chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Hulder - De Oproeping Van Middeleeuwse Duisternis

Chronique

Hulder De Oproeping Van Middeleeuwse Duisternis (Compil.)
Les présentations avec Hulder se sont faites ici à travers la chronique de Embrassed By Darkness Myst, court EP de treize minutes sorti en août 2019 sur le label new-yorkais Stygian Black Hand (Antichrist Siege Machine, Gravesend, Këkht Aräkh, Plague, Splite...). Toutefois, pour les quelques retardataires et autres cancres qui ont un peu de mal à suivre, voici un petit rappel des faits : Hulder est un one-woman band américain originaire de Portland et dont les premiers balbutiements remontent à l’été 2018. Dévouée à l’exécution de son art noir, Marz Riesterer sortira quasiment coup sur coup deux démos réunies dès l’année suivante sous la forme d’une compilation intitulée De Oproeping Van Middeleeuwse Duisternis (ou "invocation des ténèbres médiévales" en français dans le texte). Une compilation qui a vraisemblablement suscitée pas mal d’intérêt puisque des labels américains Our Ancient Future et Medieval Darkness en passant par Livor Mortis (Finlande), A Fine Day To Die Records (Espagne) et Iron Bonehead Productions (Allemagne), tous y sont allés de leur pressage respectif.

Présentés de manière antéchronologique, cette compilation propose de découvrir dans un premier temps les cinq titres de la démo Rehearsal 8/13/18 auxquels vont venir se succéder les trois compositions d’Ascending The Raven Stone. Un total de huit titres (dix pour la récente réédition proposée par Iron Bonehead au format digipack et qui embarque avec elle les deux morceaux du EP Embrassed By Darkness Myst) même si en y regardant de plus près on remarque assez vite qu’Hulder propose à trois reprises la relecture de compositions déjà présentes sur la démo Ascending The Raven Stone ("Heksensabbat", "Bestial Form Of Humanity" et "Implements Of Hell"). Un exercice qui bien souvent à tendance à limiter l’intérêt que je peux porter à une compilation (surtout quand il y a finalement si peu de titres proposés) même si dans le cas présent, outre quelques nuances évidentes de productions, nous sommes face à des versions bien différentes les unes des autres.
Car vous l’avez probablement déjà remarqué mais les durées affichées pour ces mêmes titres sont finalement loin d’être identiques. En effet, les versions de "Heksensabbat", "Bestial Form Of Humanity" et "Implements Of Hell" proposées sur Rehearsal 8/13/18 sont naturellement bien plus courtes que celles présentées sur Ascending The Raven Stone. Je dis "naturellement" puisque "rehearsal" oblige, Marz Riesterer s’est tout simplement débarrassée de tout le superflu (longues introductions, samples en tout genre, leads mélodiques, etc) pour ne conserver que le strict minimum (en dépit du titre "De Oproeping Van Middeleeuwse Duisternis" faisant office d’introduction à cette démo). Servi par une production dépouillée et rachitique (ça grésille, ça crachote et ça souffle dans tous les recoins), on appréciera le caractère extrêmement cru de ces quelques compositions aux riffs simples mais bien sentis et aux assauts rythmiques hypnotiques mais entraînants. Cette "rehearsal" se conclue par une reprise du fameux "Into The Crypts Of Rays" de Celtic Frost. Une reprise fidèle à la version originale qui ne révolutionnera rien mais qui fera néanmoins plaisirs aux amateurs de Tom G. Warrior et sa bande.

Malgré un sentiment de redite inévitable, on préférera néanmoins les versions plus élaborées proposés sur la démo Ascending The Raven Stone. Tout d’abord parce que la production, si elle conserve ce caractère dépouillé et volontairement bancal, s’avère tout de même plus efficace, servant ainsi ces quelques compositions d’une meilleure façon sans pourtant sacrifier à l’atmosphère ou à l’authenticité. Ensuite parce que, comme on l’a vu, chaque titre gagne ici en profondeur et en caractère grâce à une exécution plus soignée ainsi que quelques détails permettant de faire la différence à l’image du lead de "Heksensabbat" entamé à 3:47 ou de cette longue et hypnotique introduction très inspirée par Burzum de "Implements Of Hell".

