chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
190 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Schizophrenia - Voices

Chronique

Schizophrenia Voices (EP)
Formé en 2016 sur les cendres d’Hämmerhead, Schizophrenia n’a rien d’un groupe grec ou italien. Pourquoi je vous dis ça ? Et bien tout simplement à cause de son line-up dont les noms (Mandozzi, Vissol, Promos Promopoulos) évoquent forcément l’huile d’olive, les feuilles de vignes et la pizza quatre fromages... Sauf qu’en fait, le groupe nous vient de la moins sexy Anvers (même si...) en Belgique et que du coup, question gastronomie, on repassera ("Bon la fricadelle ! Comment ça se passe une fricadelle ?")
Mais là n’est pas vraiment le sujet puisque Schizophrenia n’a pas pour vocation de satisfaire nos appétits mais plutôt celle de jouer un Death/Thrash vindicatif et rétrograde ramenant comme son patronyme le suggère à une époque aujourd'hui révolue. Après quelques années passées à peaufiner sa recette et recruter deux autres musiciens vraisemblablement sur la même longueur d’onde (le guitariste Marty Van Kerckhoven et le batteur Lorenzo Vissol (que l’on retrouve d’ailleurs sur la dernière démo des Lillois de Skelethal)), le groupe a sorti il y a quelques semaines son premier EP intitulé Voices.

Paru en autoproduction (pour les formats CD et LP) mais également avec le concours du label allemand Dying Victims Productions (cassette), ce premier EP est illustré par Roberto Toderico, un artiste italien (cette mafia !) ayant déjà collaboré avec d’autres groupes tels que Demonomancy, Pestilence, Sadistic Intent, Vulcano ou Sodom. Un coup de pinceau, des couleurs et un thème qui m’ont d’abord fait penser au travail de Velio Josto avant que j’aille vérifier dans le livret par acquis de conscience "professionnelle non-rémunérée".

Mais trêves de blablas, Voices est un EP cinq titres délivrant pendant une petite vingtaine de minutes un Death/Thrash à l’ancienne évoquant autant le Sepultura de la bonne époque que des groupes comme Demolition Hammer, Epidemic ou Solstice. A l’aide d’une production moderne et équilibrée qui a le bon goût de ne pas en faire des caisses et de laisser respirer chaque instrument (on se régalera notamment de cette basse), Schizophrenia ne va pas traîner pour mettre les points sur les "i" grâce à un "Structure Of Death" à l’introduction particulièrement musclée. Naturellement, cette entame sur les chapeaux de roues n’est que le reflet des choses à venir puisque c’est effectivement tambour battant que le groupe originaire d’Anvers va mener la suite de ses assauts. Si Lorenzo Vissol n’est donc pas en reste avec notamment de nombreuses cavalcades particulièrement entraînantes lors de ces accélérations thrashisantes bien senties ("Structure Of Death" à 0:57, « Perpetual Perdition » à 0:30, les premières secondes de "Beyond Reality"), le garçon n’hésite pas non plus à durcir le ton, apportant au passage un peu de cette caution Death Metal, à coup de double pédale et autres tartines de blasts/semi-blasts ("Structure Of Death" à 2:20, "Perpetual Perdition" à 0:59 et 1:33, "Mortal Sin" à 1:15, les roulements de "Schizophrenia" ou de "Beyond Reality"...) qui vont ainsi insuffler à ces cinq compositions une énergie et une intensité absolument évidentes.
Ce jeu ultra dynamique s’accompagne bien évidemment d’un riffing de qualité tout aussi nerveux et surtout particulièrement efficace. Certes, celui-ci ne brille pas spécialement par son originalité ou son inventivité mais pour ce qui est de d’envoyer du shred capable de mettre à mal nos cervicales, Romeo Promos Promopoulos et Marty Van Kerckhoven (ah bah en voilà un vrai nom belge !) ne font pas semblant. L’amateur de Thrash saura également se régaler des nombreux solos mélodiques plein de feeling dispensés par le duo ("Structure Of Death" à 2:29, "Perpetual Perdition" à 2:57, "Mortal Sin" à 3:08, "Schizophrenia" à 2:14, "Beyond Reality" à 2:25) mais aussi de ces quelques ralentissement bien sentis qui ne manqueront pas d’exciter les foules grâce à ce groove auquel il est paraît vain de résister ("Structure Of Death" à 1:29, "Perpetual Perdition" à 2:49, le début de "Schizophrenia" ainsi que ce break brise-nuque entamé à 3:12). Enfin là-dessus vient de poser le chant agressif du bassiste Ricky Mandozzi. Une voix vindicative et abrasive flirtant effectivement avec le Death Metal mais dont l’effet est ici renforcé par la participation d’Andrea Vissol du groupe Dehuman.

