chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
143 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Bloodsoaked Necrovoid - The Apocryphal Paths Of The Ancient 8th Vitriolic Transcendence

Chronique

Bloodsoaked Necrovoid The Apocryphal Paths Of The Ancient 8th Vitriolic Transcendence (Compil.)
Formé en 2018 à San José, Costa Rica, Bloodsoaked Necrovoid est aujourd'hui (car cela n'a pas toujours été le cas) un duo dans lequel on retrouve Federico Gutierrez et Jose Maria Arrea, tous les deux membres du groupe Astriferous dont on a récemment parlé avec la chronique de leur première démo intitulée Raise High The Scepter Of Indulgence. Plus productif que ce dernier, Bloodsoaked Necrovoid en est déjà aujourd'hui à sa troisième démo et compte également dans sa discographie un récent split en compagnie de Ratlord ainsi que cette compilation intitulée sobrement The Apocryphal Paths Of The Ancient 8th Vitriolic Transcendence.
Sortie en début d’année dernière via Iron Bonehead Productions (LP), Caligari Records et Blood Harvest Records (CD), celle-ci regroupe les deux premières démos du groupe (présentée ici de manière chronologique) parues respectivement en juillet et en novembre 2018. Soit huit morceaux ayant tous pour particularité d’être affublés de titres à rallonge (entre cinq et neuf mots chacun). Le tout est illustré par l’Australien Fadhlan S. Khairan aka Festering Phlegm (Abraded, Charnel Altar, Cavurn, Phobophilic, Rothadás) qui, pour ne pas changer, nous sert là encore un artwork particulièrement chargé et grouillant.

Une œuvre à l’image de ce que proposent les Sud-Américains soit un mélange de Death Metal et de Doom particulièrement terrifiant qui n’est pas sans faire écho à celui de Spectral Voice et même parfois à celui des Finlandais de Krypts (notamment sur le début de "Quintessence Of The Colossal Cosmic Entity"). On retrouve en effet chez Bloodsoaked Necrovoid ce même équilibre entre passages soutenus menés notamment à coups de hammer blasts haletants et de riffs rugueux et sinistres ("Quintessence Of The Colossal Cosmic Entity" à 1:02, "Dismal Catacombs Of Eternal Astral Flagellating Torment" à 0:55, "Flesh Divinations For The Ego-Plundered Psyche" à 0:27...) et séquences plombées et lancinantes cultivant une atmosphère spectrale des plus inquiétantes (l’essentiel de "Metaphysical Prolapse Through Purulent Detaching Nightmares" et "Consuming Darkness Of Void Towards Inconceivably Vast Insanity", les dernières mesures de "Vortex Extracting Putrid Disembodied Beings", "Sempiternal Gravitational Pull Of The Massive Cosmic Cauldron" et cette tension mélodique entamée à 1:39...). Une schizophrénie perpétuelle qui voit le groupe passer d’un registre à un autre en laissant traîner derrière lui une aura de démence aussi captivante que menaçante.

Alors évidemment, le parallèle avec ces deux groupes évoqués plus haut en fera probablement frétiller plus d’un (moi compris) et à raison car ce que nous offre ici Bloodsoaked Necrovoid, à défaut de faire preuve de personnalité, est un voyage dans l’antre de la folie. Une errance faite de moments particulièrement exaltants et presque libérateurs où tous les éléments semblent alors se déchaîner dans un chaos jubilatoire mais également à l’inverse de passages froids et décharnés laissant place à un vide et à une solitude des plus angoissantes que viennent renforcer ces notes écrasantes tantôt suspendues tantôt plaquées avec force et conviction. Ces ambiances torturées et pesantes sont d’ailleurs très justement renforcées par une production particulièrement abrasive et dépouillée qui va insuffler au passage une espèce de crasse supplémentaire à l’ensemble qui bien souvent fait le charme de ces sorties sud-américaines. On regrettera cependant que le même soin n’ait pas été apporté par les labels entre la version LP qui bénéficie d’un nouveau mastering signé Phil Kusabs et la version CD pour qui ce n’est pas cas et où l’on constate notamment une différence flagrante de niveau entre les deux démos. Certes, tout cela confère au détail (d’autant qu’il n’y a pas de différences particulières entre les compositions de ces dernières), mais à choisir on s’orientera davantage vers la version harmonisée proposée par Iron Bonehead Productions.

En l’espace de deux sorties, le Costa Rica s’est positionné l’année dernière comme un pays sur lequel compter. Alors oui, je sais, il y en a eu des groupes avant Astriferous et Bloodsoaked Necrovoid mais en l’occurrence, ces deux entités ont livré des sorties particulièrement intéressantes donnant furieusement envie d’en entendre davantage. Certes, dans leurs styles respectifs, les deux groupes n’ont rien apporté de neuf à se mettre sous la dent mais il faudrait être un sacré pisse-froid pour ne pas trouver matière à s’enthousiasmer un tant soit peu face à ces quelques démos bien plus qu’encourageantes.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Bloodsoaked Necrovoid
Death Metal
2019 - Caligari Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Bloodsoaked Necrovoid
Bloodsoaked Necrovoid
Death Metal - 2018 - Costa Rica
  

formats
  • Vinyl / 2019 - Iron Bonehead Productions
  • CD / 2019 - Caligari Records

tracklist
01.   Quintessence Of The Colossal Cosmic Entity  (04:07)
02.   Metaphysical Prolapse Through Purulent Detaching Nightmares  (06:15)
03.   Dismal Catacombs Of Eternal Astral Flagellating Torment  (03:16)
04.   Consuming Darkness Of Void Towards Inconceivably Vast Insanity  (05:26)
05.   Flesh Divinations For The Ego-Plundered Psyche  (04:31)
06.   Vortex Extracting Putrid Disembodied Beings  (04:09)
07.   Substance Conceiled In Opened Conduit Discharging Flesh - Penetrating Agony  (07:55)
08.   Sempiternal Gravitational Pull Of The Massive Cosmic Cauldron  (06:06)

Durée : 41:45

line up
parution
11 Février 2019

Essayez aussi
Disma
Disma
The Vault Of Membros (Démo)

2009 - Autoproduction
  
Embrional
Embrional
The Devil Inside

2015 - Old Temple
  
Ritual Chamber
Ritual Chamber
Obscurations (To Feast On The Seraphim)

2016 - Profound Lore Records
  
Post-Mortem
Post-Mortem
God With Horns

2016 - Great Dane Records
  
Tormented
Tormented
Death Awaits

2013 - Listenable Records
  

Black Curse
Endless Wound
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin
Lire la chronique
Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique
Myrkur
Folkesange
Lire la chronique
Trauma
Ominous Black
Lire la chronique
Ruin Lust
Choir Of Babel
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
Nibiru
Salbrox
Lire la chronique
Sink
The Holy Testament (Compil.)
Lire la chronique
Church Of Disgust
Consumed By Slow Putrefacti...
Lire la chronique
Lvcifyre
Sacrament (EP)
Lire la chronique
ALL #2 - L'incantation par le sang
Lire le podcast
Sarcofago
Crust (Rééd.)
Lire la chronique