chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Kryptamok - Verisaarna

Chronique

Kryptamok Verisaarna
Oh putain, il dépote cet album ! Mais vraiment ! Il est de ceux qui te donne une patate de fou et qui t’incite à en distribuer aussi, des patates. KRYPTAMOK a été créé tout récemment, et il s’impose direct bim bam en 8 pistes pour 38 minutes. Car oui, ça fait du bien parfois, les titres ne sont pas à rallonge, ils ont juste ce qu’il faut pour ne pas être expédié et peaufiner quand même quelques ambiances, mais c’est en moyenne en moins de 5 minutes qu’on se mange des rafales.

Verisaama a éta composé et apparemment entièrement joué par un petit génie diabolique : Hex Inferi. Pas un nouveau venu puisqu’il était dans VORDVEN depuis la fin des années 90 et qu’il a aussi été à la basse pour HORNA. Ajoutez à cela d’autres groupes moins réputés, mais aussi une habileté pour le mixage et le mastering, et vous comprendrez pourquoi ce premier essai sonne aussi réussi.

KRYPTAMOK est donc une entité finlandaise, mais qui ne colle pas parfaitement à l’idée qu’on a de sa scène. Bon, si, on y trouve bien des éléments, mais avec d’autres saveurs ajoutées. Déjà, c’est ultra puissant. Une déferlante de puissance, de hargne, de coups de boule violents. Et ça débute vraiment comme ça, sur les chapeaux de roue. C’est survitaminé, mais sans sombrer dans l’insupportable. La voix elle aussi est particulièrement agressive et sans aucune pitié. Mais voilà, là où KRYPTAMOK arrive à tout déchirer, c’est en ajoutant à ces éléments des riffs mélodiques enjoués et en plaçant aussi des synthés aux moments pertinents. Pas le synthé qui te caresse lse oreilles, mais celui qui donne un côté épique à la musique.

Et l’équilibre est bougrement bien senti. Ici, on a l’impression de se manger du 1349, ailleurs on est transporté comme sur du EMPEROR. On peut se dire que les influences font saliver mais, même s’il ne faut pas s’attendre à un groupe qui remplacera ou attendra le niveau des légendes, le résultat est extrêment engageant. A la fois extrême mais pas fermé, avec en plus quelques chœurs pas dégueux non plus. Conseillé quand on veut se sentir fort ! Très bon black metal survolté !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Kryptamok
Black Metal Survolté
2020 - Purity Through Fire
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Kryptamok
Kryptamok
Black Metal Survolté - 2018 - Finlande
  

tracklist
01.   Loputon, totaalinen sota
02.   Apokalypsin epilooki
03.   Saastan rekviemi
04.   Susien äitee
05.   Pimeyden tyranni
06.   Rottien reformaatio
07.   Tämä on enne ja kuolema sen lupau
08.   Verisaarna

Durée : 37:44

parution
30 Mai 2020

Fange
Poigne (EP)
Lire la chronique
Electric Wizard
Let Us Prey
Lire la chronique
Crowbar
Odd Fellows Rest
Lire la chronique
Dawn of Nil
Culminating Ruins
Lire la chronique
Sombre Héritage
Alpha Ursae Minoris
Lire la chronique
Candiria
Surrealistic Madness
Lire la chronique
Devouring Void
Septic Fluid Dripping From ...
Lire la chronique
Vaal
Visioen Van Het Verborgen Land
Lire la chronique
Mourning Beloveth / The Ruins Of Beverast
Don’t Walk on the Mass Grav...
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Bait
Revelation Of The Pure
Lire la chronique
Mora Prokaza
By Chance
Lire la chronique
Meurtrières
Meurtrières (EP)
Lire la chronique
Irae
Lurking in the Depths
Lire la chronique
Death Courier
Necrotic Verses
Lire la chronique
Bašmu
Enshrined In Eternity
Lire la chronique
Exocrine
Maelstrom
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
Bezwering
Aan De Wormen Overgeleverd
Lire la chronique
Odiosior
Odiosior (EP)
Lire la chronique
Non Serviam
Le Cœur Bat
Lire la chronique
Hum
Inlet
Lire la chronique
Nexion
Seven Oracles
Lire la chronique
Mosaic
Secret Ambrosian Fire
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Gloom
Rider of the Last Light
Lire la chronique
Witchcraft
Legend
Lire la chronique
Front
Antichrist Militia (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Binaural
Lire la chronique
Buköwski
Grind on the Rocks
Lire la chronique