chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
142 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Sepolcro - Amorphous Mass

Chronique

Sepolcro Amorphous Mass (EP)
C'est encore une histoire de découverte grâce à une pochette ultra cool qui donne envie d'essayer. Pas sûr que tout le monde soit de mon avis sur l'artwork de ce Amorphous Mass mais moi, je sur-kiffe. Plus death metal tu meurs ! Du coup on écoute, on se prend une bonne claque, on achète, on fait tourner un paquet de fois, on chronique et on nous baise les pieds pour remercier de faire découvrir des trucs aussi géniaux et d'avoir aussi incroyablement bon goût. Bon je m'emballe mais cet EP de Sepolcro est typiquement le genre de petite sortie dont je raffole. Il fallait donc absolument que je m'en occupe, même si ça ne parlera qu'à deux ou trois clampins.

Alors c'est qui encore ceux-là ?! Sepolcro est un trio de Vérone en Italie, même si une des trois têtes, la femme bassiste Nor, réside désormais à Houston au Texas où elle joue aussi dans le groupe de black metal Morbus 666 avec deux membres d'Imprecation. Tiens tiens ... Le combo ne m'a pas attendu pour débuter sa discographie et ne s'avère pas si nouveau que ça. Sa formation remonte en effet à 2011 avec à la clé une démo en 2013 et un split avec Presumed Dead en 2016. Puis le split et la reformation deux ans plus tard en 2018 sous la houlette du seul membre quasi originel, Hannes Delbello. Sepolcro met alors les bouchées doubles puisque s'ensuivent la même année une démo sur Unholy Domain Records, une compilation sur Sevared Records et Dismal Fate Records (le label de Hannes) et une autre démo auto-produite. C'est finalement en mai dernier sur Unholy Domain que sort l'EP 5-titres Amorphous Mass.

Et quel EP ! Une belle surprise comme je les aime. D'autant que Sepolcro propose un style de death metal old-school certes très à la mode ces dernières années, mais pas le plus courant. Le sourire apparaît dès que l'on entend cette production parfaite pour le style adopté. À la fois très crue et ultra lourde pour un heavy, crushing death metal from the depths of hell qu'on pourrait croire sortie d'une démo d'un groupe du fin fond du New-Jersey ou de Pennsylvanie au début des années 1990, quand le death sonnait vraiment terrifiant, sombre et monstrueux. Rha ce son de guitare, lovely ! Et bordel de couille à putes cette grosse basse rampante ! Pas besoin d'une sur-production moderne pour faire trembler les murs ! C'est comme pour les femmes, rien de mieux que le naturel ! La batterie, elle aussi, n'aurait pas pu sonner mieux. Pas de trigs, que du vrai. Elle pourrait manquer de puissance à certaines oreilles mais personnellement, j'adore sentir l'homme qui sue derrière son kit. On l'entend d'ailleurs s'épuiser sur les blast-beats joués en brèves salves qui finissent par se perdre au loin. Et cette réverb' sur la caisse claire, miam !

Le sourire ne nous quittera pas tout au long des vingt minutes de Amorphous Mass. Car au-delà de ce son vintage impie, les compositions et l'ambiance qui s'en dégage se montrent très convaincantes. Sepolcro fait dans le death metal à prédominance mid-tempo tout en nous balançant des gros ralentissements doomy telluriques ou, de l'autre côté du spectre rythmique, des décharges de blasts au bon fumet grindy. On croisera également quelques séquences groovy un peu en d-beat ronronnant à la suédoise ainsi que quelques élans thrashy. Tout ceci fait penser à Disma, Rippikoulu ou Undergang. Mais un groupe m'est venu à l'esprit en premier. Eviscium, le combo post-Rottrevore, et son succulent EP Underneath the Buried (2003). Des références en effet pas très communes même en ces temps de revival où on fait du neuf avec du vieux, si ce n'est les riffs les plus evil à la Incantation.

Et puis, vous savez quoi ? Non seulement cette pochette est géniale mais elle illustre aussi on ne peut mieux le contenu du disque. Et ça j'aime bien. Pas de tromperie sur la marchandise. Pareil pour le titre "Amorphous Mass". C'est vraiment cette impression de masse informe que l'on ressent sur les passages blastés où les riffs rapides de guitare ne sont pas très discernables. Idem concernant le morceau d'ouverture "The Malevolent Mist". On a le droit au sample de vent qui souffle des plus classiques, ajouté à un gong qui retentit par intermittence, mais il y a quelque chose de menaçant qui se dégage. On croirait vraiment sentir ce vent froid répandant cette brume malveillante. Les vocaux jouent aussi beaucoup dans l'atmosphère cauchemardesque dans laquelle baigne Amorphous Mass. Un growl caverneux avec pas mal de réverb qui sonne monstrueux voire hanté, accompagné parfois de backing vocals plus typés shrieks. Par contre, si l'interlude "An Ancient Summoning" porte lui aussi bien son nom, on aurait pu s'en passer. L'ambiance est là mais 3'25 de spoken words récitant une sorte d'incantation avec un effet distordu comme s'ils étaient prononcés au ralenti ou à l'envers, il y avait peut-être mieux à faire sur un EP de vingt minutes.

Voilà bien la seule chose que je pourrais reprocher à ce Amorphous Mass que j'ai clairement adoré. Encore une fois, rien de révolutionnaire, le style s'avère même plutôt limité car très primitif niveau instrumentation. On ne retrouve ainsi qu'une seule ligne de lead, et encore (vers la fin de "Amorphous Mass"). Mais putain, qu'est-ce que c'est jouissif ! Ce son tellurique bien raw rappelant le début des nineties, ces riffs soufrés, tantôt lourdingues tantôt bouillonnants, émanant des profondeurs, cette ambiance lovecraftienne monstrueuse et immersive, cette basse rampante ou encore ces courtes rafales nerveuses de blasts au son naturel, Sepolcro nous fait plaisir sur son nouvel EP. Fans de Eviscium, Rottrevore, Disma, Incantation, Rippikoulu, bref de vrai death metal authentique, celui qui ne se pare d'aucun artifice pour apporter la mort, la terreur et le dégoût, vous seriez bien avisés d'écouter ces Italiens. Une de mes découvertes de l'année, assurément.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

gulo gulo citer
gulo gulo
27/11/2019 17:14
Pochette qui tue, nom de groupe classieux à mort, description alléchante : ce sera essayé !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sepolcro
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  3.25/5

plus d'infos sur
Sepolcro
Sepolcro
Death Metal - 2011 - Italie
  

tracklist
01.   The Malevolent Mist  (03:36)
02.   Sulphurous Eruption from the Depths  (05:51)
03.   Unnamed Dimension  (03:15)
04.   An Ancient Summoning  (03:23)
05.   Amorphous Mass  (04:13)

Durée : 20:18

line up
parution
15 Mai 2019

Essayez aussi
Asphyx
Asphyx
Incoming Death

2016 - Century Media Records
  
Disparaged
Disparaged
And Babylon Fell

2013 - Apostasy Records
  
Obituary
Obituary
Dead (Live)

1998 - Roadrunner Records
  
Verminous
Verminous
Impious Sacrilege

2003 - Xtreem Music
  
Coffin Rot
Coffin Rot
Coffin Rot (Démo)

2018 - Rotted Life Records
  

Azath
Through a Warren of Shadow
Lire la chronique
Paradise Lost
Paradise Lost
Lire la chronique
Tristengrav
II - Nychavge (EP)
Lire la chronique
Fluoride
Disentanglement
Lire la chronique
Soul Blind
Greatest Hits Vol. I (Compil.)
Lire la chronique
Putrid Offal
Sicknesses Obsessions
Lire la chronique
Novae Militiae
Topheth
Lire la chronique
Ascended Dead / Evil Priest
Nexus Of The Black Flame / ...
Lire la chronique
Uada
Djinn
Lire la chronique
Drowning / Misgivings
Requiem For Gods Perdition ...
Lire la chronique
Polymoon
Caterpillars Of Creation
Lire la chronique
Candiria
Beyond Reasonable Doubt
Lire la chronique
L'affaire JP FOURNIER... L'illustrateur qui tua son père.
Lire le podcast
Darkened
Kingdom Of Decay
Lire la chronique
The Great Old Ones
Cosmicism
Lire la chronique
Eirik
Omnis Erit Eductus
Lire la chronique
Paradise Lost
Gothic
Lire la chronique
Bestial Invasion
Monomania
Lire la chronique
Palehorse
Soft as Butter; Hard as Ice
Lire la chronique
Lik
Misanthropic Breed
Lire la chronique
Necrot
Mortal
Lire la chronique
Diabolic pour "Mausoleum of the Unholy Ghost"
Lire l'interview
Skeletal Remains
The Entombment Of Chaos
Lire la chronique
Diabolic
Mausoleum of the Unholy Ghost
Lire la chronique
Katavasia
Magnus Venator
Lire la chronique
Hulder
De Oproeping Van Middeleeuw...
Lire la chronique
Morta
Fúnebre (EP)
Lire la chronique
Disembowel
Echoes Of Terror
Lire la chronique
Mimorium
Blood of Qayin
Lire la chronique
Bethlehem
Dictius Te Necare
Lire la chronique