chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
80 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Regarde Les Hommes Tomber - Ascension

Chronique

Regarde Les Hommes Tomber Ascension
Il leur a fallu cinq ans pour terminer la trilogie amorcée en 2013 avec leur album éponyme. Cinq années après L'Exile, album qui, peu à peu, a su se faire une place dans les habitudes musicales de plusieurs personnes, à renfort de tournées et d'apparitions dans des festivals. Certains ont pu dire : “Encore un énième groupe de Black à capuche”. Sauf que Regarde les Hommes Tomber apporte une touche supplémentaire : une présence scénique impeccable et accablante, un cri désespéré sur une assisse implacable, conférant ce qui est nécessaire à ce style, à savoir une forme de magie écrasant l'individu, dans un écran de fumée noire.

Après la montée de l'introduction, le tout est lancé sans sommation : on retrouve le post-black massif des nantais, et dès “A New Order”, le groupe entend bien renforcer l'aspect suffocant de leur musique. Cela s'entend rapidement par une utilisation judicieuse des différentes hauteurs du chanteur, allant du cri lointain, comme dans les premiers instants glaçants de “The Crowning”, jusqu'à l'incantation profonde que l'on aura notamment dans “Renegade Son”. Le chanteur se lancera même dans des moments de supplications avec l'excellente “Stellar Cross”, convoquant un tourbillon d'émotions vives. D'ailleurs, ces performances se trouvent magnifiés par l'utilisation de pistes additionnelles, notamment des chœurs, qui ajoutent une profondeur sombre et occulte et qui m'empoignent à la façon d'un Spoor of Vipers d'Ustalost.
Cette grandeur dans les parties vocales fonctionne à merveille avec les compositions, alternant entre les moments virulents et les parties plus mesurées, liées ensemble par un tremolo omniprésent. C'est ce qui rend “Renagade Son” vertigineux avec son relief qui impose une appropriation par la chair bien douloureuse. Ou bien c'est ce qui créera la force de “The Crowning”, où l'aspect plus “mid-tempo” fonctionne parfaitement avec ce solo en milieu de titre pour amorcer une gradation afin de mieux redescendre ensuite : l'équilibre est maintenu dans ces puissances, à la fois dans la rapidité et dans les instants plus plombants. L'occasion m'est ainsi permise de signaler le titre “Stellar Cross”. Il reste hypnotique par cette présence continue des pistes supplémentaires enserrant l'esprit, jusqu'à une reprise vive et des tremolo qui ne cessent de varier vers des accalmies, telles des oasis de soufre.
La musique ne laisse aucun espace vide, et chaque écoute se trouve renouvelée en captant plusieurs détails. Les breaks ne sont pas en reste, et l'utilisation des larsens ajoute à cette musique quelque chose de viscéral, de véritablement prenant (la reprise à la sixième minute de “A New Order” me rendra toujours cinglé). J'ai pu lire que le groupe a commencé dans des conditions particulières, notamment en répétant dans un local sombre éclairé à la bougie. Ce côté terreux se ressent dans l'ensemble d'Ascension, profitant d'une production impeccable digne de ce que peut proposer l'écurie Season of Mist. Je souligne ainsi l'incroyable morceau final, “Au Bord du Gouffre”. Il reste pour moi la clé de voûte de l'album, concluant la trilogie avec brio. Les paroles en français apportent une toute autre gravité au chant alors articulé différemment et s'accompagnant d'une attaque plus cérémonieuse.

On ne va pas tourner en rond, et je le dis sans gêne : je trouve qu'Ascension est véritablement la consécration, l'aboutissement de Regarde les Hommes Tomber. Concluant un long et sinueux périple, il conduit à une nouvelle voie qui, je l'espère, permettra au groupe d'aller encore plus loin. Après L'Exile, ils ont franchi un cap, avec un album solide, sans temps mort et véritablement saisissant. Peut-être que cette musique ne vous parlera pas – mais c'est le lot général de tous les albums. En attendant, les nantais ont pris le temps nécessaire à la création de ce disque, et les efforts payent : c'est un très bon cru qui s'écoute d'une seule traite et qui se bonifie au fil des écoutes.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

20 COMMENTAIRE(S)

gulo gulo citer
gulo gulo
02/04/2020 16:31
Dantefever a écrit : Sagamore a écrit : BBB a écrit : Voulant intellectualiser leurs propos avec des arguments tirés par les cheveux, sur leur concept qui suit une ligne bien définie mais reste quand même super spontanée, sur le rapport au divin, etc. Et tout ça avec un ton assez condescendant.

Venant de Blackeux, ce n'est pas très étonnant Mr Green


Ni de New Noise.


LOL
gulo gulo citer
gulo gulo
02/04/2020 16:31
BBB a écrit : Rien à voir avec le NS. Je parlais de l'interview publiée dans New Noise. Voulant intellectualiser leurs propos avec des arguments tirés par les cheveux, sur leur concept qui suit une ligne bien définie mais reste quand même super spontanée, sur le rapport au divin, etc. Et tout ça avec un ton assez condescendant. C'est mon ressenti en tout cas.
Et à côté de ça l'album me fait une grosse impression (voir ma note). C'était pas immédiat mais il se bonifie à chaque écoute.


