chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
94 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Vaal - Visioen Van Het Verborgen Land

Chronique

Vaal Visioen Van Het Verborgen Land
Pour ceux qui ne suivent pas et pour les quelques retardataires du fond, je vous rappelle que Vaal est un one-man band néerlandais dans lequel officie très justement sieur Vaal. Déjà bien occupé avec ses autres projets que sont Ravenzang et Old Tower, celui-ci a néanmoins trouvé le temps de donner en fin d’année dernière une suite au fort sympathique Geesten Van De Verlorenen. Intitulé Visioen Van Het Verborgen Land, ce nouvel album paru en novembre dernier via New Era Productions aurait pu se contenter de marcher dans les pas de son prédécesseur (ce qu’il fait, d’une certaine manière) sauf que son géniteur en a décidé autrement...

En effet, une seule écoute suffit à se rendre compte que Vaal n’a pas voulu reproduire à l’identique ce qui avait été fait précédemment avec Geesten Van De Verlorenen. Cela se traduit notamment par un choix de production bien moins clivant que par le passé. Le Néerlandais a ainsi laissé de côté l’aspect particulièrement rachitique, abrasif et lointain de son premier album pour quelque chose de moins marqué et cela sans pour autant perdre en caractère et en authenticité. Le son, toujours relativement dépouillé, se veut tout de même plus équilibré mais aussi plus flatteur avec des guitares moins faméliques, un chant plus en avant et une production globalement plus facile à appréhender. Un choix qui semble faire sens puisque sans verser dans l’opéra-comique façon Dimmu Borgir, il fallait bien cela pour répondre aux nouvelles aspirations mélodico-atmosphériques de Vaal.
Car effectivement, l'autre grande nouveauté de ce nouvel album est le nombre d’interludes instrumentaux (quatre sur un total de huit nouvelles compositions) que l’on va y trouver. Ces derniers font pour l’essentiel la part belle aux synthétiseurs et autres samples (à l’exception cependant de "Zielentocht") ce qui en soit n’a rien de surprenant quand on connait les prédispositions de Vaal en matière de musique d’ambiance (Old Tower est un projet orienté Dungeon Synth). Quoiqu’il en soit, ce parti pris donne à ce deuxième album des allures de EP puisque l’auditeur n’aura ici que quatre nouveaux morceaux typiquement Black Metal à se mettre sous la dent. C’est peu et au final assez frustrant même si la durée de ces séquences reste pour le moins modérée (entre deux et quatre minutes).

Pour le reste, Vaal continue ses pérégrinations en ces terres Black Metal arides et désolées avec une musique dont les passages soutenus ont été cette fois-ci revus à la baisse. Non pas en termes d’intensité mais plutôt en termes de simple représentation puisque le one-man band alterne désormais beaucoup plus équitablement les séquences volontaires menées bon train à coups de tchouka-tchouka et autres rythmiques Punk entraînantes mais également répétitives et les passages tout simplement plus modérés. Un choix qui renforce encore davantage le côté atmosphérique de Visioen Van Het Verborgen Land d’autant plus que les claviers sont toujours de la partie. Vaal va ainsi user à nouveau de ces nappes mélodiques et fantomatiques qui vont servir à habiller plus ou moins discrètement l’espace sonore et à nourrir une espèce d’atmosphère brumeuse et médiévale à l’image de ce château d’un autre âge juché sur ce versant montagneux boisé et enneigé. Bref, si l’influence des premiers Burzum était déjà assez évidentes sur le premier album de Vaal, elle l’est encore un peu plus aujourd'hui.

Mieux produit ou en tout cas plus facile à appréhender et surtout beaucoup plus aéré et aérien, Visioen Van Het Verborgen Land se distingue très nettement de son prédécesseur tout en empruntant pourtant le même chemin, celui d’un Black Metal rudimentaire à l’esprit résolument encré dans les années 90. Là encore Vaal ne révolutionne rien mais le voyage n’en reste pas moins prenant et évocateur. Seule petite ombre au tableau, le ratio de plages instrumentales identique à celui de titres purement Black Metal. Dans les faits ce n’est pas vraiment gênant puisque comme on l’a vu ces interludes restent relativement courts mais, au regard de la durée contenue de l’album (trente-trois minutes), j’aurai quand même préféré pouvoir me mettre un peu plus de ces titres dits "Black Metal" dans les oreilles. Enfin bon, ne boudons pas notre plaisir, la formule proposée par Vaal fonctionne toujours très et ce deuxième album, bien que différent, se laisse apprécier avec beaucoup de plaisir.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Vaal
Black Metal
2019 - New Era Productions
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Vaal
Vaal
Black Metal - 2016 - Pays-Bas
  

tracklist
01.   Een Nachtelijk Waken  (02:41)
02.   Verloren In Een Vreemde Droom  (05:40)
03.   Doudesheimen  (04:38)
04.   Zielentocht  (02:24)
05.   Schimmerwoud  (04:07)
06.   Stemmen In De Mist  (05:31)
07.   Visioen Van Het Verborgen Land  (06:13)
08.   De Laatste Schemering  (02:35)

Durée : 33:49

line up
  • Vaal / Chant, Guitare, Basse, Batterie

parution
21 Novembre 2019

voir aussi
Vaal
Vaal
Geesten Van De Verlorenen

2017 - New Era Productions
  

Essayez aussi
Obsidian Dawn
Obsidian Dawn
Echoes Of A New Dawn (EP)

2019 - Black Gangrene Productions
  
The Deathtrip
The Deathtrip
Deep Drone Master

2014 - Svart Records
  
Bâ'a
Bâ'a
Deus Qui Non Mentitur

2020 - Osmose Productions
  
False
False
False

2015 - Gilead Media
  
Praeda
Praeda
Eden... Hele

2003 - Sacral Productions
  

Disavowed
Revocation Of The Fallen
Lire la chronique
Transilvania
Night of Nights
Lire la chronique
Wolfkrieg
When the Cold Comes
Lire la chronique
Korn
The Nothing
Lire la chronique
Prison of Mirrors
De Ritualibus et Sacrificii...
Lire la chronique
Spirit Possession
Spirit Possession
Lire la chronique
Valgrind
Condemnation
Lire la chronique
UNDERGROUND ! C'est quoi et à quoi ça sert ?
Lire le podcast
Inclination
Midwest Straight Edge (EP)
Lire la chronique
Carthage
Punic Wars!
Lire la chronique
K.F.R.
Nihilist
Lire la chronique
Fistula
The Process of Opting Out
Lire la chronique
Shed The Skin
The Forbidden Arts
Lire la chronique
Pearl Jam
Pearl Jam
Lire la chronique
Masacre
Reqviem
Lire la chronique
Lantern
Dimensions
Lire la chronique
Temple Of Dread
World Sacrifice
Lire la chronique
Stygian Crown
Stygian Crown
Lire la chronique
Atavist
III: Absolution
Lire la chronique
Aherusia
Nostos ~ An Answer (?)
Lire la chronique
Nattverd
Styggdom
Lire la chronique
Bilan 2010-2019 : la sélection de la rédaction
Lire le bilan
Pearl Jam
Riot Act
Lire la chronique
Evil Warriors
Schattenbringer (EP)
Lire la chronique
Bastard Priest
Vengeance... Of The Damned ...
Lire la chronique
Panzer Squad
s/t (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Gigaton
Lire la chronique
Black Funeral
Scourge of Lamashtu
Lire la chronique
Thou
Blessings Of The Highest Or...
Lire la chronique
Temnein
Tales : Of Humanity And Greed
Lire la chronique