chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
86 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Moongates Guardian - Cold Waters of Anduin

Chronique

Moongates Guardian Cold Waters of Anduin
« Eh Sakrifiss ! tu chroniques sûrement pas MOONGATES GUARDIAN un 1er avril pour rien, hein ! C’est parce que tu considères que c’est une blague ce groupe ? ».

Bah, pas tant que ça en fait, parce que je les suis depuis leurs débuts, ces satanés Russes. Depuis 2014. Et comme ils sortent un album par an, eh bien j’ai souvent l’occasion de penser à eux. À la base, c’est le fait que le groupe soit constitué des deux acolytes d’HOLDAAR qui m’a poussé à m’y intéresser. Depuis, HOLDAAR s’est renommé REGNAT HORRENDUM pour essayer de mettre fin à sa mauvaise réputation. Pour s’acheter une nouvelle virginité. MOONGATES GUARDIAN, par contre, n’en avait pas besoin parce qu’il est loin des thématiques et postures polémiques d’HOLDAAR. Ici, on est plongé dans le monde de Tolkien ! Ici, on est lancé sur le terrain musical de SUMMONING. Ici, on a des pochettes avec des aigles, des drakkars, des montagnes, la neige…

Les deux gros Russes assument leurs influences, à tel point qu’ils ne se contentent pas d’une reprise de leur groupe favori par-ci par-là, mais qu’ils ont sorti en 2016 un Summoned by Middle Earth – A tribute to Summining (Part I). Et leurs compositions sont clairement des hommages à leur idole. « Hommages » ? « Influences », « copie » ou carrément « plagiat » selon les auditeurs. C’est vrai que sur ce 8ème album, l’oreille sera carrément choquée à l’écoute de « To Rivendell ! », au moins. Parce que là les ressemblances sont trop grosses pour être vraies ! Mais ! Mais, il y a toujours la grosse voix ultra raclée d’Alexey qui donne quoi qu’il en soit une impression originale, une petite touche personnelle. J’avoue à nouveau que le mix entre musique épique et grosse voix velue fait son effet sur moi. Et que j’arrive à passer outre le vol de mélodies pour apprécier tout de même la formation.

Bon, ceci dit, il y a quand même de gros moments d’égarement sur ce nouvel album, des passages d’une naïveté honteuse. Ça tombe dans le cheap gênant... Trop de confiture tombée sur le Bontempi. Alors même si cela fait partie du concept, de l’envie de jouer avec le sucré très sucré, on tique. Comme on tique à chaque cliché qui apparaît tout du long de l’album : passage acoustique, chant féminin, chœurs enchanteurs, sample du style « I am... ARAGORN ». J’ai l’impression que la sauce prend moins que sur les premiers albums, sans savoir si c’est une baisse de niveau, ou juste que je commence à être gavé jusqu’au bec... Je ne dirais pas que c’est l’album de trop, je suis tout de même encore sensible à l’équilibre entre la douceur et la rugosité des musiciens, mais je ne suis pas complètement transporté.

Notons juste qu’une reprise est à nouveau présente parmi les 9 pistes, et qu’il ne s’agit pas de SUMMONING. Nouvelle infidélité puisque MOONGATES GUARDIAN avait chanté du RUNNING WILD et du BLIND GUARDIAN par le passé ; c’est ici « Lady in Black », d’URIAH HEEP. Je ne me prononce pas, je ne suis pas assez connaisseur du groupe britannique...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

uruk citer
uruk
01/04/2020 21:06
Je dois suivre depuis 2016. J'essaie d'aimer hein, j'le jure ! Mais j'ai du mal parfois...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Moongates Guardian
Black épique atmosphérique
2020 - More Hate Productions
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Moongates Guardian
Moongates Guardian
Black épique atmosphérique - 2013 - Russie
  

tracklist
01.   Cold Waters of Anduin (Prologue)
02.   Gandalf's Song of Lorien
03.   Dunedain
04.   Arey's Sword
05.   To Rivendell!
06.   Winter Song
07.   Lady in Black (Uriah Heep cover)
08.   To Isengard with Doom We Come
09.   In Western Lands (Epilogue)

Durée : 47:40

parution
1 Janvier 2020

voir aussi
Moongates Guardian
Moongates Guardian
...And in the Glade a Light Was Seen

2016 - More Hate Productions
  
Moongates Guardian
Moongates Guardian
The Last Ship

2019 - More Hate Productions
  
Moongates Guardian
Moongates Guardian
Leave the Northern Mountains

2018 - More Hate Productions
  

Essayez aussi
Eldamar
Eldamar
The Force of the Ancient Land

2016 - Northern Silence Productions
  
Belore
Belore
Journey Through Mountains and Valleys

2020 - Northern Silence Productions
  

Downset
downset.
Lire la chronique
Reek
Death Is Something There Be...
Lire la chronique
Engrossed
Initial Decay (Compil.)
Lire la chronique
Pilori
À Nos Morts
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Misanthrope
Bâtisseur de Cathédrales : ...
Lire la chronique
Spell
Opulent Decay
Lire la chronique
Cemetarian
Tomb Of Morbid Stench (Démo)
Lire la chronique
16
Dream Squasher
Lire la chronique
Wayward Dawn
Haven Of Lies
Lire la chronique
October Falls
A Fall of an Epoch
Lire la chronique
Pearl Jam
Yield
Lire la chronique
Gris
Il était une forêt...
Lire la chronique
Odraza
Rzeczom
Lire la chronique
Ectoplasma
White-Eyed Trance
Lire la chronique
Violence Gratuite
EPonyme (EP)
Lire la chronique
Laetitia in Holocaust
Fauci Tra Fauci
Lire la chronique
Winter Deluge
Degradation Renewal (EP)
Lire la chronique
Nekrovault
Totenzug : Festering Peregr...
Lire la chronique
Infestment
Human Altar (Démo)
Lire la chronique
Naglfar
Cerecloth
Lire la chronique
Asofy
Amusia
Lire la chronique
Helfró
Helfró
Lire la chronique
Infestment
Maggots In Your Brain (Démo)
Lire la chronique
Serment
Chante, O Flamme de la Libe...
Lire la chronique
Unearthly Trance
V
Lire la chronique
Kurnugia
Forlorn And Forsaken
Lire la chronique
Misanthrope
Lire l'interview
Iku-Turso
Pakana
Lire la chronique
Massacre
From Beyond
Lire la chronique