Voilà.
Cette interview était une collection de perles, une caricature de propos hipsters.
LANGOUSTE citer
LANGOUSTE
02/04/2020 15:33
Moi aussi, mais avec modération, souvent j'arrive pas à lire en entier.
Sagamore citer
Sagamore
02/04/2020 08:51
LANGOUSTE a écrit :
C'est pas Bardo methodology non plus hein.


J'aime beaucoup Bardo Methodology. Même si, effectivement, ça se touche énormément, j'apprécie ce type de format ou les questions sont hyper ouvertes et laissent les artistes divaguer.
LANGOUSTE citer
LANGOUSTE
01/04/2020 16:41
Dantefever a écrit : Sagamore a écrit : BBB a écrit : Voulant intellectualiser leurs propos avec des arguments tirés par les cheveux, sur leur concept qui suit une ligne bien définie mais reste quand même super spontanée, sur le rapport au divin, etc. Et tout ça avec un ton assez condescendant.

Venant de Blackeux, ce n'est pas très étonnant Mr Green


Ni de New Noise.

C'est pas Bardo methodology non plus hein.
Dantefever citer
Dantefever
01/04/2020 13:14
Sagamore a écrit : BBB a écrit : Voulant intellectualiser leurs propos avec des arguments tirés par les cheveux, sur leur concept qui suit une ligne bien définie mais reste quand même super spontanée, sur le rapport au divin, etc. Et tout ça avec un ton assez condescendant.

Venant de Blackeux, ce n'est pas très étonnant Mr Green


Ni de New Noise.
BBB citer
BBB
01/04/2020 12:35
note: 8.5/10
Un exemple rapide au hasard, de mémoire : " ..une église qui brûle c'est une performance artistique puissante.. "
L'Inner Circle était motivé par la recherche de "performances artistiques"? Et le groupe rejète l'étiquette de "post" en se définissant bien black metal.
C'est un peu n'imp, mais c'est pas très grave non plus, hein! Sourire
Solarian citer
Solarian
01/04/2020 11:32
Exile m'avait interpellé dans le bon sens, moi qui ne suis pourtant pas un gros client de toute cette vague post-machin et qui préfère de loin savourer mon BM dépourvu d'effluves postcore & Co ^^
Je reste par contre assez hermétique à ce dernier rejeton.
Moins inspiré, moins ambiancé, moins exalté, plus pataud et prévisible dans l'exécution, enfin j'accroche pas des masses.

Un disque honnête et assez bien fichu mais qui ne me touche pas, et de mon point de vue à plusieurs longueurs du très bon Cosmicism de TGOO qui s'éclate en gros dans la même pataugeoire.
A réécouter éventuellement, même si pour l'heure j'ai pas vraiment envie d'y revenir.
Sagamore citer
Sagamore
01/04/2020 08:13
BBB a écrit : Voulant intellectualiser leurs propos avec des arguments tirés par les cheveux, sur leur concept qui suit une ligne bien définie mais reste quand même super spontanée, sur le rapport au divin, etc. Et tout ça avec un ton assez condescendant.

Venant de Blackeux, ce n'est pas très étonnant Mr Green
BBB citer
BBB
31/03/2020 19:56
note: 8.5/10
Rien à voir avec le NS. Je parlais de l'interview publiée dans New Noise. Voulant intellectualiser leurs propos avec des arguments tirés par les cheveux, sur leur concept qui suit une ligne bien définie mais reste quand même super spontanée, sur le rapport au divin, etc. Et tout ça avec un ton assez condescendant. C'est mon ressenti en tout cas.
Et à côté de ça l'album me fait une grosse impression (voir ma note). C'était pas immédiat mais il se bonifie à chaque écoute.
northstar citer
northstar
31/03/2020 17:42
Bouarf, ce groupe m'a tout le temps donné l'impression d'être totalement inoffensif et le cliché même du post-bm.
AxGxB citer
AxGxB
31/03/2020 17:26
uruk a écrit : Sagamore a écrit : choochoo a écrit : MoM a écrit : Merci Saga pour ton retour Sourire
Mais Télérama a parlé de RLHT ? Ou bien c'était une expression imagée Clin d'oeil


Oui, ponctuellement, Télérama publie des chroniques relatives au métal extrême, c'est Marie-Hélène Soenen qui s'en charge en général... et c'est plutôt bien effectué pour un magazine de grande diffusion.

Sinon concernant l'album, mon ressenti est moins enthousiaste


Nul reproche dans mes propos, c'est vrai qu'en général c'est bien fait - je pense notamment à son papier sur le dernier Blut Aus Nord. Qu'on porte le genre à la vue du grand public, personnellement, je suis pour.



Étant donné qu'ils rendent hommage au fils Audiard, qui est culturellement très à gauche, je doute que leurs propos problématiques sois du genre Nazillons, mais on ne sait jamais...


