chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
84 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

RAM - The Throne Within

Chronique

RAM The Throne Within
J'avais laissé RAM sur Death en 2012, un album qui, sans être mauvais, avais mis quelque peu un frein à mon intérêt pour les Suédois quand tant d'autres sorties heavy metal se montraient plus à leur avantage. Après un EP et deux longs-formats des plus séduisants en première partie de carrière, ce troisième album, plus lent et ambiancé, s'apparentait à une déception. C'est donc logiquement que j'avais fait l'impasse sur la suite, Svbversvm (2015) et Rod (2017). Jusqu'à cette date en Belgique début 2019 où les Scandinaves partageaient l'affiche avec leurs compatriotes de Screamer et les légendaires Satan. Grosse claque ! J'achète Rod dans la foulée. Tatane confirmée. Voilà un groupe qui a su reprendre du poil de la bête. Je n'ai pas chroniqué Rod et pourtant, il faisait clairement partie des meilleurs albums heavy de 2017. Remonté dans mon estime, RAM sort en septembre dernier sur Metal Blade son sixième album sur lequel je me suis empressé de mettre la main.

Orné d'une jolie pochette assez kitsch illustrant parfaitement la musique du quintette, The Throne Within ne mettra pas longtemps à confirmer que le quintette de Göteborg reste en haut de l'affiche. Voilà en effet une œuvre rondement menée par un groupe qui a fêté ses vingt ans l'année dernière. Une expérience, un savoir-faire qui transpire de chaque note jouée tout au long des quarante-neuf minutes du disque qui passent sans que l'on ait besoin de regarder sa montre. C'est que le heavy metal de RAM s'avère prenant à souhait. Les Scandinaves n'ont eux non plus rien inventé mais dans la masse de formations s'adonnant au revival années 1980, peu le font avec autant de talent et d'aisance. Même pas besoin de cacher leur influence principale qui transparaît dans tous les coins. Sur ce The Throne Within, RAM n'a jamais autant sonné comme Judas Priest. Ces gros riffs mid-tempo couillus bien appuyés, courts et simples qui te font lever le poing et bouger la tête ("Fang and Fur", "The Trap" , "Spirit Reaper"), ces riffs plus speedés tellement efficaces ("The Shadowwork", "Blades of Betral", "Violence (Is Golden)", "No Refuge", ce chant medium versatile qui part parfois dans le plus aigu ou le plus grave, le plus doux ou le plus agressif, ces solos de grande classe, ces arpèges d'un autre temps ("You All Leave"), cette batterie généreuse, beaucoup de choses rappellent en effet la bande de Rob Halford. C'est finalement le morceau de clôture "Ravnfell" avec en invité le frontman de Primordial Alan Averill (qui donne une texture plus épique et guerrière sur un couplet mais me prend moins aux tripes que le génial Oscar Carlquist) qui sonne le moins priestien, encore que certaines intonations vocales ou plans de guitares y fassent tout de même allusion. Pour le reste, c'est du pur Judas Priest-worship, assombri par une aura noire et occulte à la Mercyful Fate. Franchement, si les ultra eighties et jouissives "The Trap" et "Spirit Reaper" avec leur intro kitsch bien datée (Turbo ?!) ne vous donnent pas envie de sortir le cuir et les clous, je n'y comprends plus rien ! Pareil, dans un style plus émotif, pour le magnifique break mélodique au chant doucereux de "Fang and Fur" à partir de 3'16 et les lignes vocales superbes aux accents halfordiens époque 70s de "You All Leave", sorte de long interlude calme bien poignant. Si vous ne voyez pas le Metal God en fermant les yeux, je me mets à l'électro !

