chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
111 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

The Forsaken - Manifest of Hate

Chronique

The Forsaken Manifest of Hate
Septic Breed. Ce nom ne vous dira pas grand-chose, et c’est pourtant la première incarnation de ce qui deviendra plus tard The Forsaken. Et là vous m’attristez en me répétant que ce nom ne vous dit probablement rien. Ce sont pourtant de mon point de vue les élèves les plus talentueux de l’école « At the Gates fans », à des millions d’années lumières devant Dimension Zero et consorts… J’avais découvert ce groupe avec une compil de Century Media comportant le titre « Daemon Breed », qui m’avait plu du fait de sa brutalité excessive et malgré une linéarité un peu gavante sur 5 minutes. L’achat de l’album dans la foulée m’avait fait découvrir un groupe au potentiel énorme, qui gâchait malheureusement l’excellence de ses compos par une longueur excessive (ce défaut sera corrigé sur leurs réalisations suivantes déjà chroniqué dans nos pages).

Ce « Manifest of Hate » est un bon début pour un groupe qui ne jouait pas dans un style très original mais qui souhaitait l’exécuter au mieux. Bénéficiant dès le départ d’une production tout bonnement excellente, The Forsaken proposait dès ce premier album 10 brûlots de death / thrash fleurant bon le Morbid Angel et le At The Gates. C’est le chanteur d’Omnious qui assurait (et assure toujours) les vocaux, alternant chant guttural et criard sans aucune difficulté. Les compos sont dans l’ensemble excellentes sur le court terme, mais une coupe d’une minute ou deux sur certains titres n’aurait parfois pas fait de mal. Certains titres sont cependant particulièrement marquants, notamment « Collector of Thoughts » et « Incinerate », qui comportent les intros les plus agressives et percutantes que j’ai eu la chance d’entendre : il y a une telle cohésion entre les guitares et la batterie qui blaste et alterne les fills sur les 10 premières secondes de ces deux titres qu’on croirait entendre le Slayer des beaux jours (du genre « Reborn » ou « War Ensemble », vous voyez le genre de titre dont je parle). « Incinerate » est d’ailleurs considéré par le groupe comme l’un des titres les plus complexes à exécuter, et ça se comprend vu la précision que nécessitent certains passages…

Pas la peine d’en écrire des tartines non plus, cette chronique n’étant présente ici que pour boucler (à ce jour) la discographie d’un groupe que j’estime particulièrement. « Manifest of Hate » est un bon premier album, qui souffre d’une longueur un peu excessive sur certains passages et qui sera nettement surpassé par ses successeurs. Vous pouvez donc faire l’impasse sur celui-ci (quoique rien que pour « Incinerate » ou le solo de « Truth of God »…), mais ne loupez pas « Arts of Destruction » et « Traces of the Past » qui lui ont succédés !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

donvar citer
donvar
15/10/2009 17:21
note: 7/10
Les chansons sont un peu moins efficaces que dans les albums qui suivent. (puis BEURK ce clavier sur la chanson Manifest Of Hate). Les solos, par contre, étaient déjà vraiment pas mal!
Ander citer
Ander
04/11/2005 22:45
La pochette a trop la classe! Et le MP3 a de la gueule.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Forsaken
Death / Thrash mélodique
2000 - Century Media Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (2)  8.25/10
Webzines : (10)  8.15/10

plus d'infos sur
The Forsaken
The Forsaken
Death Metal - 1999 - Suède
  

écoutez
tracklist
01.   Seers Hatred
02.   Daemon Breed
03.   Betrayal Within Individuals
04.   Collector of Thoughts
05.   Soulshade
06.   Manifest of Hate (instrumental)
07.   Deshumanized Perspective
08.   Truth of God
09.   Incinerate
10.   Inseminated by the Beast

Durée totale: 47:29

voir aussi
The Forsaken
The Forsaken
Arts of Desolation

2002 - Century Media Records
  
The Forsaken
The Forsaken
Traces of the Past

2003 - Century Media Records
  
The Forsaken
The Forsaken
Beyond Redemption

2012 - Massacre Records
  

Essayez aussi
Mors Principium Est
Mors Principium Est
Liberation = Termination

2007 - Listenable Records
  
Mors Principium Est
Mors Principium Est
Dawn Of The 5th Era

2014 - AFM Records
  
Gates Of Ishtar
Gates Of Ishtar
At Dusk And Forever

1998 - Invasion Records
  
HateSphere
HateSphere
Bloodred Hatred

2002 - Scarlet Records
  
Kalmah
Kalmah
For The Revolution

2008 - Spikefarm Records
  

Overkill
The Wings Of War
Lire la chronique
Croc Noir
Mort
Lire la chronique
Monarch!
Sabbat Noir (Rééd.)
Lire la chronique
Barbarian
To No God Shall I Kneel
Lire la chronique
Flub
Flub
Lire la chronique
Griffon / Darkenhöld
Atra Musica (Split-CD)
Lire la chronique
Vircolac
Masque
Lire la chronique
This Gift Is A Curse
A Throne of Ash
Lire la chronique
Evohé
Deus Sive Natura
Lire la chronique
Dødheimsgard (DHG)
Satanic Art (Rééd.)
Lire la chronique
Possessed
Revelations Of Oblivion
Lire la chronique
Vein
Errorzone
Lire la chronique
Sargeist
Unbound
Lire la chronique
PPCM #18 - Possédé ou hors des tombes : le choix t'appartient !
Lire le podcast
Lice
Woe Betide You
Lire la chronique
Fetid
Steeping Corporeal Mess
Lire la chronique
Bewitcher
Under The Witching Cross
Lire la chronique
Nocturnus AD
Paradox
Lire la chronique
GOHRGONE pour l'album "In Oculis"
Lire l'interview
Idle Hands
Mana
Lire la chronique
Undergang / Gorephilia
Gorephilia / Undergang (Spl...
Lire la chronique
Towering
Obscuring Manifestation
Lire la chronique
Alice In Chains + Black Rebel Motorcycle Club
Lire le live report
Netherlands Deathfest IV
Lire le dossier
Peste Noire
Peste Noire - Split - Peste...
Lire la chronique
Gohrgone
In Oculis
Lire la chronique
K.F.R.
L'Enfer à sa source
Lire la chronique
Swarm
Division & Disharmony
Lire la chronique
Defecrator
Abortion of Humanity
Lire la chronique
Sabïre
Gates Ajar (EP)
Lire la chronique