chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
113 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Amnutseba - Emanatism

Chronique

Amnutseba Emanatism
AMNUTSEBA, c’est un nom que j’ai du mal à mémoriser malgré un nombre de lettres raisonnable. Il s’agit en fait d’une formation française, qui a décidé de ne pas mettre ses membres en avant. Le mystère est donc entier concernant le lineup même si ça sent les musiciens expérimentés. Difficile d’imaginer qu’il s’agit de l’œuvre de nouveaux venus même si c’est un premier album, car les compositions sont malines… percutantes, directes, sachant donner l’impression d’être improvisées alors que tout est à sa place idéale… Elles composent ainsi un album puissant et marquant.

Ce premier essai paraît chez Iron Bonehead Production, label allemand qui fête ses 25 ans d’existence et qui ne s’est jamais confiné dans un seul genre de metal. Egalement amateur de death, voire de thrash, ses formations de black évoluent elles aussi dans des branches différentes. Mais généralement le label aime ce qui est très froid, ou très chaud. Peu de formations qui brodent avec des paquets de mélodies inutiles, avec trop de sentiments légers. AMNUTSEBA ne déroge pas à la règle, et il nous fracasse le cervelet avec efficacité grâce à un black orthodoxe dissonant monstrueux. Il y avait longtemps que je n’avais pas été convaincu par ce genre de formations, et j’ai véritablement ressenti les frissons de l’angoisse qu’avaient pu procurer en leur temps DEATHSPELL OMEGA, BLUT AUS NORD, mais aussi LEVIATHAN.

C’est effectivement une plongée intégrale dans les tréfonds de l’âme noire qui est imposée durant 36 minutes. Tous les recoins sont visités et chacune des 5 pièces ne peut l’être que dans la douleur, car ses aspects glauques, malsains, terrifiants, se doivent d’être saisis pour en sortir, et pour passer à la suivante. On avance donc péniblement, en souffrant, en glissant, en chutant. Le chemin est parfois pentu et l’on se retrouve à dévaler les Ténèbres. Il est rare que l’on puisse avancer sans inquiétude,

L’album est fort parce qu’il agrippe l’auditeur comme ont su le faire les formations cultes citées plus haut. On peut lui reprocher de s’en rapprocher un peu trop, mais il me semble qu’il y a encore de la place dans nos oreilles pour accueillir ces Français, qui créent des ambiances démentes.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Amnutseba
Black Metal Orthodoxe Dissonant
2020 - Iron Bonehead Productions
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  7.5/10

plus d'infos sur
Amnutseba
Amnutseba
Black Metal Orthodoxe Dissonant - 2017 - France
  

nouveaute
A paraître le 27 Mars 2020

écoutez
tracklist
01.   Abstinence
02.   Ungrund
03.   .
04.   Dislumen
05.   Tabula

Durée : 36:12

Bismuth / Undersmile
Split (Split 12")
Lire la chronique
Anhedonist / Spectral Voice
Abject Darkness ​/ ​Ineffab...
Lire la chronique
Tzun Tzu
The Forbidden City (EP)
Lire la chronique
Primitive Man
Steel Casket (Démo)
Lire la chronique
Coma Wall / Undersmile
Wood & Wire (Split 12")
Lire la chronique
Whoredom Rife / Taake
Pakt (Split 10")
Lire la chronique
METALHERTZ - S03E01 - Le power metal parodique
Lire le podcast
Black Curse
Endless Wound
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Moongates Guardian
Cold Waters of Anduin
Lire la chronique
Manilla Road
Crystal Logic
Lire la chronique
Gorezone
Implexaeon
Lire la chronique
Exhumed
Horror
Lire la chronique
Regarde Les Hommes Tomber
Ascension
Lire la chronique
Tan Kozh - Les anciens feux
Lire l'interview
Aodon
11069
Lire la chronique
Caustic Wound
Grinding Terror (Démo)
Lire la chronique
Deveikuth
Cadavre
Lire la chronique
Saint Vitus
Saint Vitus
Lire la chronique
Borgne
Y
Lire la chronique
Cenotafio
Larvae Tedeum Teratos
Lire la chronique
Maere
I (EP)
Lire la chronique
Orphalis
The Approaching Darkness
Lire la chronique
Slaughter Messiah
Cursed to the Pyre
Lire la chronique
Code Orange
Underneath
Lire la chronique
Pearl Jam
Vitalogy
Lire la chronique
Solothus
Realm of Ash and Blood
Lire la chronique
Myrkur
Folkesange
Lire la chronique
Trauma
Ominous Black
Lire la chronique
Ruin Lust
Choir Of Babel
Lire la chronique