chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
186 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Stigma - Metamorphosis

Chronique

Stigma Metamorphosis (Démo)
Je devais au départ vous parler de l'EP le plus récent du groupe, "Epitaph Of Pain", mais celui-ci ne comptant que 2 titres, j'ai finalement opté pour celui de 2003 ("Metamorphosis"). 2 titres pour juger c'est un peu court, vous en conviendrez. J'évoquerai malgré tout "Epitaph Of Pain" en fin de chronique car celui-ci mérite qu'on s'y attarde.

Stigma nous vient d'Italie, un pays peu connu pour ces groupes de bourrins. Le combo se forme en 2000 et joue un hardcore old-school. Mais à l'été 2002, pas de bol, c'est le split. Un split qui ne durera finalement que quelques mois puisqu'en septembre de la même année, deux ex-membres décident de rallumer la flamme en recrutant deux petits nouveaux. La séparation fut courte mais engendre un changement musical radical. Le premier EP du groupe, "Metamorphosis" nous livre en effet cinq titres aux influences diverses et variées. On a ainsi du death/grind/black pour les vocaux et un mix entre death mélodique à la suédoise, hardcore (le moshisant break Hatebreedien de "Self Consciousness") et noise-core, parsemé de quelques plans jazzy sympathiques ("Abscissa" notamment). Les rythmes varient mais c'est globalement à du mid-tempo que nous avons affaire. Stigma n'atteint jamais des sommets de brutalité car la plupart des riffs sont typés death mélo. Le côté brutal tient ainsi plus dans les vocaux alternés gutturaux ou blackisants. Ce petit manque de brutalité et de puissance qui est un peu préjudiciable est également causé par une production, bien qu' honnête au vus des moyens, un chouia bordélique (surtout pendant les passages rapides). Les grattes sont trop en retrait et manquent clairement de punch. La batterie, elle, sonne un peu creux et les cymbales sont irritantes à la longue. Mais bon certains trouveront ça plus "roots" qu'une batterie triggée à mort et on peut les excuser de ne pas avoir un budget hollywoodien. Autre défaut, la faible longueur des morceaux. Tournant en moyenne à 2.30, ils gagneraient à être plus étoffés, d'autant que Stigma semble avoir le talent et la diversité des influences pour. On reste ainsi un peu sur notre faim car malgré les petits défauts de production, ce groupe de jeunots (la moyenne d'âge n'est que de 20 ans) livre avec ses tripes une musique variée, intéressante et personnelle.

En 2004, Stigma sort un deuxième EP, "Epitaph Of Pain" sur le petit label Nocturnal Brights Records et produit par Ettore Rigotti, un compatriote de Disarmonia Mundi (groupe où officie Speed de Soilwork). Les Italiens ont compris qu'il fallait rallonger leurs titres puisque de 2.30, on passe à 3.30, ce qui est quand même bien mieux pour apprécier (ou non!) une musique. "Epitaph Of Pain" est également mieux produit, fini cette batterie agaçante et ses guitares molles. Comme je l'ai dit en intro, difficile de juger sur 2 morceaux mais Stigma semble prendre une direction plus définie musicalement, à savoir un death mélodique, toujours avec ces vocaux death/black qui sont plus maîtrisés, plus puissants que sur "Metamorphosis". J'ai une petite préférence pour "Mirthless Soul" avec son duo vocal et son passage atmosphérique très réussi. En tout cas je le répète encore mais c'est vraiment dommage qu'il n'y ait que 2 titres car ceux-ci n'annonçaient que du bon. Stigma a su corriger les défauts de son premier EP et même si les Italiens ne seront sans doute jamais des leaders incontestés, ils peuvent devenir bien plus gros et pourquoi pas titiller les ténors de la discipline. Mais pour ça, il leur reste à enregistrer un album complet. Espérons qu'un label leur offre cette chance.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

toukene citer
toukene
18/03/2005 18:24
les cymbales me derangent pas mais j'ai entendu un seul titre...
Par ailleurs l'alternance vocale mi hardcore mi death est sympa...c'est pas mal sans plus a mon gout
Keyser citer
Keyser
18/03/2005 17:39
A noter pour ceux que ça intéresserait, "Metamorphosis" est intégralement téléchargeable sur le site du groupe. Quant au deuxième morceau en écoute, il est issu de "Epitaph Of Pain".

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Stigma
Death mélodique
2003 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : -
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  3.38/5

plus d'infos sur
Stigma
Stigma
Metalcore/Death mélodique - 2000 † 2012 - Italie
  

tracklist
01.   Metamorphosis
02.   Shadows Of Dust
03.   Abscissa
04.   Self-Consciousness
05.   Whispers Of Salvation

voir aussi
Stigma
Stigma
When Midnight Strikes!

2008 - Pivotal Rockordings
  

Essayez aussi
Carcariass
Carcariass
E-xtinction

2009 - Great Dane Records
  
Lothlorien
Lothlorien
The Primal Event

1998 - Black Mark Productions
  
Sentenced
Sentenced
Amok

1995 - Century Media Records
  
Amon Amarth
Amon Amarth
The Crusher

2000 - Metal Blade Records
  
Neuraxis
Neuraxis
Truth Beyond...

2002 - Galy Records
  

Reek
Death Is Something There Be...
Lire la chronique
Engrossed
Initial Decay (Compil.)
Lire la chronique
Pilori
À Nos Morts
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Misanthrope
Bâtisseur de Cathédrales : ...
Lire la chronique
Spell
Opulent Decay
Lire la chronique
Cemetarian
Tomb Of Morbid Stench (Démo)
Lire la chronique
16
Dream Squasher
Lire la chronique
Wayward Dawn
Haven Of Lies
Lire la chronique
October Falls
A Fall of an Epoch
Lire la chronique
Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique