chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
139 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

And Now The Owls Are Smiling - The Comforting Grip of Misery

Chronique

And Now The Owls Are Smiling The Comforting Grip of Misery
Voici en 2019 le deuxième album de l’Anglais Nre, et donc de son groupe à lui, rien qu’à lui : AND NOW THE OWLS ARE SMILING... Pfffffff... À peine fini de chroniquer un groupe qui s’appelait BLUE HUMMINGBIRD ON THE LEFT et donc qui parlait de colibri, que j’enchaîne avec des « hiboux qui maintenant sont en train de sourire »... Mais c’est dingue ça... Le black metal aime les oiseaux ma parole...

Mais musicalement, ces groupes sont tout l’opposé l’un de l’autre. Celui-ci n’est pas du tout du black metal dévastateur, mais plutôt du black metal dépressif « salvateur ». C’est à dire que dans le black metal dépressif, on a différentes branches, allant de celui qui pleurniche de tout son corps en espérant mourir le plus vite possible à celui qui se débat et tente de relever la tête, en passant par le misanthrope... AND NOW THE OWLS ARE SMILING est encore un peu different donc, et je choisis le terme « salvateur » pour le décrire. C’est à dire qu’il fait partie de ces désespérés qui sont dans le regret, qui s’élèvent et voient bien qu’un monde de beauté existe, mais qu’il n’a pas été atteint. La musique est alors particulièrement claire, avec des envolées mélodiques, des guitares acoustiques mélancoliques, des douceurs récurrentes... Mais en même temps, c’est dépressif, principalement dans les vocaux plaintifs, dans les ajouts de vocaux féminins à quelques reprises, dans l’apparition de samples de dialogues désespérés.

Les noms des pistes sont assez évocateurs d’ailleurs : « l’élégance de l’hiver », « Le vide de l’existence », « Notre forêt m’appelle à rentrer »... Oui, les traductions sont un peu approximatives, c’est à la base en anglais, sauf la dernière piste, instrumentale, qui se nomme « Betrachtungen » : « considérations » en allemand.

Les albums de ce genre de black metal dépressif ont une particularité assez étonnante, puisqu’en général on connaît bien les premiers morceaux, et bien moins les derniers. Deux raisons possibles. On est hermétique au style et on a envie d’arrêter en cours de route parce que ça va bien 20 minutes, pas plus. Ou bien parce qu’on a beau aimer, on se laisse vite bercer, on s’endort, et finalement on écoute toujours le début, et jamais la fin. Et c’est vrai que même en se concentrant volontairement sur la musique, il y a un moment où notre esprit switche sur autre chose. Ce n’est même pas de l’hypnose, mais bien l’inconscient qui se met à vagabonder pour penser à autre chose. « Tiens, j’ai oublié d’acheter du beurre. », « Ah, la météo a dit quoi pour demain ? », « Et si j’appelais mon ex, ça fait longtemps... ».

Les 45 minutes de l’album sont bien composées, agréables, parfois même poignantes, mais sans parvenir non plus à nous planter le poignard de l’émotion assez profondément. Moins efficace que du KANASHIMI par exemple. L’album n’arrive surtout pas à se démarquer pour en faire une sortie passionnante en 2019. Recommandé avant de dormir quand on ne trouve pas le sommeil. C’est le moment où il fait le plus d’effet, non seulement pour l’ambiance, mais aussi pour s’endormir...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
And Now The Owls Are Smiling
Black Metal Dépressif
2019 - Closed Casket Activities
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  8.5/10

plus d'infos sur
And Now The Owls Are Smiling
And Now The Owls Are Smiling
Black Metal Dépressif - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   Our Forest Calls Me Home
02.   An Indictment
03.   The Comforting Grip of Misery
04.   Winter's Elegy
05.   An Empyreal Spirit Dances Before Me
06.   The Hollowness of Existence
07.   Betrachtungen

Durée : 44:52

parution
1 Novembre 2019

Essayez plutôt
Nihill
Nihill
Krach

2007 - Monumentum Records
  
Suicide Forest
Suicide Forest
Suicide Forest

2019 - Avantgarde Music
  
Vardan
Vardan
Nostalgia - Archive of Failures (I, II et III)

2017 - Moribund Records
  
Zdań
Zdań
Svietlaja pamiac, viecny spakoj

2017 - Zero Dimensional Records
  
Kanashimi
Kanashimi
Inori

2017 - Pest Productions
  

METALHERTZ - Bilan 2019
Lire le podcast
Revulsed
Infernal Atrocity
Lire la chronique
Vomi Noir
Les Myasmes de la Deliquesc...
Lire la chronique
Into Coffin
Unconquered Abysses
Lire la chronique
Perversor
Umbravorous
Lire la chronique
Sodom
Out Of The Frontline Trench...
Lire la chronique
BLACK METAL 1995-1996 : Top 10 et Pas top 3 !
Lire le podcast
Pearl Jam
Ten
Lire la chronique
Gorgon
The Veil of Darkness
Lire la chronique
Slave One
Omega Disciples
Lire la chronique
Monarque
Jusqu'à La Mort
Lire la chronique
Khnvm
Foretold Monuments of Flesh
Lire la chronique
Berzerker Legion
Obliterate The Weak
Lire la chronique
Nekro Drunkz
Terminal Perversion
Lire la chronique
Nyogthaeblisz
Abrahamic Godhead Besieged ...
Lire la chronique
Bilan 2019
Lire le bilan
Belore
Journey Through Mountains ...
Lire la chronique
Mephitic Corpse
Immense Thickening Vomit (D...
Lire la chronique
Depressed
Beyond The Putrid Fiction
Lire la chronique
Weakling
Dead as Dreams
Lire la chronique
Abigail Williams
Walk Beyond the Dark
Lire la chronique
Harm's Way
Posthuman
Lire la chronique
Sacrifizer
La Mort Triomphante (EP)
Lire la chronique
Impiety
Versus All Gods
Lire la chronique
Cult of Luna
A Dawn to Fear
Lire la chronique
Forlorn Citadel
Ashen Dirge of Kingslain
Lire la chronique
Moonreich
Wormgod (EP)
Lire la chronique
Municipal Waste
The Last Rager (EP)
Lire la chronique
Necrolatry
Dead And Buried (Démo)
Lire la chronique
Haunter
Sacramental Death Qualia
Lire la chronique