chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
190 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Adversary - Forgotten Remains Of Death - Demo Collection 1990 - 1991

Chronique

Adversary Forgotten Remains Of Death - Demo Collection 1990 - 1991 (Compil.)
Si vous n’avez jamais entendu parler d'Adversary, ni voyez pas là un manque de culture de votre part puisque le groupe figure parmi les nombreux rejetons enfantés par la Suède au début des années 90 qui, en dépit du succès rencontrés par certains groupes tels que Entombed ou Dismember, n’ont malheureusement jamais réussi à percer. Alors à moins de passer vos soirées à traîner sur YouTube en quête de pépites oubliées, il y a effectivement peu de chance pour que vous ayez déjà croisé un jour la route de ces Suédois.
Originaire de Sandviken, Adversary se forme en 1990 et compte notamment dans ses rangs les jeunes David Larsson (In Aeternum, ex-Infernal), Henrik Ohlsson (Scar Symmetry, ex- Theory In Practice) et Per Nilsson (Scar Symmetry, Nocturnal Rites). Actif durant trois ans seulement, le groupe va accoucher de trois démos parues entre 1990 (The Blood Of Those Who Failed) et 1991 (Beyond Death et Remains Of An Art Forgotten) avant de mettre finalement la clef sous la porte, faute de motivation, d'égos contrariés, de moyens ou de reconnaissance. Ces trois démos auraient pu rester ainsi enterrées à tout jamais sans le concours une fois encore providentiel du label espagnol Dark Blasphemies Records.

Intitulée Forgotten Remains Of Death - Demo Collection 1990 - 1991, cette compilation sortie en 2016 propose de découvrir de manière antéchronologique la discographie complète d'Adversary. Outre l'artwork toujours aussi sympathique d'Ironworx Gravefix, le livret est agrémenté par quelques photos et autres flyers d’époque ainsi que par quelques lignes rédigées par David Larsson et Henrik Ohlsson. Lignes permettant justement d’en savoir un peu plus sur l’histoire du groupe et des raisons l’ayant poussé à arrêter ses activités. Enfin, notons également qu’un travail de remastering a été opéré par Ted Tringo (Absu, Epidemic, Fleshcra...) afin de rendre le tout probablement un peu plus alléchant et homogène.

Remains Of An Art Forgotten : Sortie en décembre 1991, cette dernière démo est aussi très certainement la plus aboutie. Enregistrée au Sunlight Studio en compagnie de l’inévitable Tomas Skogsberg, elle jouit d’une production aux petits oignons (du grain, du coffre, de l’agressivité...) qui ne manquera certainement pas de titiller tous les amateurs de ce son de guitare si caractéristique. Mais au-delà de cette touche typiquement suédoise, cette ultime démo vaut surtout pour la qualité de ses compositions qui à défaut de faire preuve de beaucoup d’originalité, possèdent en tout cas les riffs et la dynamique pour convaincre. Beaucoup plus proche d’un Dismember que d’un Entombed (le groupe a d’ailleurs fait appel aux services de Matti Karki afin de pousser a priori quelques cris ici et là), Adversary atteste à ce stade d’une grande maturité qui aurait pu donner lieu à un premier album particulièrement solide si l’histoire avait été faite autrement. En attendant, le groupe régale avec un premier titre qui va d’emblée mettre les pieds dans le plat et annoncer la couleur. Riffs tronçonneuse, batterie à l’avenant, growl solide et profond, synthétiseur un brin désuet mais amenant avec lui un petit côté fantomatique pas dégueulasse et puis un travail mélodique de très grande qualité (ce sympathique solo entamé à 2:21). La suite demeure naturellement du même niveau avec toujours autant de chouettes solos, quelques parti pris mélodiques intéressants (cette guitare acoustique sur "Beyond All Blessings"), un rythme dans l’ensemble plutôt soutenu malgré quelques ralentissements bien sentis et des riffs toujours aussi percutants. Clairement, Remains Of An Art Forgotten ne fait pas tâche parmi les meilleures sorties de l’époque et aurait méritée qu’une suite digne de ce nom lui soit donnée...

