chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
134 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Nightbearer - Tales Of Sorcery And Death

Chronique

Nightbearer Tales Of Sorcery And Death
Après la révélation Sentient Horror, le label Testimony Records sort un nouvel gros atout « swedeath » de sa hotte, Nightbearer (pas de confusion avec Nightbringer, je l’ai faite en écrivant la chronique). Duo allemand formé tout récemment et ayant sorti un EP sorti chez Unholy Fire Records l’année dernière. L’artwork pourrait sembler trompeur sur la marchandise (plus power/progressif que death) du stakhanoviste Juanjo Castellano (en constante progression et au style bien plus personnel), pourtant il respecte à la lettre la thématique « heroic fantasy » (« Donjons et Dragons » cité) de ce premier album.

Point d’introduction ou quelconque préliminaire pour amener la chose, départ canon sans concession de « Beware The Necromancer » qui mettra de suite dans sa poche n’importe quel adepte de death metal suédois. Oh oui ! A la mode « teutonne » donc forcément très viril, « hammer blast » qui donne la bosse dans le pantalon, vocaux graves, parpaings accrocheurs à la saturation maximale et production imposante. Malgré cela la température ne descendra pas, les morceaux s’enchaînent et la fessée continue… « Lycantrophic Death Squad », début mid-tempo rock ‘n’ roll pour finalement doubler le débit une minute plus tard et lancer la cavalcade. Diantre ! C’est cela que l’on demande, certains l’ont bien compris pour capter notre attention et nos cervicales (mes chouchous de LIK). Bis-repetita sur la doomy « The Gods May Weep » à la rythmique totalement déstructurée et au final foutraque. Rarement entendu cela pour le genre d’ailleurs… Un brin de fraîcheur, très léger certes, mais qui fait un bien fou dans un style calquant trop les pierres angulaires sans oser un minimum.

Merci au dénommé Dominik Hellmuth à la composition sur tous les instruments (la batterie est enregistrée par un certain Manuel Lüke) ainsi qu’à la production. Retenez bien le nom de ce musicien. Le bonhomme est tombé dans la marmite HM-2 grâce à Bloodbath selon ses dires, il faut avouer que le death old school « deluxe » (compositions variées à la fois percutantes et ambiancées) se pose bien ici. Le bonhomme a ensuite suivi les pionniers coutumiers Entombed, Edge of Sanity et Dismember. Pour mon plus grand plaisir ce dernier a droit à de nombreux hommages (le chant de tronçonneuses « Vile Flame Of Udun ») dans la case « mélo chevelu ». Primaire mais aussi subtile, outre l’attention portée à l’écriture, Nightbearer aime apporter une atmosphère à sa musique, des leads « blackisant » non sans rappeler Necrophobic, Centinex (le morceau éponyme est plus que flagrant) ou les prémices de Tribulation (oui la belle époque). Un sans faute ? Presque. Quelques longueurs, surtout en fin de parcours (« All Men Must Die », « The Watcher Between The World », « The Dead Won't Sleep Forever ») sur des morceaux qui auraient pu aisément être raccourcis d’au moins une minute, le boulot de composition n’aurait pas été impacté. Forcément certains passages auront aussi comme un arrière-gout de réchauffé mais l’efficience reprendra la main aussitôt.

