chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
160 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Vulture - Ghastly Waves & Battered Graves

Chronique

Vulture Ghastly Waves & Battered Graves
Les enfants prodiges et particulièrement turbulents du Speed/Thrash teuton sont aujourd'hui de retour avec leur nouvel album, le deuxième en seulement cinq ans d’existence. Autant vous dire que Vulture n’a pas chômé, enchaînant les dates de concerts et les passages en studio histoire de battre le fer tant qu’il est encore chaud et ainsi profiter de l’intérêt suscité. Il faut dire que tout roule pour eux puisqu'après un excellent premier cru (l’ultra efficace The Guillotine paru à l’époque chez High Roller Records), le groupe s’est vu courtiser par Metal Blade Records. Une proposition que les Allemands n’ont vraisemblablement pas pu refuser puisque c’est sur le label américain qu’est sorti en juin dernier Ghastly Waves & Battered Graves.

Autre changement plus ou moins marquant, l’arrivée d’un nouveau batteur qui fait ici officiellement son entrée même s’il a rejoint les effectifs du groupe en 2017. Gereon Nikolay aka G. Deceiver remplace ainsi S. Genözider qui désormais ne s’occupe plus que de sa guitare. Pour le reste, rien n’a changé puisque Vulture a pour la cinquième fois consécutive fait appel au talent de Velio Josto. Le résultat est toujours aussi efficace dans un style toujours aussi marqué par le cinéma slasher des années 80 (Maniac et compagnie).

Pour ce retour aux affaires, Vulture n’a bien entendu pas changé son fusil d’épaule. Toujours sapé de cuir et de clous de la tête aux pieds, le groupe continue sa relecture d’un genre né dans les années 80 mêlant alors Thrash et Heavy Metal à des cadences pour le moins soutenues. Ainsi fidèles à une ligne de conduite faisant référence depuis maintenant plus de trente ans pour tous les groupes du genre, les Allemands se "contentent" encore aujourd’hui d’en reprendre simplement les codes et de les appliquer à la lettre, sans prise de risque ni quelconque originalité mais avec, il est vrai, beaucoup de réussite et d’efficacité.

Pendant près de trois quarts d’heure, Vulture va ainsi faire une démonstration de tout son talent grâce à des compositions pour le moins généreuses. En effet, avec une moyenne de cinq minutes par titre, le groupe prend une fois encore le temps de développer ses riffs et ses idées quitte à obliger l’auditeur à multiplier les écoutes pour en apprécier tous les multiples détails. En attendant, Vulture n’est pas du genre feignant et les amateurs continueront d’apprécier l’énergie et l’intensité déployées par le groupe tout au long de ces quarante-deux minutes particulièrement soutenues. Bien sûr il y a cette batterie qui marque le rythme (mention spéciale à ces descentes de toms/rototoms qui transpirent elles aussi les années 80), essentiellement sur fond de hammer blasts et tchouka-tchouka toujours aussi diablement entraînants mais également sur quelques patterns plus chaloupés. Mais surtout il y a ces guitares volontaires et démonstratives qui au-delà de ces riffs virils joués avec énergie et rapidité (la paire S. Genözider / M. Outlaw sait répondre présent à l’appel lorsqu’il s’agit d’accélérer la cadence) nous régalent d’une quantité de solo et leads mélodiques particulièrement bien exécutés et au feeling Heavy Metal toujours aussi évident. Si le groupe ne manque donc pas d’énergie, c’est aussi grâce à la prestation de son chanteur L. Steeler qui se défend également très bien dans son rôle. Si sa voix plutôt arrachée apporte un côté un peu sauvage et certainement plus agressif, ses montées dans les aiguës sont des plus satisfaisantes avec certains gimmicks rappelant tour à tour King Diamond ou Stace "Sheepdog" McLaren de Razor.
Mené ainsi bon train à coups de cavalcades épiques et mélodiques et de riffs nerveux exécutés la tête dans le guidon, le Speed/Thrash des Allemands n’est pourtant pas sans nuances. Nombreuses sont ainsi les séquences lors desquelles le groupe lève sensiblement le pied afin de mieux rompre avec un rythme généralement bien marqué (des titres comme "Ghastly Waves & Battered Graves", "Dewer’s Hollow" ou "Stainless Glare" préférant la jouer mid-tempo). Le groupe en profite également pour nourrir également une espèce d’atmosphère horrifique (les premières secondes de "The Garotte", les rapides notes de synthétiseur sur "B.T.B. (Beyond The Blade)") qui sied à la perfection à l’univers que le groupe s’est façonné depuis sa création (aussi bien visuellement que dans certaines de ses paroles).

