à la volée quelques titres/idées dans leurs versions les plus primitives. Enrôlée peu de temps après au sein de Necrosic (projet réunissant notamment Eric Cutler et Sean McGrath), Erika fit alors embaucher Charlie, mettant ainsi un coup d’arrêt à ce projet quasi mort-né. Il faudra attendre sa rencontre avec Paul Riedl de Blood Incantation pour que la demoiselle se décide finalement à réactiver Chthonic Deity, toujours en compagnie de Charlie Koryn. Le duo devenu dès lors trio va s’atteler à déterrer ces quelques vieux morceaux et à en composer également de nouveaux afin de conclure cette année 2019 les bras relativement chargés.

En effet, Chthonic Deity a sorti début octobre un split en compagnie des Suédois de Runemagick (oui, on y reviendra) ainsi qu’une première démo intitulée Reassembled In Pain qui, comme son nom le suggère, reprend et refaçonne des titres et des idées datant d’il y a déjà plusieurs années. On note ainsi que les parties de basse et de batterie ont été enregistrées en 2015 par Greg Wilkinson aux Earhammer Studios alors que les guitares et le chant ont été captés l’année dernière par Charlie Koryn lors de deux sessions distinctes. Le tout est paru en cassette via Lunar Tomb Records mais également en vinyle via Woodsmoke Records et Carbonized Records, label de leur grand copain Chad Gailey (Mortuous, Scolex (live), Necrot, Vastum...).

Loin d’exprimer de grandes ambitions, cette première démo se contente de marcher dans les pas de ces quelques formations évoquées plus haut à travers un Death Metal à l’ancienne mâtiné de sonorités héritées de la scène Punk des années 80. On repassera donc pour ce qui est de l’originalité mais on restera bien volontiers pour ces treize minutes mêlant une certaine efficacité à des atmosphères sombres et sinistres.
Avec une moyenne de trois minutes par titre, Chthonic Deity se concentre naturellement sur l’essentiel à coups notamment de riffs simples mais plutôt bien sentis (des accords à trois notes capables de s’immiscer avec aisance dans le cortex) et d’accélérations dépouillées et dynamiques (tchouka-tchouka des familles et autres séquences de blasts plus ou moins modérés). Une formule depuis longtemps éprouvée mais qui fonctionne plutôt bien sur ce genre de titres courts qui n’ont heureusement pas le temps de susciter l’ennui. D'ailleurs, impossible à l’écoute de cette première démo, de ne pas faire le lien avec Scolex, autre groupe d’Erika Osterhout dont la composition du premier EP remonte peu ou prou à la même période. Si la production plus lourde et compacte de Reassembled In Pain joue clairement en sa faveur, on sent néanmoins le même genre de riffing rouleau-compresseur rappelant là encore les premiers albums de Bolt Thrower (flagrant sur des titres tels que "Drained" ou "Echoes Of Death"). Même chose en ce qui concerne ce goût pour les séquences plombées qui ponctuent cette démo (le point d’orgue étant atteint sur le lourdingue "Blood Ritual" avec sa basse bien saturée) que semble également cultiver Chthonic Deity. L’apport de Paul Riedl, s’il est probablement moindre que sur les deux compositions bien plus récentes figurant sur le split en compagnie de Runemagick, n’est pas à occulter pour autant. Déjà parce qu’il trouve place derrière le micro, assurant intégralement le chant sur les titres "Disintegrating Organs" et "Echoes Of Death" (bien qu'on puisse entendre Erika, notamment sur la fin du morceau) mais aussi pour certains de ses leads et autres solos dont on reconnaît la touche mélodico-cosmique. Certes, le bonhomme a eu le bon goût de ne pas empiéter sur le projet de sa chère et tendre, respectant ainsi la nature première de ces compositions imaginées à l’époque par le duo Osterhout/Koryn, mais il n’empêche que l'on peut néanmoins distinguer un peu de sa patte tout au long de cette première démo.

Constituée de titres remis au goût du jour, cette première démo n’est peut-être plus tout à fait le reflet de ce qu’est Chthonic Deity aujourd’hui. En effet, on le verra notamment lors de la chronique à venir du split en compagnie de Runemagick, il semble que le groupe ait choisi depuis d’étoffer son propos, y apportant ici et là quelques touches de Doom. En attendant, si ce genre de recette vieille comme le monde à base de riffs efficaces mais rudimentaires et d’accélérations Punk ne vous fait pas peur, cette première démo ne devrait pas manquer de vous séduire. En tout cas, l’ensemble est suffisamment bien fait et bien exécuté pour susciter l’intérêt et donner envie de voir de quoi la suite sera faite.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Chthonic Deity
Death Metal
2019 - Carbonized Records
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Chthonic Deity
Chthonic Deity
Death Metal - Etats-Unis
  

formats
  • K7 / 09/10/2019 - Lunar Tomb Records
  • Vinyl / 31/10/2019 - Carbonized Records

tracklist
01.   Drained  (03:15)
02.   Disintegrating Organs  (03:29)
03.   Echoes Of Death  (02:04)
04.   Blood Ritual  (04:09)

Durée : 12:57

line up
parution
9 Octobre 2019

voir aussi
Runemagick / Chthonic Deity
Runemagick / Chthonic Deity
Chthonicmagick (Split 12")

2019 - Parasitic Records
  

Essayez aussi
Desultory
Desultory
Through Aching Aeons

2017 - Pulverised Records
  
Lost Soul
Lost Soul
Scream Of The Mourning Star

2000 - Relapse Records
  
Obscure Infinity
Obscure Infinity
Putrefying Illusions

2012 - Obscure Domain Productions
  
Disma
Disma
Towards The Megalith

2011 - Profound Lore Records
  
Unleashed
Unleashed
Sworn Allegiance

2004 - Century Media Records
  

Lantern
Dimensions
Lire la chronique
Temple Of Dread
World Sacrifice
Lire la chronique
Stygian Crown
Stygian Crown
Lire la chronique
Atavist
III: Absolution
Lire la chronique
Aherusia
Nostos ~ An Answer (?)
Lire la chronique
Nattverd
Styggdom
Lire la chronique
Bilan 2010-2019 : la sélection de la rédaction
Lire le bilan
Pearl Jam
Riot Act
Lire la chronique
Evil Warriors
Schattenbringer (EP)
Lire la chronique
Bastard Priest
Vengeance... Of The Damned ...
Lire la chronique
Panzer Squad
s/t (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Gigaton
Lire la chronique
Black Funeral
Scourge of Lamashtu
Lire la chronique
Thou
Blessings Of The Highest Or...
Lire la chronique
Temnein
Tales : Of Humanity And Greed
Lire la chronique
Withering Surface
Meet Your Maker
Lire la chronique
Dauþuz
Grubenfall 1727 (EP)
Lire la chronique
Mercyful Fate
In The Shadows
Lire la chronique
Detherous / Stench Of Death
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
Alcest
Spiritual Instinct
Lire la chronique
Carcinoid / Charnel Altar
Carcinoid​ / ​Charnel Altar...
Lire la chronique
French Black Metal : La collec' plus lourde que ton père !!!
Lire le podcast
Helloween
Chameleon
Lire la chronique
Fides Inversa
Historia Nocturna
Lire la chronique
Screamer
Highway of Heroes
Lire la chronique
Perdition Temple
Sacraments Of Descension
Lire la chronique
Triptykon
Requiem (Live) (Live at Roa...
Lire la chronique
Purtenance
Buried Incarnation
Lire la chronique
Paradise Lost
Shades of God
Lire la chronique
Okkultokrati
La Ilden Lyse
Lire la chronique