Fidèle à un certain esthétisme artistique ayant marqué l’essentiel des productions norvégiennes du début des années 90, Marz Riesterer perpétue avec Hulder la tradition d’un Black Metal authentique, loin de tout artifices inutiles et soucieux d’entretenir une certaine confidentialité. Si la question de l’originalité ne se pose pas, on saura néanmoins apprécier les talents de Marz lorsqu’il s’agit de créer des atmosphères sombres et menaçantes à coups de riffs faméliques mais possédés, de hurlements inhumains et de séquences pour le moins hypnotiques malgré ce caractère répétitif. Sans être fondamentalement indispensable, De Oproeping Van Middeleeuwse Duisternis n’en reste pas moins le meilleur moyen de pénétrer l’univers d’Hulder puisque tout (ou presque) y est réunit sur un seul et même format. Quoi qu’il en soit, si vous avez un tant soit peu d’affinités avec ce qui est sorti de Norvège il y a trente ans, une petite oreille sur le Black Metal d’Hulder n’est probablement pas une mauvaise idée.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Hulder
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Hulder
Hulder
Black Metal - Etats-Unis
  

tracklist
01.   De Oproeping Van Middeleeuwse Duisternis  (00:46)
02.   Heksensabbat  (02:36)
03.   Bestial Form Of Humanity  (04:06)
04.   Implements Of Hell  (05:36)
05.   Into The Crypts Of Rays (Celtic Frost Cover)  (03:48)
06.   Heksensabbat  (05:27)
07.   Bestial Form Of Humanity  (04:50)
08.   Implements Of Hell  (07:45)

Durée : 34:54

line up
parution
3 Juin 2019

voir aussi
Hulder
Hulder
Embraced By Darkness Mysts (EP)

2019 - Stygian Black Hand
  

Essayez aussi
Katechon
Katechon
Coronation

2015 - Nuclear War Now! Productions
  
Stromptha
Stromptha
Odium Vult

2018 - Ossuaire Records
  
Taake
Taake
Kong Vinter

2017 - Dark Essence Records
  
Cirith Gorgor
Cirith Gorgor
Bi Den Dode Hant (EP)

2017 - Hammerheart Records
  
Animus Herilis
Animus Herilis
Recipere Ferum

2005 - Oaken Shield
  

Evulse
Call Of The Void (Démo)
Lire la chronique
Gaerea
Limbo
Lire la chronique
Kairon; IRSE!
Polysomn
Lire la chronique
Burial Remains
Spawn Of Chaos
Lire la chronique
L7
Smell The Magic (EP)
Lire la chronique
Azath
Through a Warren of Shadow
Lire la chronique
Paradise Lost
Paradise Lost
Lire la chronique
Tristengrav
II - Nychavge (EP)
Lire la chronique
Fluoride
Disentanglement
Lire la chronique
Soul Blind
Greatest Hits Vol. I (Compil.)
Lire la chronique
Putrid Offal
Sicknesses Obsessions
Lire la chronique
Novae Militiae
Topheth
Lire la chronique
Ascended Dead / Evil Priest
Nexus Of The Black Flame / ...
Lire la chronique
Uada
Djinn
Lire la chronique
Drowning / Misgivings
Requiem For Gods Perdition ...
Lire la chronique
Polymoon
Caterpillars Of Creation
Lire la chronique
Candiria
Beyond Reasonable Doubt
Lire la chronique
L'affaire JP FOURNIER... L'illustrateur qui tua son père.
Lire le podcast
Darkened
Kingdom Of Decay
Lire la chronique
The Great Old Ones
Cosmicism
Lire la chronique
Eirik
Omnis Erit Eductus
Lire la chronique
Paradise Lost
Gothic
Lire la chronique
Bestial Invasion
Monomania
Lire la chronique
Palehorse
Soft as Butter; Hard as Ice
Lire la chronique
Lik
Misanthropic Breed
Lire la chronique
Necrot
Mortal
Lire la chronique
Diabolic pour "Mausoleum of the Unholy Ghost"
Lire l'interview
Skeletal Remains
The Entombment Of Chaos
Lire la chronique
Diabolic
Mausoleum of the Unholy Ghost
Lire la chronique
Katavasia
Magnus Venator
Lire la chronique