chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Massacre - Back From Beyond

Chronique

Massacre Back From Beyond
Aujourd’hui les amis, autant y aller franco : perso, je n'ai JAMAIS aimé "From Beyond", le cultissime album de Massacre paru en 1991.
A la limite les titres "Succubus" et "Corpse Grinder" - d'ailleurs repris sur ce digipack de la bande à Rick Rozz – comme de par hasard…
Je vous laisse donc vitupérer à votre aise (mot compte triple au Scrabble).
Ce premier album ne m'évoque, toujours aujourd'hui, qu'ennui et bâillements.
Certes, le chant de Kam Lee, vicieux et efficace, remplit admirablement son rôle, mais cela n'en fait pas nécessairement un bon opus.
Je pense que cet album est surtout sorti au bon moment, et qu’il n'aurait probablement pas rencontré le même succès s'il était sorti un chouia plus tard.
Comment peut-on encore dire qu'il aurait soutenu la comparaison avec un autre album sorti cette même année '91, au hasard "Into The Grave" ?
Parce que ce n’est point le meme genre de death. ? Mouais, mettons.
Dans ce cas, un p’tit « Butchered At Birth », sorti à la même époque et issu de la même scène l’enterre de la tête et des épaules.
Je pourrais ainsi aligner des tonnes d’exemples de ce type, et valant leur pesant d’ossements.
Tout ça pour dire que je n'aime pas "From Beyond".
Fin de l’histoire, à la ligne, fermez les guillemets.

Pour en revenir à ce "Back From Beyond", on ne peut nier que Massacre a appris de ses erreurs du passé (l’album "Promise", pour ne pas le citer).
Après une intro quelque peu dispensable, "As we wait to die" débaroule, porté par le growl efficace et puissant de l’ancien Diabolic Edwin Webb, et on se dit d'entrée de jeu que le son de l'album, massif et compact, enflé au burger/frites, va privilégier les mid-tempi dévastateurs.
Et c'est effectivement le cas, l'album n'affolant jamais vraiment les compteurs, et alignant les riffs en mode ma-tronche-dans-ton-pif ("False Revelation", "Remnants Of Hatred", par z'exemple).
Je pense également que ce "Back From Beyond" a été, volontairement ou non, comparé à son grand frère, et de fait, certains en attendaient beaucoup trop.
Erreur fatale car les aficionados de l’âge d’or du groupe en seront pour leurs frais.
Mais pris en tant que tel, du death (très) old-school, comme l'a à peu près toujours fait ce combo, c'est en fait à un véritable exercice de style auquel se sont frottés les gars, ne cédant pas à la facilité d'un moderne truc moche.
Alors il est vrai que l’album se traine un peu sur la durée, la redondance de l’objet finissant par se faire ressentir, et qu’il aurait été judicieux de trier un peu parmi les 14 ( !) pistes,le pataud « Ascension Of The Damned » illustrant parfaitement cet exemple.
M’enfin, reste un album correct et groovy, et un retour sympa à défaut d’être le massacre – mouhahaha -, tant attendu, et qui plaira davantage à ceux préférant être en première ligne, qu’à ceux voulant les faire avancer.
D’autant que certaines pistes sont franchement réussies à l’instar de « Hunter’s Blood », qui fera bouger vot’popotin sur fond de voix doublées.

Cet album n’a pas vraiment trouvé son public, victime d’une dichotomie entre les puristes déçus et les curieux polis.
Etre garants d’une tradition ne garantit donc pas le succès (leçon du jour).
S’ensuivra fort logiquement une énième incarnation du line-up, décidemment toujours aussi peu fiable.
Autrement dit, c'est quand ils livrent ce qu'ils font de mieux, une musique solide même si sans surprises, et ce depuis plusieurs décennies, qu'ils se font tailler un costard.
Une tenue pas très pratique pour jouer ce type de musique, vous en conviendrez.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
13/05/2020 08:43
note: 6/10
Tu n'as pas tort sur le fond et il ne faut pas le comparer à son génial opus de 1992 qui est intouchable, cependant même en le prenant de façon distincte cet album n'a rien de mémorable. Entre compositions qui tournent en rond et surtout une durée beaucoup trop excessive, rien n'est fait pour aider l'auditeur à accrocher à tout cela, même si quelques titres tiennent largement la route, sans pour autant sauter au plafond !
Deathrash citer
Deathrash
13/05/2020 01:46
Je ne comprendrais jamais le semi-lynchage de cet album.
Surtout quand fleurissait de partout des éloges pour des groupes merdiques de revival swedeath à la Entrails, ou des retours sans intérêts comme Sorcery à la même période.
Rien qu'un titre comme "Succumb To Rapture" balaye tout ces faussaires.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Massacre
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  6/10
Webzines : (8)  5.97/10

plus d'infos sur
Massacre
Massacre
Death Metal - 1985 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   The Ancient Ones
02.   As We Wait to Die
03.   Ascension of the Deceased
04.   Hunter’s Blood
05.   Darkness Fell
06.   False Revelation
07.   Succumb to Rapture
08.   Remnants of Hatred
09.   Shield of the Son
10.   The Evil Within
11.   Sands of Time
12.   Beast with Vengeance
13.   Back from Beyond
14.   Honor the Fallen
15.   Corpsegrinder (Death Cover)
16.   Mutilation (Death Cover)

Durée : 52:16

line up
parution
24 Mars 2014

voir aussi
Massacre
Massacre
From Beyond

1991 - Earache Records
  

Essayez aussi
Deteriorot
Deteriorot
The Faithless

2010 - Xtreem Music
  
Vader
Vader
The Empire

2016 - Nuclear Blast Records
  
Lik
Lik
Carnage

2018 - Metal Blade Records
  
Necrot
Necrot
Mortal

2020 - Tankcrimes Records
  
Imprecation
Imprecation
Damnatio Ad Bestias

2019 - Dark Descent Records
  

Undergang
Aldrig I Livet
Lire la chronique
Old Man Gloom
Seminar IX: Darkness Of Being
Lire la chronique
Bròn
Pred dverima noći
Lire la chronique
Opium Warlords
Nembutal
Lire la chronique
Traveler
Termination Shock
Lire la chronique
Bedsore
Hypnagogic Hallucinations
Lire la chronique
Soulburn
Noa’s D’ark
Lire la chronique
Les sorties de 2020
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Lure
Morbid Funeral (Démo)
Lire la chronique
Sodom
Genesis XIX
Lire la chronique
Sainte Marie des Loups
Funérailles de Feu
Lire la chronique
Pearl Jam
MTV Unplugged (Live)
Lire la chronique
Old Man Gloom
Seminar VIII: Light Of Meaning
Lire la chronique
Hallowed Butchery
Deathsongs From the Hymnal ...
Lire la chronique
The Kryptik
Behold Fortress Inferno (EP)
Lire la chronique
Moldé Volhal
Into The Cave Of Ordeals......
Lire la chronique
Inquisition
Black Mass For A Mass Grave
Lire la chronique
Havukruunu
Uinuos syömein sota
Lire la chronique
Lie In Ruins
Floating In Timeless Streams
Lire la chronique
Sarcator
Sarcator
Lire la chronique
Biesy
Transsatanizm
Lire la chronique
Unurnment
Self-Immolation Suite (EP)
Lire la chronique
Cimetière
Extinction
Lire la chronique
Dayal Patterson
Black Metal : l'évolution d...
Lire la chronique
Skelethal
Unveiling The Threshold
Lire la chronique
Bliss Of Flesh
Tyrant
Lire la chronique
Sinister
Deformation of the Holy Realm
Lire la chronique
Finntroll
Vredesvävd
Lire la chronique
Darkenhöld
Arcanes & Sortilèges
Lire la chronique
Paysage D'Hiver
Im Wald
Lire la chronique