chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Duality - Elements

Chronique

Duality Elements (EP)
Parmi la litanie de formations modernes venues de l'hexagone DUALITY n'est certainement pas la plus connue à ce jour, malgré d'évidentes qualités et une personnalité bien présente, choses qui depuis sa formation en 2016 (et la sortie cette même année de son premier opus) n'ont cessé de s'affirmer. Si l'écriture de son successeur est déjà bien avancée (il devrait voir le jour l'année prochaine), ses créateurs ont décidé en attendant de regrouper sous forme d'EP les cinq singles sortis depuis 2018, afin d'assurer un ensemble cohérent. Car une fois regroupés entre eux on s'aperçoit que le nom de ce court-format sied parfaitement à la musique et au concept des Parisiens où fureur et mélancolie se mélangent à la noirceur et la lumière, et où des ambiances propres à TEXTURES et TESSERACT ne sont jamais très loin, sans pour autant tomber dans la redite de ces deux grands noms. Porté par le talent de chacun de ses membres et l'expérience de son batteur (que l'on a pu entendre au sein de ONE-WAY MIRROR, LYZANXIA, T.A.N.K, ou encore ZUUL FX) cette galette hyper cohérente va passer comme une lettre à la poste malgré un registre des plus délicats, et où il est facile de tomber dans le trop-plein bourratif et ennuyeux.

En effet bien que les parties énervées soient des plus classiques l'ajout de ces passages aériens et éthérés va se révéler être judicieux, et amener ainsi un supplément d'âme à une musique qui aurait été plus quelconque sans cela. Car dès le départ avec « In The Sun » on s'aperçoit que la vitesse est mise de côté au profit d'une lourdeur assumée où les habituelles rythmiques syncopées et les cassures de batterie sont de la partie. Cependant celles-ci s'effacent régulièrement au profit de moments de tristesse et mélodie où les nappes de claviers apparaissent et mêmes quelques notes de piano afin d'ajouter encore plus de volume et de densité à tout cela. Tout ceci permet ainsi de créer un cocon rassurant et protecteur, aidé par le boulot effectué par le chanteur qui growle autant qu'il chante de façon plus traditionnelle, et dont la voix claire et posée sur ces passages amène un vrai plus et de la douceur bienvenue. Ce schéma va se répéter sur le long et écrasant « Ship » aux accents Djent plus marqués et où s'ajoute un côté spatial apaisant et synthétique des plus agréables, qui trouve facilement sa place parmi ses notes douces au sein des passages plus massifs et sans concessions. Même constat sur « Buried », à la construction relativement similaire que précédemment, mais néanmoins plus pêchue et directe sans pour autant oublier les fondamentaux et la touche personnelle du groupe. Et puis une fois cette triplette terminée voici que « Fluffy Cloud » pointe le bout de son nez, et avec lui les choses vont monter d'un cran en terme d'écriture et de personnalité. N'hésitant pas à intégrer encore plus d'éléments atmosphériques divers le quintet pousse plus loin la luminosité, que ce soit via la basse chaude et ronflante mise en avant comme via les arpèges mélodieux à l'extrême qui s'intègrent à merveille, même quand l'ensemble est sur le point d'exploser littéralement et d'envoyer tout ce qu'il avait gardé sous le coude jusqu'à présent. Pourtant alors qu'on croyait que la rapidité était reléguée au second plan la voici qui apparaît de façon flagrante sur l'expéditif « Solace » particulièrement dynamique et énervé, qui sans renier les parties cotonneuses et apaisées, décide de terminer sur les chapeaux de roue en proposant un Metalcore des plus basiques mais efficace et sans chichis.

En un peu plus de vingt-cinq minutes le combo propose un panel des plus intéressants de ce qu'il a créé dernièrement, en espérant que la suite imminente sera tout aussi alléchante et prometteuse. En attendant de la nouveauté cette "compilation" montre que le genre a encore des choses à dire, notamment du fait des relents progressifs qui sont disséminés ici de façon propre et qualitative tout au long de l'écoute. Originaux sans être ridicules et misant plus sur les rythmiques pachydermiques que les excès de vitesse en tous genres les membres dévoilent une vraie originalité qui mérite d'être découverte, et sur laquelle il va falloir se pencher dans les années à venir, tant on sent une vraie alchimie entre chacun d'entre eux. En effet ils arrivent à créer quelquechose qui sort des sentiers battus, sans pour autant délaisser les touches typiques des productions et styles actuels, pas toujours très inspirés... ce qui est ici tout le contraire et prouve du coup qu'ils sont bien plus qu'un énième ersatz de coreux lymphatiques, chose particulièrement rare et donc très appréciable.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Duality
Metal Moderne Progressif
2020 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  4.13/5

plus d'infos sur
Duality
Duality
Metal Moderne Progressif - 2016 - France
  

tracklist
01.   In The Sun
02.   Ship
03.   Buried
04.   Fluffy Cloud
05.   Solace

Durée : 25 minutes

line up
parution
15 Mai 2020

Essayez aussi
Nevermore
Nevermore
Dead Heart In A Dead World

2000 - Century Media Records
  
The Great Discord
The Great Discord
Echoes (EP)

2015 - Metal Blade Records
  
The Great Discord
The Great Discord
Duende

2015 - Metal Blade Records
  
Leprous
Leprous
Pitfalls

2019 - InsideOut Music
  
The Faceless
The Faceless
In Becoming A Ghost

2017 - Sumerian Records
  

Irae
Lurking in the Depths
Lire la chronique
Death Courier
Necrotic Verses
Lire la chronique
Bašmu
Enshrined In Eternity
Lire la chronique
Exocrine
Maelstrom
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
Bezwering
Aan De Wormen Overgeleverd
Lire la chronique
Odiosior
Odiosior (EP)
Lire la chronique
Non Serviam
Le Cœur Bat
Lire la chronique
Hum
Inlet
Lire la chronique
Nexion
Seven Oracles
Lire la chronique
Mosaic
Secret Ambrosian Fire
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Gloom
Rider of the Last Light
Lire la chronique
Witchcraft
Legend
Lire la chronique
Front
Antichrist Militia (EP)
Lire la chronique
Pearl Jam
Binaural
Lire la chronique
Buköwski
Grind on the Rocks
Lire la chronique
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Vspolokh
Помре
Lire la chronique
Zemial
Nykta
Lire la chronique
Meth Leppard
Woke
Lire la chronique
Runemagick / Chthonic Deity
Chthonicmagick (Split 12")
Lire la chronique
Azziard
Liber Secondus - Exégèse
Lire la chronique
Cathedral
The Last Spire
Lire la chronique
Carach Angren
Franckensteina Strataemontanus
Lire la chronique
Xibalba
Años en Infierno
Lire la chronique
Brutal Avengers
Chapter II - Mission to Ext...
Lire la chronique
PPCM #35 - Cherchons du STONER DEATH METAL !
Lire le podcast
Gravesend
Preparations For Human Disp...
Lire la chronique
Grave Circles
Tome II
Lire la chronique