Retour gagnant pour Vulture qui a défaut de s’être fait désirer nous fait remarquer qu’il est tout de même l’un des meilleurs dans son genre. Car oui, Ghastly Waves & Battered Graves est un album plus intéressant ou en tout cas plus riche qu’il n’y parait de prime abord. Loin de se contenter d’un Speed/Thrash rudimentaire misant l’essentiel sur sa dynamique, le groupe allemand préfère appuyer sur ce qui peut faire la différence. Ici cela se joue sur la qualité de son travail mélodique et notamment de ses excellents solos et autres leads beaucoup trop nombreux pour être cités ou pour ces nuances rythmiques apportées tout au long de l’album afin de varier les plaisirs. Certes, on ne peut pas dire que Vulture soit un groupe particulièrement original mais ce deuxième album n’en reste pas moins une franche réussite et un album très bien composé qui saura ravir les amateurs du genre.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Keyser citer
Keyser
11/02/2020 13:54
note: 8/10
Très bon, peut-être bien leur meilleur !
Fabulon citer
Fabulon
11/02/2020 11:22
note: 7.5/10
Album tout à fait sympathique, je confirme!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Vulture
Speed / Thrash
2019 - Metal Blade Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (2)  7.75/10
Webzines : (3)  8.29/10

plus d'infos sur
Vulture
Vulture
Speed / Thrash - 2015 - Allemagne
  

tracklist
01.   Fed To Sharks  (04:38)
02.   The Garotte  (05:46)
03.   B.T.B. (Beyond The Blade)  (04:28)
04.   Ghastly Waves & Battered Graves  (06:01)
05.   Dewer's Hollow  (05:24)
06.   Tyrantula  (04:40)
07.   Stainless Glare  (05:51)
08.   Murderous Militia  (04:52)
09.   Killer On The Loose (Thin Lizzy Cover)  (03:33)

Durée : 45:13

line up
parution
7 Juin 2019

voir aussi
Vulture
Vulture
The Guillotine

2017 - High Roller Records
  
Vulture
Vulture
Victim To The Blade (Démo)

2016 - High Roller Records
  

Essayez aussi
Indian Nightmare
Indian Nightmare
Taking Back The Land

2016 - Kämäset Levyt
  
Kalmah
Kalmah
Swampsong

2003 - Spikefarm Records
  
Kalmah
Kalmah
For The Revolution

2008 - Spikefarm Records
  
Evil One
Evil One
Militia Of Death

2010 - Manitou Music
  
Witching Hour
Witching Hour
Past Midnight...

2011 - Evil Spell Records
  

Contre-Feux
Mort/Vivant
Lire la chronique
Carcass
Symphonies Of Sickness
Lire la chronique
Mourir
Animal Bouffe Animal
Lire la chronique
Slaughtbbath
Alchemical Warfare
Lire la chronique
Yacøpsæ
Timeo Ergo Sum
Lire la chronique
Caronte
Wolves Of Thelema
Lire la chronique
Lurker of Chalice
Tellurian Slaked Furnace (C...
Lire la chronique
Azels Mountain
Wieczny sen
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Come to Grief
Pray for the End (EP)
Lire la chronique
Hellvetron
Trident Of Tartarean Gateways
Lire la chronique
Svarttjern
Shame Is Just A Word
Lire la chronique
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Beneath The Massacre
Fearmonger
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nefarious Dusk
The Wanderer of the Cold North
Lire la chronique
Nova
Veniamo Dal Cielo
Lire la chronique
Nekrofilth
Worm Ritual
Lire la chronique
Helloween
Keepers of the Seven Keys p...
Lire la chronique
PPCM #30 - La Mort fait recette !
Lire le podcast
Black Mold
Tales of Degradation (Démo)
Lire la chronique
RAM
The Throne Within
Lire la chronique
White Ward
Love Exchange Failure
Lire la chronique
Adversary
Forgotten Remains Of Death ...
Lire la chronique
Svart Crown
Wolves Among The Ashes
Lire la chronique
Leprophiliac
Caskets Of Flesh (Démo)
Lire la chronique
Nawaharjan
Lokabrenna
Lire la chronique
Sadus
Chemical Exposure (Illusions)
Lire la chronique
Crusadist
The Unholy Grail
Lire la chronique
Ulcerot
Necuratu (Démo)
Lire la chronique