Beyond Death : Sortie quelques mois auparavant, cette seconde démo ne bénéficie pas tout à fait des mêmes soins en terme de production (guitares plus rachitiques, growl moins profond, moins d’impact dans l’ensemble...) même si de manière générale, il n’y a pas matière à se plaindre. D'autant que le remastering opéré par Ted Tringo lui apporte un probable petit coup de fouet permettant d’en apprécier encore davantage toutes les saveurs. En attendant, si les trois morceaux proposés ici par Adversary font déjà preuve de beaucoup de dynamisme, on remarque qu’à l’inverse, le travail de mélodie est totalement absent dans la mesure où aucun solo ne vient illuminer cette démo. Bien sûr, on retrouve un peu de ces mélodies dans les riffs dispensés ici par les Suédois mais nous ne sommes clairement pas au niveau de ce qu’ils seront capables de proposer par la suite. Au lieu de ça, Adversary se concentre sur des morceaux ultra efficaces à travers des riffs peut-être un poil moins marquant mais une dynamique d’ensemble clairement plus soutenue marquée, outre ce court (sept secondes seulement) mais vindicatif "Adversary", par des séquences de blasts à perdre haleine. Au final, cette démo fait donc figure de bon entre-deux même si on lui préférera sans hésiter Remains Of An Art Forgotten.

The Blood Of Those Who Failed : Étonnamment, cette première démo sortie en 1990 regroupe déjà peu ou prou l’ensemble des éléments faisant l’intérêt de Remains Of An Art Forgotten (présence de solos mélodiques, nappes de synthétiseur, dynamique, etc). Cependant, ni l’exécution, ni l’inspiration, ni même la restitution ne sont au niveau de ce que le groupe suédois produira un an plus tard sur cette toute dernière démo. Car si les quatre titres proposés à ses débuts par Adversary ne manquent ni d’énergie (à l’exception toutefois de cette conclusion instrumentale) ni d’attrait, on ne peut pas dire que les riffs soient parmi les plus marquants qu’ait connus le genre. Ce côté malheureusement un peu trop passe-partout et générique fait aujourd'hui de The Blood Of Those Who Failed une démo bien plus désuète (encore plus aujourd'hui) qui naturellement ne tient pas la comparaison face aux deux démos qui suivront quelques mois plus tard.

Avec ses trente-et-une minutes, Forgotten Remains Of Death - Demo Collection 1990 - 1991 n’est certainement pas la compilation la plus indigeste qu’il m’ait été donné de chroniquer. Comme toujours dans ce genre de cas, la qualité n’est pas égale entre les différents enregistrements. Néanmoins, soyez assurés que l’on a entendu bien pire que ce soit en terme de rendu sonore ou en terme de qualité d’écriture. Bien sûr, de ces trois démos, on retiendra surtout la petite dernière qui atteste d’un groupe alors en pleine possession de ses moyens. Une démo particulièrement aboutie qui se devrait d’être connue de tous les amateurs de Death Metal suédois digne de ce nom. Quant aux deux autres démos, si elles se situent en deçà qualitativement parlant, elles n’en demeurent pas moins dignes d’intérêt pour quiconque aime creuser dans les vestiges de l’underground en quête de vieilleries à se mettre sous la dent.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Adversary
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Adversary
Adversary
Death Metal - 1990 † 1993 - Suède
  

tracklist
01.   Succumb To Putrefaction  (04:08)
02.   Remains Of An Art Forgotten  (03:24)
03.   Beyond All Blessings  (03:13)
04.   Serpent Of Twilight  (03:26)
05.   Twice Dead  (03:22)
06.   Grim Vision  (03:35)
07.   Adversary  (00:07)
08.   The Blood Of Those Who Failed  (03:16)
09.   Torn To Shreds  (03:35)
10.   Dying Again  (02:16)
11.   Outro: After The Rain  (00:58)

Durée : 31:20

line up
parution
26 Février 2016

Essayez aussi
Repugnant
Repugnant
Epitome Of Darkness

2006 - Soulseller Records
  
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Live Cannibalism (Live)

2000 - Metal Blade Records
  
Exhumed
Exhumed
Death Revenge

2017 - Relapse Records
  
Son In Curse
Son In Curse
Trivnviratvm

2017 - Melipulli Records
  
The Chasm
The Chasm
The Spell Of Retribution

2004 - Wicked World Records
  

Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique
Myrkur
Folkesange
Lire la chronique
Trauma
Ominous Black
Lire la chronique
Ruin Lust
Choir Of Babel
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
Nibiru
Salbrox
Lire la chronique
Sink
The Holy Testament (Compil.)
Lire la chronique
Church Of Disgust
Consumed By Slow Putrefacti...
Lire la chronique
Lvcifyre
Sacrament (EP)
Lire la chronique
ALL #2 - L'incantation par le sang
Lire le podcast
Sarcofago
Crust (Rééd.)
Lire la chronique
Court Of Chaos Festival
Lire l'interview
Amnutseba
Emanatism
Lire la chronique
Higher Power
27 Miles Underwater
Lire la chronique