Sentient Horror, Revel In Flesh et voilà sorti de nulle part Nightbearer. Oui cette fin d’année gâte définitivement les affamés en mal de swedeath de qualité. Les Allemands délivrent tout ce qu’il faut : riffs groovy catchy en béton armé sous HM-2 outrancière, rythmique bulldozer, leads glacials, compositions étoffées... Clairement la belle surprise de noël. Encore des imperfections et des passages trop communs il est vrai mais pour un premier essai la suite promet du très lourd. Glückwünsche.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Keyser citer
Keyser
05/12/2019 09:53
Très sympa en effet malgré quelques passages plus plan-plan (ils devraient blaster plus souvent).
Jean-Clint citer
Jean-Clint
03/12/2019 16:53
note: 7.5/10
Ouais pareil de mon côté, la pochette magnifique m'a donné envie de m'y pencher et franchement les extraits proposés sont très prometteurs. Clairement un groupe à suivre !
AxGxB citer
AxGxB
03/12/2019 16:15
La pochette m'avait déjà tapé dans l’œil mais ta chronique me convainc qu'il faut que j'y jette une oreille attentive Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Nightbearer
Death Metal
2019 - Testimony Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  7.5/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Nightbearer
Nightbearer
Death Metal - 2017 - Allemagne
  

nouveaute
A paraître le 13 Décembre 2019

vidéos
Beware the Necromancer
Beware the Necromancer
Nightbearer

Extrait de "Tales Of Sorcery And Death"
  

tracklist
01.   Beware the Necromancer  (04:42)
02.   As Cold as Their Eyes  (04:28)
03.   Lycantrophic Death Squad  (04:37)
04.   Tales of Sorcery and Death  (03:45)
05.   The Gods May Weep  (04:41)
06.   All Men Must Die  (03:46)
07.   Daggers in the Night  (04:45)
08.   The Watcher Between the World  (04:34)
09.   Vile Flame of Udun  (04:15)
10.   The Dead Won't Sleep Forever  (06:54)

Durée : 46:27

line up
Essayez aussi
Horrendous
Horrendous
Anareta

2015 - Dark Descent Records
  
Withdrawn
Withdrawn
The Strongest Will

2012 - Great Dane Records
  
Cruciamentum
Cruciamentum
Convocation Of Crawling Chaos (Démo)

2009 - Autoproduction
  
Deicide
Deicide
To Hell With God

2011 - Century Media Records
  
Mr. Death
Mr. Death
Descending Through Ashes

2011 - Agonia Records
  

Dreamlord
Disciples of War
Lire la chronique
Grief
Torso
Lire la chronique
Havohej
Table of Uncreation
Lire la chronique
Avslut
Tyranni
Lire la chronique
Traveler
Traveler
Lire la chronique
A.A. Williams + Brutus + Cult of Luna
Lire le live report
Verse
Aggression
Lire la chronique
Suppression
Repugnant Remains (EP)
Lire la chronique
Mur
Brutalism
Lire la chronique
Nightbearer
Tales Of Sorcery And Death
Lire la chronique
Diocletian
Amongst The Flames Of A Bvr...
Lire la chronique
Profanatica
Rotting Incarnation of God
Lire la chronique
Sentient Horror
Morbid Realms
Lire la chronique
Botanist à l'occasion de la sortie de Ecosystem
Lire l'interview
NONE #2 - RAVENSIRE - A Stone Engraved in Red
Lire le podcast
In The Woods...
Cease The Day
Lire la chronique
Pa Vesh En
Pyrefication
Lire la chronique
Stormwarrior
Norsemen
Lire la chronique
Desekryptor
Chasm Of Rot (Compil.)
Lire la chronique
Gone In April
Shards of Light
Lire la chronique
Opeth
In Cauda Venenum
Lire la chronique
Black Cilice
Transfixion of Spirits
Lire la chronique
Fields of the Nephilim
The Nephilim
Lire la chronique
Sepolcro
Amorphous Mass (EP)
Lire la chronique
Malignant Altar
Retribution Of Jealous Gods...
Lire la chronique
The Kryptik
When The Shadows Rise
Lire la chronique
And Now The Owls Are Smiling
The Comforting Grip of Misery
Lire la chronique
Gruzja
Jeszcze Nie Mamy Na Was Pom...
Lire la chronique
Mortiferum
Disgorged From Psychotic De...
Lire la chronique
USE YOUR COLLUSION TOUR
Downcast Collision + Gwar +...
Lire le live report