chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
194 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Beneath The Massacre - Fearmonger

Chronique

Beneath The Massacre Fearmonger
Huit ans, huit ans déjà quasiment jour pour jour que Beneath The Massacre avait laissé nos tympans en charpie après un éprouvant (dans le bon sens !) Incongruous. Que s’est-il passé pendant toutes ces années ? Des concerts en 2013 puis plus rien… Soucis de santé, études, boulot, vie de famille entre autres selon la fiche promo… Le groupe passera logiquement en second plan, le temps trouvé il faudra plus de huit mois entre le début de l’enregistrement et le mastering final pour accoucher de ce nouvel opus. Le noyau dur n’est malheureusement plus, le quatuor canadien aura perdu son (monstrueux) batteur fondateur (juste avant la sortie de Incongruous), remplacé par le fameux Patrice Hamelin (Gorguts, ex-Martyr) pour finalement devenir musicien « live », c’est le jeune américain méconnu Anthony Barone qui rependra les baguettes. Puis sortie de nulle part sur les réseaux sociaux, l’annonce d’un nouvel extrait (qui aurait fuité), une date de sortie sous la bannière Century Media ainsi qu’une tournée européenne au côté de la nouvelle coqueluche Archspire. Nouveau massacre auditive jouissif à l’approche.

L’époque n’est plus la même pour les Québécois, désormais canalisés par un boulot stable et le cocon familial ? Forcément nous comprendrions que les musiciens lèvent le pied et calment cette fougue de jeunesse. Tout faux ! Préparez la codéine, la bande pousse son ultra violence encore d’un cran faisant passer certains titres d’Incongruous pour du death « down-tempo » (je vais devoir mettre à jour ma chronique de 2012). Oui vous avez bien lu. Sur un format habituel de 30 minutes une intensité qui ne descendra jamais. Alors cette batterie… Ce jeune batteur de 27 ans qui il y a encore quelques années postaient des cover de Beneath The Massacre (guitare incluse) sur sa chaîne YouTube. Une vélocité et une quantité de frappes hallucinantes où gravity blast et hyper blast deviennent des techniques « banales », « Treacherous » comme vitrine parfaite de la machine. Juste hallucinant. Elliot continue lui à soulever ses haltères tout en grognant dans son micro (vidéos à l’appui), sauf que le gaillard n’oublie pas sa séance cardio et a gagné considérablement en souffle. Un débit se collant régulièrement au rythme dantesque poussé par ses camarades pour une sensation de submersion totale.

Une brutalité grandie mais une base identique, les adeptes d’Incongruous ne seront pas du tout lésés et ça dès l’ouverture « Rise Of The Fearmonger », le groupe a d’ailleurs composé certains morceaux en 2012. Riffs encore plus tordus joués à pleine bourre par la tête pensante Christopher mais là où les précédents peinaient parfois à capter notre attention, chaque titre possède son accroche (mélodies « 8 bits » inclues) ou sa montée d’ultra-violence orgasmique. On sent que le guitariste a peaufiné ses compositions au millimètre près pour un enchaînement le plus limpide possible. Plutôt complexe quand on joue du brutal death technique. Il faudra d’ailleurs pas mal d’écoutes avant de pouvoir bien cerner et différencier chaque morceau. Dans le haut du panier jubilatoire, « Hidden In Plain Sight », le hit « Return Of Medusa » au refrain à grogner avec un plaisir malicieux, « Absurd Hero » ou encore « Tarnished Legacy ». Les breakdowns semblent de moins en moins explicites mais pas complètement effacés, le groupe garde ses bribes « core » (encore étiqueté « deathcore » selon Metal-Archives). Certains diront qu’ils pourraient s’en passer, d’autres diront qu’en live et/ou que sur album cela permet de reposer le cortex cérébral en secouant la nuque. A vous de juger, je trouve le dosage ici finement équilibré. Dans les potentielles doléances quelques titres à l’efficience légèrement en deçà du reste en milieu de parcours (« Bottom Feeders » et « Flickering Light ») et des « gros » hits pas encore décelables à cet instant (point qui pourrait changer avec le temps en laissant reposer la chose) en comparaison au reste de la discographie (l’imparable de bout en bout Marée Noire en tête).

Le maître donne sa leçon de brutal death technique moderne (16 ans d’âge maintenant) à tous ces ersatz imposteurs du genre. Fearmonger ou un Incongruous 2.0 certes, une version encore plus brutale et plus technique qui atomise littéralement nos tympans. A la fois ravi de ce shoot massif d’endorphine mais un peu frustré de cette version « améliorée » de 2012 lors des premières écoutes, chaque nouvel opus de leur discographie se démarquant de son aîné en « osant » quelques bribes de nouveautés. Sauf que Fearmonger reste leur album le plus abouti à ce jour. Une précision chirurgicale qui permet à la fois de combiner une fluidité déconcertante et une intensité écrasante. La demi-heure passée, une seule envie nous guette, relancer la machine annihilatrice… Fichtre que c’est bon d’avoir mal, j’y retourne !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

11 COMMENTAIRE(S)

Solarian citer
Solarian
15/03/2020 12:30
Pour jouer ça joue ! Techniquement, c'est franchement impressionnant.
Pour autant, je reste totalement hermétique à ce genre de démonstration.
Assarhaddon citer
Assarhaddon
10/03/2020 20:58
note: 9/10
moi qui ne suis pas trop dans le brutal death, j'ai rarement pris une telle claque en terme de "violence" musicale. Un album vraiment jouissif et dominateur
Seb` citer
Seb`
10/03/2020 08:47
Putain c'est vrai que j'ai oublié ce titre ! Du coup ça fait 4 méga titres Gros sourire
coreandcoupdate citer
coreandcoupdate
07/03/2020 12:40
Seb a écrit : trois méga bombes qui font partie des meilleurs titres du groupe : Hidden in Plain Sight Tarnished Legacy
Et surtout LE titre absolu : Absurd Hero).