Difficile de faire plus probant pour un premier effort que ce Voices. Schizophrenia fait effectivement preuve en l’espace de cinq titres de sérieuses prédispositions en matière de Thrash qui tâche et de Death qui fesse. Certes, on pourrait jouer la retenue et avancer des choses comme « oui mais ceci n’est qu’un EP, attendons de voir ce qu’il en est sur album » mais je préfère me montrer enthousiaste même si, effectivement, j’attends déjà la suite avec impatience. Bien joué en tout cas.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

Deathrash citer
Deathrash
14/02/2020 15:22
AxGxB a écrit : Deathrash a écrit : AxGxB a écrit : Deathrash a écrit : "Schizophrenia" le nom me fait rêver.
Faut que j'écoute ça, un groupe qui porte le nom du meilleur album de Thrash/Death jamais créé...


Bon, alors, t'as écouté ou bien ?


Terrible, c'est exactement ce que j'aime.
En fait ça me rappelle beaucoup Chemicaust, un autre groupe de Thrash/Death. Même vague de groupes qui se sont butés aux dieux Solstice et Demolition Hammer.

Bordel le riff de "Structure Of Death" à la 38ème seconde est parfait.
Merci pour cette découverte Clin d'oeil jvais me choper l'Ep sur le bandcamp.


Ouais alors le Chemicaust il m'avait bien chauffé quand je l'ai découvert sur YouTube à sa sortie puis c'est retombé direct. Et en fait, je l'ai réécouté il y 7/8 mois et il m'a bien secoué haha. Il faudrait que je m'en occupe à l'occasion. Cool si tu kiffes en tout cas Clin d'oeil


Ah le Chemicaust je suis tombé sous le charme direct, c'était mon gros coup de coeur 2018 avec le Rapture hehe.
L'année dernière le Detherous qui a mis une bonne fessée aussi.
Et la 2020 commence bien avec ce Schizophrenia.
AxGxB citer
AxGxB
13/02/2020 23:12
note: 4/5
Deathrash a écrit : AxGxB a écrit : Deathrash a écrit : "Schizophrenia" le nom me fait rêver.
Faut que j'écoute ça, un groupe qui porte le nom du meilleur album de Thrash/Death jamais créé...


Bon, alors, t'as écouté ou bien ?


Terrible, c'est exactement ce que j'aime.
En fait ça me rappelle beaucoup Chemicaust, un autre groupe de Thrash/Death. Même vague de groupes qui se sont butés aux dieux Solstice et Demolition Hammer.

Bordel le riff de "Structure Of Death" à la 38ème seconde est parfait.
Merci pour cette découverte Clin d'oeil jvais me choper l'Ep sur le bandcamp.


Ouais alors le Chemicaust il m'avait bien chauffé quand je l'ai découvert sur YouTube à sa sortie puis c'est retombé direct. Et en fait, je l'ai réécouté il y 7/8 mois et il m'a bien secoué haha. Il faudrait que je m'en occupe à l'occasion. Cool si tu kiffes en tout cas Clin d'oeil
Deathrash citer
Deathrash
13/02/2020 22:48
AxGxB a écrit : Deathrash a écrit : "Schizophrenia" le nom me fait rêver.
Faut que j'écoute ça, un groupe qui porte le nom du meilleur album de Thrash/Death jamais créé...


