chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
83 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Caustic Wound - Grinding Terror

Chronique

Caustic Wound Grinding Terror (Démo)
Avant de pouvoir poser mes oreilles sur le premier album de Caustic Wound qui sortira d’ici quelques jours via Profound Lore Records, revenons rapidement sur la première et unique démo du groupe parue il y a deux ans sur Headsplit Records, label défricheur de talents dont la renommée n’est évidement plus à faire. Originaire de Seattle, la jeune formation compte dans ses rangs trois membres de Mortiferum (Max Bowman, Chase Slaker et Tony Wolfe), un membre de Cerebral Rot et Fetid (Clyle Lindstrom) et enfin le batteur de Magrudergrind (Casey Moore). Un line-up de luxe qui, forcément, à sérieusement de quoi titiller la curiosité.

À l’image de cet artwork dépouillé fait de crânes empilés, de pierres tombales et de militaires armés, cette première démo intitulée à juste titre Grinding Terror va se concentrer sur l’essentiel, laissant de côté tout le superflu (samples, production léchée, introduction déjà entendue, structures à rallonges ou alambiquées...) pour un résultat d’une efficacité absolument redoutable. Un esprit Punk/DIY plutôt évident pour un groupe qui n’entend clairement pas perdre son temps en tergiversations inutiles, préférant de loin s’imposer par la force à coups de brulots diablement intenses et punitifs.

Torchée en moins de dix-sept minutes, cette première démo mêlant habilement Death Metal et Grindcore joui d’une production taillée pour le job. Abrasive à souhait, celle-ci va mettre l’accent sur l’attaque avec une batterie particulièrement sobre dont la caisse claire hyper métallique va claquer au fond de l’oreille bien comme il faut, des guitares incisives et rugueuses qui vont quant à elles trancher dans le gras et une basse façon tôle de fer pour finir de nous retourner le bide. Le tout nous est servi avec un son âpre, un brin cradingue et forcément un peu bancal. Une production sommaire au service de compositions tout aussi rudimentaires mais alors ô combien radicales. Entre riffs sombres et malveillants rappelant à ceux qui l’auraient oublié le pédigrée de ces cinq musiciens (flagrant dès les premières secondes plombées de l’excellent "Alone In The Aftermath" et sur quantité de riffs et autres leads qui ponctuent cette cassette), voix d’outre-tombe glaireuse et inquiétante, cris malsains et dérangés et séquences nettement plus Punk composées de riffs à trois notes exécutés à toute berzingue et d’accélérations imparables que l’on doit à un Casey Moore toujours en aussi grande forme (alternance de blast-beats à perdre haleine, de tchouka-tchouka ultra entrainants et de d-beat dansants), les Américains prouvent s’il en était encore besoin qu’ils ne sont pas là pour faire de la figuration mais bien mettre tout le monde d’accord.

Bien entendu, la formule distillée ici par Caustic Wound réservera à l’auditeur bien peu de surprises mais soyons honnêtes deux minutes, ce n’est pas ce qu’on leur demande ici ni même ce que l’on attend d’un disque de Death/Grind quel qu’il soit. Non, ce que l’on attend d’un groupe de ce genre c’est qu’il nous accule au coin du mur et qu’il continue de nous frapper encore et encore et encore jusqu’à ce que le visage en sang et le corps tuméfié, on finisse simplement par perdre connaissance. Et lorsque les Américains vont faire semblant de calmer le jeu, c’est pour balancer à la face de l’auditeur en détresse quelques séquences au groove de lascars, putride mais donnant salement envie de rouler des épaules comme le bandit de quartier que vous n’êtes pas ("Alone In The Aftermath" à 2:25, "Guillotine" à 0:56, "Visions Of Torture" à 1:13, "Cabal" à 1:05, "Writhe" à 1:21...). Bref, ça défonce tellement que je ne peux m’empêcher d’enchaîner les lectures en m’agitant derrière mon ordinateur tel un demeuré...

Du coup, forcément, je suis déjà ultra chaud pour la sortie de Death Posture qui arrive à grands pas. Des deux extraits qui ont été balancés (en plus de trois titres issus de cette démo), la branlée semble être une fois de plus au rendez-vous avec a priori une production un peu plus conséquente sans pour autant dénaturer le propos premier de Caustic Wound. M’enfin en attendant que je vous en parle en bonne et due forme, vous seriez plutôt bien avisé de jeter une oreille attentive à ces quelques titres fiévreux, menés le couteau entre les dents et la bave aux lèvres. Un régal pour n’importe quel amateur de Death/Grind ayant un tant soit peu de bon goût.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Keyser citer
Keyser
30/03/2020 14:59
Clair que l'album s'annonce prometteur ! Jamais écouté cette démo par contre !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Caustic Wound
Death / Grind
2018 - Headsplit Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Caustic Wound
Caustic Wound
Death / Grind - Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
01.   Alone In The Aftermath  (02:54)
02.   Guillotine  (01:47)
03.   Visions Of Torture  (2:17)
04.   Cabal  (01:55)
05.   Writhe  (02:09)
06.   Mutated Reality  (01:44)
07.   Insolvent Blood  (01:54)
08.   Grinding Terror  (02:17)

Durée : 16:57

line up
parution
14 Mars 2018

voir aussi
Caustic Wound
Caustic Wound
Death Posture

2020 - Profound Lore Records
  

Essayez aussi
Implore
Implore
Subjugate

2017 - Century Media Records
  
Zubrowska
Zubrowska
Zubrowska Are Dead

2010 - Bollocks Records
  
Misery Index
Misery Index
Rituals of Power

2019 - Season Of Mist
  
Nolentia
Nolentia
May the Hand that Holds the Match that Will Set This World on Fire Be Blessed...

2013 - Kaotoxin Records
  
Napalm Death
Napalm Death
Smear Campaign

2006 - Century Media Records
  

Downset
downset.
Lire la chronique
Reek
Death Is Something There Be...
Lire la chronique
Engrossed
Initial Decay (Compil.)
Lire la chronique
Pilori
À Nos Morts
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Misanthrope
Bâtisseur de Cathédrales : ...
Lire la chronique
Spell
Opulent Decay
Lire la chronique
Cemetarian
Tomb Of Morbid Stench (Démo)
Lire la chronique
16
Dream Squasher
Lire la chronique
Wayward Dawn
Haven Of Lies
Lire la chronique
October Falls
A Fall of an Epoch
Lire la chronique
Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique