chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
173 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Silure - Route De Troche

Chronique

Silure Route De Troche (Démo)
Si le Périgord et plus généralement la Dordogne font rarement parler d’eux au sein de la sphère Metal hexagonale ils n’en possèdent pas moins des formations certes méconnues, mais de très bonne tenue. Preuve en est ce nouveau projet formé d’ancien membres d’AODON, ORIFIST, KETAH ou encore BLODORN, des noms forts sympathiques et de qualité qui ont fait trembler les salles de concert de leur département et même d’ailleurs. Arrivant aujourd’hui avec cette dénomination qui parlera aux amateurs de pêche SILURE propose un Death particulièrement obscur et énervé, et qui avec cette Démo de moins de dix minutes montre des prédispositions plus que prometteuses pour le futur. Car en à peine deux morceaux le quatuor frappe fort et ne s’encombre pas de futilités ni de chichis inutiles, via une musique bas du front et primale qui fait plaisir à entendre. Celle-ci aidée par une production crachotante (donnant l’impression d’avoir été enregistrée en live) va renforcer ce sentiment d’urgence qui va transparaître de la première à la dernière seconde, et qui retentit donc dès le démarrage de « Le Saut De l’Ange ».

Particulièrement inquiétant d’entrée avec son riffing sombre et glacial ce titre aux légères influences Black montre toute la palette de ses créateurs tant ça ne cesse de varier rythmiquement entre lourdeur suffocante et blasts des plus furieux, créant ainsi un vrai malaise tant on a du mal à s’accrocher à quelquechose. Brutal et écrasant le grand-écart y est ici présent de façon quasi-continue, d’où émerge un léger solo plaintif et éraillé afin de densifier tout cela, et de rendre ainsi plus sauvage cette composition aboutie au plus haut point. Afin de ne pas se répéter les gars vont montrer qu’ils savent aussi être cohérents même quand ils se font plus hargneux et directs, la preuve avec l’énergique et excellent « Oxydent » où ici priorité est donnée à la vitesse et aux passages les plus rapides (lorgnant facilement vers le Grind) mais où là-encore des petits ralentissements permettent de ne pas tomber dans la redondance, ce qui est facile dans un style si rudimentaire. Portés là-encore par une rage débordante les sudistes réussissent avec cette plage (à l’instar de la précédente) à montrer qu’on peut être efficace sans en faire des tonnes vu que techniquement ça va à l’essentiel, mais c’est carré et en place tout en montrant suffisamment de variété, et c’est tout ce qu’on demande. D’ailleurs on ne peut que saluer la volonté de chanter en français, un choix pas évident dans le Metal de la mort où il est facile de tomber à côté, chose qu’ici les mecs évitent avec brio.

Après avoir réussi leur examen de passage ceux-ci ont décidé de (se) faire plaisir en y rajoutant une reprise fidèle de « Milk » de S.O.D., et qui ne dépareille pas avec la version originale des New-Yorkais, histoire de clôturer dignement les débats et conforter le très bon sentiment général ressenti tout du long. Sans prétention aucune ce premier jet du combo montre de très bonnes dispositions pour l’avenir tant il arrive à être accrocheur et violent sans en faire des caisses, au niveau du son comme de l’écriture. Autant dire que l’on a hâte d’en entendre rapidement plus sur une durée plus importante, et il fait peu de doutes que celui-ci devrait franchir ce cap sans grosses difficultés tant on sent chez lui un potentiel important et qui est loin d’avoir encore été totalement exploité.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

grintold citer
grintold
27/12/2019 21:28
Du très très bon, y a vraiment un côté hardcore je trouve, très rentre dedans et minimaliste (pas dans le mauvais sens du therme).
Carrèment hyper pour la suite
X-Death citer
X-Death
10/12/2019 16:36
Pas mal du tout effectivement. Ca me fait pas mal penser au belges de Dehuman. "Rentre dedans" et varié, j'imagine les dents qui tombent en concert. ....

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Silure
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Silure
Silure
Death Metal - 2017 - France
  

tracklist
01.   Le Saut De l’Ange
02.   Oxydent
03.   Milk (S.O.D. cover)

Durée : 10 minutes

parution
20 Octobre 2019

Essayez aussi
Tomb Mold
Tomb Mold
Primordial Malignity

2017 - Blood Harvest Records
  
Centinex
Centinex
Bloodhunt / Reborn Through Flames (Compil.)

2003 - Candlelight Records
  
Massacra
Massacra
Final Holocaust

1990 - Shark Records
  
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Butchered at Birth

1991 - Metal Blade Records
  
Dismember
Dismember
Massive Killing Capacity

1995 - Nuclear Blast Records
  

Weakling
Dead as Dreams
Lire la chronique
Abigail Williams
Walk Beyond the Dark
Lire la chronique
Harm's Way
Posthuman
Lire la chronique
Sacrifizer
La Mort Triomphante (EP)
Lire la chronique
Impiety
Versus All Gods
Lire la chronique
Cult of Luna
A Dawn to Fear
Lire la chronique
Forlorn Citadel
Ashen Dirge of Kingslain
Lire la chronique
Moonreich
Wormgod (EP)
Lire la chronique
Municipal Waste
The Last Rager (EP)
Lire la chronique
Necrolatry
Dead And Buried (Démo)
Lire la chronique
Haunter
Sacramental Death Qualia
Lire la chronique
Shrine of Insanabilis
Vast Vortex Litanies
Lire la chronique
Finsterforst
Zerfall
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Amyl And The Sniffers
Lire la chronique
SETH pour la sortie du live "Les Blessures De l'Âme : XX Ans De Blasphème"
Lire l'interview
Atriarch
Forever The End
Lire la chronique
Kawir
Adrasteia
Lire la chronique
Meth Drinker
Discography (Compil.)
Lire la chronique
PPCM #29 - Ces groupes "similaires à" que je préfère aux originaux
Lire le podcast
Dreadful Fate
Bringer Of Damnation (EP)
Lire la chronique
Vardan
The Wish of Weeping
Lire la chronique
Infernal Conjuration
Infernale Metallum Mortis
Lire la chronique
Nile
Vile Nilotic Rites
Lire la chronique
Reign in Blood
Missa pro Defunctis
Lire la chronique
Deathawaits
Rapture Smites
Lire la chronique
Hulder
Embraced By Darkness Mysts ...
Lire la chronique
Obsequiae
The Palms of Sorrowed Kings
Lire la chronique
Aggravator
Aggravator (EP)
Lire la chronique
Nightfell
A Sanity Deranged
Lire la chronique
Enokhian
Perseverare Diabolicum (EP)
Lire la chronique