chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Rorcal - Muladona

Chronique

Rorcal Muladona
Parfois, un bon disque, ça tient à peu de choses. Quelques samples, quelques riffs, des éléments frôlant l’intangible mais qui nous agrippent, font qu’on apprécie le temps passer en leur compagnie, voire nous font fantasmer bien après leur fin.

C’est ce qui se passe avec Muladona, nouvel album des Suisses de Rorcal. J’avais pourtant plus ou moins tiré un trait sur la formation, à partir d’un Creon bien trop poli pour donner envie d’en faire des dessins. Mais voilà que la formation m’intrigue de nouveau, m’emmène avec elle, au point de me faire réenvisager ce que j’ai pu penser à son sujet (de peu flatteur, après relecture de ma chronique de 2016) !

Et cela tient bien à peu de choses. Formellement, Muladona possède la patte « Rorcal » de bout en bout, offrant trente-huit minutes d’un black metal terrassant, doom dans son interprétation, sans pour autant sacrifier la sauvagerie que peut contenir le genre. Intense, ce nouvel album renoue avec le feeling particulier de Világvége : tremolos, cris arrachés et toms matraqués se fondent les uns aux autres dans une course aux bpms qui laisse plus d’une fois abasourdi et embrouillé, faisant au final un effet semblable à celui que l’on a lors de l’écoute d’un disque de drone. L’accumulation devient des nappes dans lesquelles couler et se noyer, à la manière de « Carnations were not the smell of death. They were the smell of desire » et ses notes assénées et entêtantes.

Une technique que Rorcal a déjà plusieurs fois utilisée, mais qui trouve une nouvelle fraicheur sur Muladona par un concept particulier. En effet, prenant pour base l’œuvre éponyme de l’écrivain Eric Stener Carlson, il accorde sa musique à cette histoire dont certains passages sont racontés par l’auteur lui-même. Sans avoir lu la source de ces textes, ces derniers donnent à imaginer un roman sordide, fait de meurtres et de campagne américaine, de forêts lugubres, de granges glauques, d’habitants inquiétants. Peu de choses, encore et toujours, qui permettent de pénétrer dans ce longue-durée, de mettre en route la machine à cauchemars, créant des images mentales de ce massacre que content ces voix et ces mélodies.

Peu de choses, certes... mais suffisantes pour donner envie de revenir régulièrement vers Muladona, album où Rorcal semble posséder de nouveau cette aura bien à lui, modeste et extraterrestre à la fois, le projet s’y montrant avide sans fioritures, rêvant à des coulées de sang et des nuits cérébrales, construisant sur le temps long les émotions qu’il souhaite transmettre par des compositions abrasives prenant tout leur sens écoutées d’un seul jet. Un exercice de style réussi en somme, en grande partie grâce à cette simplicité avec laquelle les Suisses le pratique, bien que l’absence de moments marquants en eux-mêmes fasse qu’on ressort de l’essai convaincu mais aussi un brin insatisfait.

Mais qu’on ne s’y trompe pas : pêcher par excès d’humilité dans une scène où tant d’autres tombent dans le déluge stérile avec grandiloquence (comme on en a eu un exemple récent), finalement, est autant un défaut qu’une nouvelle raison de mettre ces grimés-ci à part du troupeau. Un bon disque comme celui-ci, s’inscrivant dans une telle mouvance... Qui pensait que Rorcal en était toujours capable ? Qui osait croire pouvoir encore ressentir ce petit frisson que le « style » donnait à ses débuts ? Pas moi, et, même si c’est peu de choses, ça me suffit amplement pour apprécier Muladona.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