Ohlala non, pour connaitre assez bien l'un des gratteux et moins directement le bassiste et l'autre guitariste, on est effectivement loin de tout ça.
uruk citer
uruk
31/03/2020 16:47
Sagamore a écrit : choochoo a écrit : MoM a écrit : Merci Saga pour ton retour Sourire
Mais Télérama a parlé de RLHT ? Ou bien c'était une expression imagée Clin d'oeil


Oui, ponctuellement, Télérama publie des chroniques relatives au métal extrême, c'est Marie-Hélène Soenen qui s'en charge en général... et c'est plutôt bien effectué pour un magazine de grande diffusion.

Sinon concernant l'album, mon ressenti est moins enthousiaste


Nul reproche dans mes propos, c'est vrai qu'en général c'est bien fait - je pense notamment à son papier sur le dernier Blut Aus Nord. Qu'on porte le genre à la vue du grand public, personnellement, je suis pour.



Étant donné qu'ils rendent hommage au fils Audiard, qui est culturellement très à gauche, je doute que leurs propos problématiques sois du genre Nazillons, mais on ne sait jamais...
Sagamore citer
Sagamore
31/03/2020 14:11
choochoo a écrit : MoM a écrit : Merci Saga pour ton retour Sourire
Mais Télérama a parlé de RLHT ? Ou bien c'était une expression imagée Clin d'oeil


Oui, ponctuellement, Télérama publie des chroniques relatives au métal extrême, c'est Marie-Hélène Soenen qui s'en charge en général... et c'est plutôt bien effectué pour un magazine de grande diffusion.

Sinon concernant l'album, mon ressenti est moins enthousiaste


Nul reproche dans mes propos, c'est vrai qu'en général c'est bien fait - je pense notamment à son papier sur le dernier Blut Aus Nord. Qu'on porte le genre à la vue du grand public, personnellement, je suis pour.
choochoo citer
choochoo
31/03/2020 13:27
note: 7/10
MoM a écrit : Merci Saga pour ton retour Sourire
Mais Télérama a parlé de RLHT ? Ou bien c'était une expression imagée Clin d'oeil


Oui, ponctuellement, Télérama publie des chroniques relatives au métal extrême, c'est Marie-Hélène Soenen qui s'en charge en général... et c'est plutôt bien effectué pour un magazine de grande diffusion.

Sinon concernant l'album, mon ressenti est moins enthousiaste
MoM citer
MoM
31/03/2020 11:57
note: 9/10
Merci Saga pour ton retour Sourire
Mais Télérama a parlé de RLHT ? Ou bien c'était une expression imagée Clin d'oeil
Astraldeath citer
Astraldeath
31/03/2020 11:54
note: 9/10
Une grosse claque, oui.
Sagamore citer
Sagamore
31/03/2020 11:47
Même question... Pour un groupe qui se fait tresser des lauriers par Télérama, je suis curieux.

Sinon, l'album est pas mal, venant de quelqu'un de très peu client pour ce genre de disques "Post". Très bien fait, mais je l'ai vite oublié. Belle chro en tout cas !
AxGxB citer
AxGxB
31/03/2020 11:44
BBB a écrit : L'album est vraiment très bon mais les propos du groupe me donnent une furieuse envie de prendre mes jambes à mon cou. C'est pas les seuls loin de là, mais certains devraient vraiment ne laisser parler que leur musique.

Tu fais référence à quoi exactement ?
BBB citer
BBB
31/03/2020 11:40
note: 8.5/10
L'album est vraiment très bon mais les propos du groupe me donnent une furieuse envie de prendre mes jambes à mon cou. C'est pas les seuls loin de là, mais certains devraient vraiment ne laisser parler que leur musique.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Regarde Les Hommes Tomber
Post-Black Metal
2020 - Season Of Mist
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (8)  8.25/10
Webzines : (8)  7.83/10

plus d'infos sur
Regarde Les Hommes Tomber
Regarde Les Hommes Tomber
Post-Black Metal - 2011 - France
  

tracklist
01.   L'ascension  (01:48)
02.   A New Order  (08:04)
03.   The Renegade Son  (08:01)
04.   The Crowning  (09:25)
05.   Stellar Cross  (08:10)
06.   La tentation  (02:28)
07.   Au bord du gouffre  (08:52)

Durée : 46:48

voir aussi
Regarde Les Hommes Tomber
Regarde Les Hommes Tomber
Exile

2015 - Les Acteurs de l'Ombre
  

Downset
downset.
Lire la chronique
Reek
Death Is Something There Be...
Lire la chronique
Engrossed
Initial Decay (Compil.)
Lire la chronique
Pilori
À Nos Morts
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Misanthrope
Bâtisseur de Cathédrales : ...
Lire la chronique
Spell
Opulent Decay
Lire la chronique
Cemetarian
Tomb Of Morbid Stench (Démo)
Lire la chronique
16
Dream Squasher
Lire la chronique
Wayward Dawn
Haven Of Lies
Lire la chronique
October Falls
A Fall of an Epoch
Lire la chronique
Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique