chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
121 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Mephitic Corpse - Immense Thickening Vomit

Chronique

Mephitic Corpse Immense Thickening Vomit (Démo)
Venu tout droit de Californie, on peut s’étonner de prime abord que Mephitic Corpse ne soit pas déjà sous la coupe d’un label comme Maggot Stomp Records tant celui-ci partage pas mal de similitudes avec certains des groupes que l’on a déjà pu aborder ici. Similitudes que l’on pourrait résumer en une phrase : un Death Metal bien souvent mal dégrossi, dégoulinant de tous bords et dénué de toute finesse.
Formé par des membres (Eric Liewald) et ex-membres (Matt Rose) de Disgusted Geist, le jeune trio californien a sorti en avril dernier sa toute première démo intitulée Immense Thickening Vomit. Produite à seulement 50 exemplaires, celle-ci n’aura évidemment pas fait long feu. Il faudra attendre que les labels Headsplit Records et Extremely Rotten Productions s’y intéressent pour voir pointer de nouveaux arrivages cassettes et ainsi faire circuler ce nom plein de promesses. N’ayant cependant que faire de ce format, je remercie le label australien Terrible Mutation de s’être penché sur la question, ce dernier nous proposant en effet une jolie version CD particulièrement saillante grâce à ce jaune/vert pour le moins tape à l’œil.

Du haut de ses douze minutes et affublé de cet artwork qui a vrai dire n’en est même pas un, Immense Thickening Vomit n’a rien de très impressionnant. Pourtant, celle-ci compte probablement parmi les démos les plus prometteuses de l’année passée grâce à ce Death Metal de fond de cave aussi primitif que dégueulasse. Servi par une production d’un autre temps, tout en saturation (cette basse qui pue le Mortician à plein nez) et en grain et où chaque instrument semble avoir été captés depuis la pièce d’à côté, ces trois titres ne sont pas sans rappeler les débuts pour le moins archaïques d'Undergang ou encore un certain Fetid.
Pour commencer il y a ce growl monocorde et sans relief aussi profond qu’un véritable trou noir (un peu à l’image de celui de Lee Dorian sur le EP Mentally Murdered de Napalm Death). Un chant baveux particulièrement bovin à l’image d’une musique qui, elle non plus, ne respire pas la grande intelligence. Il faut dire que la formule employée par Mephitic Corpse n’a rien de bien sorcier. Entre passages lourdauds et écrasants au groove pataud (le début ainsi que les dernières secondes de "Drinking Liquid Rot", l’entame dégoulinante de "Fuming Mutation", "Unpleasant Throbbing Sensation" à 0:53), accélérations primitives héritées de la scène Punk ("Drinking Liquid Rot" à 2:17) et séquences plus soutenues frôlant parfois le Grindcore ("Drinking Liquid Rot" à 2:57, "Fuming Mutation" à 1:01, les premières mesures de "Unpleasant Throbbing Sensation") le tout sur une batterie dépouillée qui claque bien comme il faut, cette première démo semble prendre un malin plaisir à se complaire dans ce que le Death Metal a de plus dégueulasse et primitif à offrir. Même les quelques solos dispensés ici au compte-goutte participent à cette atmosphère pestilentielle évoquant sans difficulté aucune les pires égouts remplis de merdes et autres immondices en tout genre... Pourtant, en dépit de cette nature primaire, on se fait parfois surprendre par certains choix rythmiques voyant s’opposer de manière brutale ou peu naturelle certaines séquences plus ou moins rapides à des passages beaucoup plus lourdingues. Une manière pour Mephitic Corpse de varier les plaisirs et d’apporter une réelle dynamique à l’ensemble.

Au moment de faire les comptes, cette première démo des Californiens de Mephitic Corpse ne devrait pas manquer d’interpeller tous les amateurs de Death Metal n’ayant pas peur d’une production approximative, d’un flagrant manque de délicatesse ou d’un jeu pour le moins sommaire. Alors certes, la musique de Mephitic Corpse ne semble pas avoir été inventée par les plus grands esprits que la Terre ait connus mais on leur pardonnera bien volontiers ce manque d’intelligence tant ces trois titres ont, grâce à cette formule alternant groove pataud, accélérations cradingues et riffs baveux, largement de quoi satisfaire nos pulsions les plus primales.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Sim citer
Sim
21/01/2020 18:30
note: 4.5/5
Quasiment la démo de l'année pour moi, clairement à suivre ! 2019, année du death bovin.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mephitic Corpse
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4.5/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Mephitic Corpse
Mephitic Corpse
Death Metal - Etats-Unis
  

formats
  • K7 / 2019 - Autoproduction
  • K7 / 2019 - Headsplit Records, Extremely Rotten Productions
  • CD / 14/10/2019 - Terrible Mutilation Records

tracklist
01.   Unpleasant Throbbing Sensation  (04:03)
02.   Fuming Mutation  (04:21)
03.   Drinking Liquid Rot  (04:19)

Durée : 12:43

line up
parution
1 Avril 2019

Essayez aussi
Evocation
Evocation
Apocalyptic

2010 - Cyclone Empire Records
  
Spectral Voice / Phrenelith
Spectral Voice / Phrenelith
Spectral Voice / Phrenelith (Split 7")

2016 - Dark Descent Records / Iron Bonehead Productions
  
Massacra
Massacra
Enjoy The Violence

1991 - Shark Records
  
Cadaveric Fumes
Cadaveric Fumes
Dimensions Obscure (EP)

2016 - Blood Harvest Records
  
Kaamos
Kaamos
Lucifer Rising

2005 - Candlelight Records
  

Azath
Through a Warren of Shadow
Lire la chronique
Paradise Lost
Paradise Lost
Lire la chronique
Tristengrav
II - Nychavge (EP)
Lire la chronique
Fluoride
Disentanglement
Lire la chronique
Soul Blind
Greatest Hits Vol. I (Compil.)
Lire la chronique
Putrid Offal
Sicknesses Obsessions
Lire la chronique
Novae Militiae
Topheth
Lire la chronique
Ascended Dead / Evil Priest
Nexus Of The Black Flame / ...
Lire la chronique
Uada
Djinn
Lire la chronique
Drowning / Misgivings
Requiem For Gods Perdition ...
Lire la chronique
Polymoon
Caterpillars Of Creation
Lire la chronique
Candiria
Beyond Reasonable Doubt
Lire la chronique
L'affaire JP FOURNIER... L'illustrateur qui tua son père.
Lire le podcast
Darkened
Kingdom Of Decay
Lire la chronique
The Great Old Ones
Cosmicism
Lire la chronique
Eirik
Omnis Erit Eductus
Lire la chronique
Paradise Lost
Gothic
Lire la chronique
Bestial Invasion
Monomania
Lire la chronique
Palehorse
Soft as Butter; Hard as Ice
Lire la chronique
Lik
Misanthropic Breed
Lire la chronique
Necrot
Mortal
Lire la chronique
Diabolic pour "Mausoleum of the Unholy Ghost"
Lire l'interview
Skeletal Remains
The Entombment Of Chaos
Lire la chronique
Diabolic
Mausoleum of the Unholy Ghost
Lire la chronique
Katavasia
Magnus Venator
Lire la chronique
Hulder
De Oproeping Van Middeleeuw...
Lire la chronique
Morta
Fúnebre (EP)
Lire la chronique
Disembowel
Echoes Of Terror
Lire la chronique
Mimorium
Blood of Qayin
Lire la chronique
Bethlehem
Dictius Te Necare
Lire la chronique