Bon, alors, t'as écouté ou bien ?


Terrible, c'est exactement ce que j'aime.
En fait ça me rappelle beaucoup Chemicaust, un autre groupe de Thrash/Death. Même vague de groupes qui se sont butés aux dieux Solstice et Demolition Hammer.

Bordel le riff de "Structure Of Death" à la 38ème seconde est parfait.
Merci pour cette découverte Clin d'oeil jvais me choper l'Ep sur le bandcamp.
AxGxB citer
AxGxB
13/02/2020 15:48
note: 4/5
Deathrash a écrit : "Schizophrenia" le nom me fait rêver.
Faut que j'écoute ça, un groupe qui porte le nom du meilleur album de Thrash/Death jamais créé...


Bon, alors, t'as écouté ou bien ?
Deathrash citer
Deathrash
12/02/2020 14:15
"Schizophrenia" le nom me fait rêver.
Faut que j'écoute ça, un groupe qui porte le nom du meilleur album de Thrash/Death jamais créé...
gulo gulo citer
gulo gulo
12/02/2020 12:40
Bien nerveux et sympathique en effet.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Schizophrenia
Death / Thrash
2020 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  4/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Schizophrenia
Schizophrenia
Death / Thrash - 2016 - Belgique
  

nouveaute
A paraître le 31 Janvier 2020

vidéos
Structure Of Death
Structure Of Death
Schizophrenia

Extrait de "Voices"
  
Perpetual Perdition
Perpetual Perdition
Schizophrenia

Extrait de "Voices"
  

tracklist
01.   Structure Of Death  (03:44)
02.   Perpetual Perdition  (04:23)
03.   Mortal Sin  (04:07)
04.   Schizophrenia  (04:14)
05.   Beyond Reality  (03:29)

Durée : 19:57

line up
Essayez aussi
Shackles
Shackles
Traitor's Gate

2009 - Hells Headbangers Records
  
Gravehill
Gravehill
The Unchaste, The Profane & The Wicked

2018 - Dark Descent Records
  
Bloody Alchemy
Bloody Alchemy
Reign Of Apathy

2019 - M&O Music
  
Darkane
Darkane
Demonic Art

2008 - Massacre Records
  
Decline Of Humanity
Decline Of Humanity
Corrosive (EP)

2007 - Manitou Music
  

The True Werwolf
Devil Crisis
Lire la chronique
Sons Of A Wanted Man
Kenoma
Lire la chronique
Sijjin
Angel Of The Eastern Gate (...
Lire la chronique
Seder
Sunbled
Lire la chronique
Wormhole
The Weakest Among Us
Lire la chronique
Wombbath
Choirs Of The Fallen
Lire la chronique
Deathmaze
Eau Rouge
Lire la chronique
Pearl Jam
Vs.
Lire la chronique
Ad Vitam Infernal
Infernal Comedy
Lire la chronique
Contre-Feux
Mort/Vivant
Lire la chronique
Carcass
Symphonies Of Sickness
Lire la chronique
Mourir
Animal Bouffe Animal
Lire la chronique
Slaughtbbath
Alchemical Warfare
Lire la chronique
Yacøpsæ
Timeo Ergo Sum
Lire la chronique
Caronte
Wolves Of Thelema
Lire la chronique
Lurker of Chalice
Tellurian Slaked Furnace (C...
Lire la chronique
Azels Mountain
Wieczny sen
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Come to Grief
Pray for the End (EP)
Lire la chronique
Hellvetron
Trident Of Tartarean Gateways
Lire la chronique
Svarttjern
Shame Is Just A Word
Lire la chronique
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Beneath The Massacre
Fearmonger
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nefarious Dusk
The Wanderer of the Cold North
Lire la chronique
Nova
Veniamo Dal Cielo
Lire la chronique
Nekrofilth
Worm Ritual
Lire la chronique
Helloween
Keepers of the Seven Keys p...
Lire la chronique
PPCM #30 - La Mort fait recette !
Lire le podcast
Black Mold
Tales of Degradation (Démo)
Lire la chronique