Mon titre préféré perso c'est "Return to Medusa" !
Seb` citer
Seb`
05/03/2020 13:29
Leur meilleur album et de loin !
J'aurais pas cru qu'ils surpassent Dystopia et pourtant.. Cet album est parfait de bout en bout, encore plus brutal, encore plus technique, encore plus rapide, toujours plus complexe, franchement, ça fait plaisir d'écouter ça. Les maitres sont de retour et sont très énervés.
Pas de titre en dessous pour ma part et trois méga bombes qui font partie des meilleurs titres du groupe :
Hidden in Plain Sight
Tarnished Legacy
Et surtout LE titre absolu :
Absurd Hero
Le nouveau batteur n'est vraiment pas un peintre et envoie sévère.
Rha, je m'avance déjà mais lui, il va finir dans mon TOP 3 de l'année (et peut être même à la première place).
Mera citer
Mera
02/03/2020 13:45
note: 8.5/10
Va me falloir un peu plus de temps pour bien le laisser digérer mais pour l'instant, clairement, ça défonce sévère !
TarGhost citer
TarGhost
19/02/2020 19:26
Encore écouté aujourd'hui. Cet album terrasse, pilonne, concasse avec un doigté digne de Freddy les doigts de fées : le cambriolage parfait.
coreandcoupdate citer
coreandcoupdate
16/02/2020 15:51
J'en suis à trois écoutes et je suis hyper enthousiaste !!!
Mitch citer
Mitch
14/02/2020 15:46
note: 8.5/10
Ajout du clip de "Treacherous", à partager ce soir pour la St Valentin.
Ander citer
Ander
11/02/2020 18:38
Bien hâte de me procurer le bestiau! On dirait qu'ils sont pas revenus trier les haricots et content de voir qu'ils continuent (à priori) dans la voie moins core initié par Incongruous.
TarGhost citer
TarGhost
11/02/2020 17:48
Monstrueux. Tout bonnement monstrueux.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Beneath The Massacre
Brutal Death technique moderne
2020 - Century Media Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (4)  8.38/10
Webzines : (5)  7.01/10

plus d'infos sur
Beneath The Massacre
Beneath The Massacre
Brutal Death technique moderne - 2004 - Canada
  

vidéos
Rise of the Fearmonger
Rise of the Fearmonger
Beneath The Massacre

Extrait de "Fearmonger"
  
Treacherous
Treacherous
Beneath The Massacre

Extrait de "Fearmonger"
  

tracklist
01.   Rise of the Fearmonger  (02:35)
02.   Hidden in Plain Sight  (03:28)
03.   Of Gods and Machines  (02:59)
04.   Treacherous  (02:22)
05.   Autonomous Mind  (03:17)
06.   Return to Medusa  (02:45)
07.   Bottom Feeders  (02:41)
08.   Absurd Hero  (03:04)
09.   Flickering Light  (03:15)
10.   Tarnished Legacy  (03:30)

Durée : 29:56

line up
parution
28 Février 2020

voir aussi
Beneath The Massacre
Beneath The Massacre
Mechanics Of Dysfunction

2007 - Prosthetic Records
  
Beneath The Massacre
Beneath The Massacre
Incongruous

2012 - Prosthetic Records
  
Beneath The Massacre
Beneath The Massacre
Evidence Of Inequity (EP)

2005 - Galy Records
  
Beneath The Massacre
Beneath The Massacre
Marée Noire (EP)

2010 - Prosthetic Records
  
Beneath The Massacre
Beneath The Massacre
Dystopia

2008 - Prosthetic Records
  

Essayez aussi
Myrkskog
Myrkskog
Deathmachine

2000 - Candlelight Records
  
Decapitated
Decapitated
The Negation

2004 - Wicked World Records
  
Abhorrent
Abhorrent
Intransigence

2015 - Willowtip Records
  
Ophidian I
Ophidian I
Solvet Saeclum

2012 - SFC Records
  
Anachronism
Anachronism
Orogeny

2018 - Autoproduction
  

Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique
Myrkur
Folkesange
Lire la chronique
Trauma
Ominous Black
Lire la chronique
Ruin Lust
Choir Of Babel
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
Nibiru
Salbrox
Lire la chronique
Sink
The Holy Testament (Compil.)
Lire la chronique
Church Of Disgust
Consumed By Slow Putrefacti...
Lire la chronique
Lvcifyre
Sacrament (EP)
Lire la chronique
ALL #2 - L'incantation par le sang
Lire le podcast
Sarcofago
Crust (Rééd.)
Lire la chronique
Court Of Chaos Festival
Lire l'interview
Amnutseba
Emanatism
Lire la chronique
Higher Power
27 Miles Underwater
Lire la chronique
Reaper
Unholy Nordic Noise
Lire la chronique
Moraš
Gaze Of The Void (Démo)
Lire la chronique