Non, clairement, ce The Throne Within s'avère un pur bonheur pour tout amateur de heavy metal à l'ancienne. Rien à dire sur la production absolument parfaite (on entend même bien la basse!), le batteur fait du très bon boulot dans tous les registres, c'est ultra efficace, entraînant, parfois plus poignant, les riffs sont extras, on savoure le feeling mélodique sur les nombreux solos, ça alterne bien entre mid-tempo velu et cavalcade speedée, le chanteur est incroyable (on serre le poing et chante à tue-tête avec lui) et les neuf morceaux de l'œuvre régalent tous, malgré une construction similaire très simple et classique, chacun dégageant sa propre âme tout en formant un tout cohérent. "Blades of Betrayal", "Fang and Fur", "The Trap" et "Spirit Reaper" s'imposent tout de même comme les titres que l'on retiendra le plus. Il n'y a ainsi pas grand chose à reprocher à RAM et son nouvel album qui offre tout ce qu'il y a à aimer dans le heavy metal. Évidemment l'influence du Priest se fait écrasante mais je ne considère pas ça du tout comme un défaut. Quelques très rares passages s'avèrent plus oubliables, entre autres ce riff sur cette rythmique un peu cassée et pas très heureuse à 0'31 sur "Violence (Is Golden)". Les solos, bien que de très grande qualité, pourraient aussi marquer encore davantage (là on n'est pas encore au niveau de Downing et Tipton). Et dans l'ensemble, je place The Throne Within un léger cran en-dessous de Rod qui m'avait réconcilié avec les Suédois et permis de remettre le pied à l'étrier avec eux. Mais ne vous y trompez pas. RAM prouve qu'il reste une valeur sûre en signant là un album haut de gamme qui restera parmi ce qu'il s'est fait de mieux l'année dernière en matière de heavy metal.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Keyser citer
Keyser
08/02/2020 17:46
andreas_hansen a écrit : Excellent disque, en effet, Ravnfell est mon morceau préféré !
(Pas si kitsch que ça la pochette je trouve quand je compare avec les compères du même genre Mr Green )


Ah moi "Ravnfell" c'est peut-être celle qui me fait le moins d'effet !
andreas_hansen citer
andreas_hansen
08/02/2020 15:12
Excellent disque, en effet, Ravnfell est mon morceau préféré !
(Pas si kitsch que ça la pochette je trouve quand je compare avec les compères du même genre Mr Green )

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
RAM
Heavy Metal
2019 - Metal Blade Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (8)  7.54/10

plus d'infos sur
RAM
RAM
Heavy Metal - 1999 - Suède
  

vidéos
Blades of Betrayal
Blades of Betrayal
RAM

Extrait de "The Throne Within"
  
The Trap
The Trap
RAM

Extrait de "The Throne Within"
  
Spirit Reaper
Spirit Reaper
RAM

Extrait de "The Throne Within"
  

tracklist
01.   The Shadowwork  (06:36)
02.   Blades of Betrayal  (03:08)
03.   Fang and Fur  (05:47)
04.   Violence (Is Golden)  (03:53)
05.   The Trap  (04:35)
06.   No Refuge  (07:36)
07.   Spirit Reaper  (05:02)
08.   You All Leave  (05:50)
09.   Ravnfell  (06:33)

Durée : 49:00

line up
parution
13 Septembre 2019

voir aussi
RAM
RAM
Death

2012 - Metal Blade Records
  

Essayez aussi
Iron Maiden
Iron Maiden
The Book Of Souls

2015 - Paragon Records
  
Wytch Hazel
Wytch Hazel
II : Sojourn

2018 - Bad Omen Records
  
Yngwie Malmsteen
Yngwie Malmsteen
Trilogy

1986 - Polygram Music
  
Chevalier
Chevalier
Chapitre II (EP)

2018 - Gates Of Hell Records / Temple Of Mystery Records
  
Sabïre
Sabïre
Gates Ajar (EP)

2018 - Autoproduction
  

Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur
Lire la chronique
Hellsodomy
Morbid Cult
Lire la chronique
No/Más
Last Laugh (EP)
Lire la chronique
Groupe Mystère
Album mystère
Lire la chronique
Esoctrilihum
Eternity Of Shaog
Lire la chronique
Amyl And The Sniffers
Big Attraction & Giddy Up (...
Lire la chronique
Sodomisery
The Great Demise
Lire la chronique
ACxDC
Satan Is King
Lire la chronique
Dynfari
Myrkurs Er þörf
Lire la chronique
Hyems
Anatomie des Scheiterns
Lire la chronique
Massacre
Back From Beyond
Lire la chronique