TarGhost citer
TarGhost
23/11/2019 22:12
note: 8.5/10
Une très bonne surprise que ce RORCAL avec un vrai goût de reviens-y, rien que pour ce "Carnations were not the smell of death..." qui met à l'amende un bon paquet de sorties 2019 dans le genre. Sauvage, épique, bandant !
lkea citer
lkea
23/11/2019 08:24
note: 7/10
Comme d'hab' avec eux, l'album se télécharge à prix libre sur Bandcamp !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Rorcal
Black Metal / Drone / Doom Metal
2019 - Hummus Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  8.5/10
Webzines : (3)  7.83/10

plus d'infos sur
Rorcal
Rorcal
Black Metal / Drone / Doom Metal - 2006 - Suisse
  

tracklist
01.   This is how I came to associate drowning with tenderness  (5:43)
02.   She drained you of your innocence and you poisoned her with it  (6:52)
03.   I’d done my duty to my mother and father. And more than that I’d found love  (5:04)
04.   A sea of false smiles hiding murder jealousy and revenge  (3:47)
05.   Carnations were not the smell of death. They were the smell of desire  (4:26)
06.   The only constant in this world is blackness of the human heart  (4:30)
07.   I was the Muladona’s seventh tale  (7:30)

Durée : 37 minutes 55 secondes

line up
parution
8 Novembre 2019

voir aussi
Rorcal / Process of Guilt
Rorcal / Process of Guilt
Split (Split 12")

2014 - Cal Of Ror / Lost Pilgrims / Nooirax Productions / Bleak Recordings / Wolves and Vibrancy Records / Labyrinth / Chaosphere / GPS Productions
  
Rorcal
Rorcal
Myrra, Mordvynn, Marayaa

2008 - Thundering Records
  
Rorcal
Rorcal
Heliogabalus

2010 - Cal of Ror Records / Division Records / Urgence Disk
  
Rorcal
Rorcal
Creon

2016 - Division Records / Lost Pilgrims / Bleak Recordings / Wolves and Vibrancy Records / GPS Productions / Grains of Sand / Dullest Records / Halo of Flies Records / Longlegslongarms Records / Unquiet Records
  
Rorcal
Rorcal
Világvége

2013 - Cal Of Ror / Sick Man Getting Sick Records / Lost Pilgrims
  

Mephitic Corpse
Immense Thickening Vomit (D...
Lire la chronique
Depressed
Beyond The Putrid Fiction
Lire la chronique
Weakling
Dead as Dreams
Lire la chronique
Abigail Williams
Walk Beyond the Dark
Lire la chronique
Harm's Way
Posthuman
Lire la chronique
Sacrifizer
La Mort Triomphante (EP)
Lire la chronique
Impiety
Versus All Gods
Lire la chronique
Cult of Luna
A Dawn to Fear
Lire la chronique
Forlorn Citadel
Ashen Dirge of Kingslain
Lire la chronique
Moonreich
Wormgod (EP)
Lire la chronique
Municipal Waste
The Last Rager (EP)
Lire la chronique
Necrolatry
Dead And Buried (Démo)
Lire la chronique
Haunter
Sacramental Death Qualia
Lire la chronique
Shrine of Insanabilis
Vast Vortex Litanies
Lire la chronique
Finsterforst
Zerfall
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Amyl And The Sniffers
Lire la chronique
SETH pour la sortie du live "Les Blessures De l'Âme : XX Ans De Blasphème"
Lire l'interview
Atriarch
Forever The End
Lire la chronique
Kawir
Adrasteia
Lire la chronique
Meth Drinker
Discography (Compil.)
Lire la chronique
PPCM #29 - Ces groupes "similaires à" que je préfère aux originaux
Lire le podcast
Dreadful Fate
Bringer Of Damnation (EP)
Lire la chronique
Vardan
The Wish of Weeping
Lire la chronique
Infernal Conjuration
Infernale Metallum Mortis
Lire la chronique
Nile
Vile Nilotic Rites
Lire la chronique
Reign in Blood
Missa pro Defunctis
Lire la chronique
Deathawaits
Rapture Smites
Lire la chronique
Hulder
Embraced By Darkness Mysts ...
Lire la chronique
Obsequiae
The Palms of Sorrowed Kings
Lire la chronique
Aggravator
Aggravator (EP)
Lire la chronique