chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Havohej - Table of Uncreation

Chronique

Havohej Table of Uncreation
En 1993, HAVOHEJ sortait son premier album : Dethrone the Son of God. Et c’était du gras, du raw, du violent. On peut dire sans passer pour un guignol qu’il a été l’un des premiers Américains à jouer un black metal qui mérite le détour ! Qui est derrière ? Mais Paul Ledney pardi ! C’est à dire le personnage qui est aussi responsable des méfaits de PROFANATICA chroniqué récemment dans nos pages. Et l’homme a, pour l’un et l’autre de ses projets, marqué une certaine pause. Celle pour HAVOHEJ a été encore plus marquée, d’abord de 1994 à 2000, puis de 2000 à 2007. Le deuxième album est finalement sorti 16 ans après le premier, en 2009, mais ce retour était aussi une fausse reprise car c’est 10 ans plus tard, en 2019, qu’on en a enfin la suite.

Et croyez-moi, Table of Uncreation n’a plus grand chose à voir avec les débuts de HAVOHEJ. Le côté sombre et raw peut-être, mais les ambiances, les rythmes, les intentions, sont totalement différentes. Et j’ai eu des doutes au début, parce que notre homme a décidé d’intégrer une grosse, bien grosse protion de doom lourd et pesant. Un style dont je ne suis pas particulièrement friand, même si certaines exceptions se glissent dans ma collection. Le morceau qui ouvre l’album, « God of All Constellation » m’est ainsi passé bien au-dessus et j’étais inquiet pour la suite... Des pistes au rythme lent, qui n’en finissent pas, me gavent très très vite. Je ne suis heureusement pas du style à abandonner un album en cours d’écoute, et bien m’en a pris car même si ce genre d’atmosphères se retrouvent à fortes doses sur l’opus, elles sont équilibrées par des montées en puissance qui sont autant de montées d’adrénaline suffocantes. Il y a alors quelque chose de THE RUINS OF BEVERAST qui plane dans l’air.

Grâce à ces passages, ceux qui sont plus doom gagnent en intérêt. Ils prennent alors l’allure de serpents rampants qui peuvent bondir à tout moment. Ils gagnent en intésité, ils se font plus inquiétants. L’album fait alors véritablement peur. Il est effrayant, avec des images atroces qui viennent à l’esprit mais qui sont impossibles à retranscrire par des mots. « Seven Jinn » est une piste parfaite pour illustrer la qualité de ces mélanges.

Ces 9 pistes sont courtes, et ne cumulent que 30 minutes, mais la durée est suffisante. Tout est dit dessus, cela aura été brodé inutilement que de le rallonger. Ce qui est sûr, c’est qu’il est idéal pour ceux qui cherchent à ouvrir les portes des Enfers. Ses côtés oppressant, ritualiste et occulte lui confèrent une place de choix en fond de vos séances nocturnes d’appel sataniques. C’est son objectif, il ne le manque pas ! On ne se le passera pas à toutes occasions, mais il a ses qualités !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Havohej
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  6.25/10

plus d'infos sur
Havohej
Havohej
Black Doom - 1993 - Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
01.   God of All Constellation
02.   Holy Blood, Holy Grail
03.   The Black King
04.   Seven Jinn
05.   Impossible Force
06.   Table of Uncreation
07.   All Time Is Now
08.   Before Them and Behind Them
09.   Fatir

Durée : 29:31

parution
15 Novembre 2019

Essayez aussi
Obed Marsh
Obed Marsh
Înnsmouth

2016 - Indépendant
  
Rorcal
Rorcal
Muladona

2019 - Hummus Records
  
Occultation
Occultation
Silence in the Ancestral House

2014 - Invictus Productions
  
Into Coffin
Into Coffin
Unconquered Abysses

2019 - Terror From Hell Records
  
Nightfell
Nightfell
A Sanity Deranged

2019 - 20 Buck Spin Records
  

Carthage
Punic Wars!
Lire la chronique
K.F.R.
Nihilist
Lire la chronique
Fistula
The Process of Opting Out
Lire la chronique
Shed The Skin
The Forbidden Arts
Lire la chronique
Pearl Jam
Pearl Jam
Lire la chronique
Masacre
Reqviem
Lire la chronique
Lantern
Dimensions
Lire la chronique
Temple Of Dread
World Sacrifice
Lire la chronique
Stygian Crown
Stygian Crown
Lire la chronique
Atavist
III: Absolution
Lire la chronique
Aherusia
Nostos ~ An Answer (?)
Lire la chronique
Nattverd
Styggdom
Lire la chronique
Bilan 2010-2019 : la sélection de la rédaction
Lire le bilan
Pearl Jam
Riot Act
Lire la chronique
Evil Warriors
Schattenbringer (EP)
Lire la chronique
Bastard Priest
Vengeance... Of The Damned ...
Lire la chronique
Panzer Squad
s/t (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Gigaton
Lire la chronique
Black Funeral
Scourge of Lamashtu
Lire la chronique
Thou
Blessings Of The Highest Or...
Lire la chronique
Temnein
Tales : Of Humanity And Greed
Lire la chronique
Withering Surface
Meet Your Maker
Lire la chronique
Dauþuz
Grubenfall 1727 (EP)
Lire la chronique
Mercyful Fate
In The Shadows
Lire la chronique
Detherous / Stench Of Death
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
Alcest
Spiritual Instinct
Lire la chronique
Carcinoid / Charnel Altar
Carcinoid​ / ​Charnel Altar...
Lire la chronique
French Black Metal : La collec' plus lourde que ton père !!!
Lire le podcast
Helloween
Chameleon
Lire la chronique
Fides Inversa
Historia Nocturna
Lire la chronique