chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Mora Prokaza - By Chance

Chronique

Mora Prokaza By Chance
« MORA PROKAZA ne dégoutera pas du black metal, ni de la Biélorussie comme beaucoup de ses compatriotes, mais restera dans la masse des groupes anecdotiques. »

Cette introduction était en fait ma conclusion de la chronique de l’album précédent de MORA PROKAZA. C’était en 2016, ça s’appelait Dark Universe, et tout le monde était d’accord sur l’inutilité du projet, qui n’apportait rien de plus que quelques graines à picorer aux fans irréductibles de black metal que nous sommes.

Eh bah dis-donc maman, le groupe biélorusse semblait être lui-même de la même opinion que nous parce qu’il a changé totalement, mais vraiment totalement d’approche, et de style ! Il nous balance là un opus incroyable qui va marquer la scène. Et cela faisait même longtemps que je n’avais pas eu l’impression de fraîcheur que j’ai ressentie à l’écoute de ces 9 pistes. Alors attention, quand je dis que ça marquer la scène, ça ne veut pas nécessairement dire que ça va plaire à tout le monde, et bien au contraire, MORA PROKAZA va se faire haïr par un très grand nombre ! Preuve encore plus évidente qu’il apporte quelque chose ! Quoi donc ? Eh bien avant tout, c’est qu’il a dillué le black metal dans d’autres styles qui font polémique car à des lieues de ce que nous écoutons habituellement : de la trap !

Alors ce n’est pas moi qui le dis, et sache bien que jamais je ne l’aurais su si je n’avais pas lu la fiche de présentation et les commentaires sur les vidéos sorties sur YouTube. Eh non, je ne suis pas un féru de trap, ni même de beaucoup d’autres styles musicaux que mes rassurantes habitudes. Mais figure-toi que je ne suis pas non plus fermé et qu’au contraire j’ai la curiosité d’aller découvrir ce que je connais mal. J’ai donc fait mes petites recherches, et ce dont je suis désormais sûr, c’est que la trap n’est pas pour moi, mais qu’ainsi maltraitée par ce groupe, c’est excellent. Et c’est bien un point qui va faire rager les irréductibles détracteurs des mélanges dans le black metal, ceux qui ont oublié que ce style doit justement casser les codes s’il le souhaite. Il ne doit pas les casser histoire de les casser, mais il peut les casser sans perdre son essence black, et même, il peut ainsi perpétuer l’esprit originel du black qui se permet de te chier dans la bouche.

C’est ainsi que j’ai toujours applaudi des projets qui se faisaient huer, étriper, déchirer par beaucoup d’autres. Je maintiens mon soutien à SEMARGL par exemple. Comme j’ai aimé UNTAMED LAND, ou même THE CNK en son temps finalement. Des groupes qui se permettent d’apporter leur personnalité, tout en ayant manifestement le plaisir aussi de mettre un petit coup de botte dans la scène black. Le succès et l’efficacité même n’ont pas toujours été au rendez-vous des groupes qui ont trouvé une voie personnelle, mais MORA PROKAZA devrait vraiment faire hallunicer ceux qui y seront sensibles. Ce ne sera pas de la demi-mesure.

Revenons au contenu donc. Mélange de black metal et de trap sur un plan musical, mais surtout une liberté totale de la part de Farmakon, tête charismatique du groupe. D’abord dans les instruments employés et les effets sonores ajoutés : banjo, accordéon, piano, percussions tamtam, machines, et des chœurs... C’est ultra varié tout en étant totalement cohérent. Le fil conducteur entre les pistes est le timbre du chanteur : cru et craché, qui se lance fréquemment dans des répliques vitesse mitraillette, puis va poser une sorte de flow essouflé ailleurs, mais là aussi il ne laisse pas place à la monotonie et des voix différentes font leur apparition. Très beau travail de ce côté-là au final ! Malin !

C’est hypnotique. Ça le sera pour ceux qui auront ouvert leurs shakras. Les autres vont gueuler. Mais au point d’insulter ceux qui ont apprécié. Ce sera à nouveau l’occasion de savoir si tu fais partie de l’élite et de ceux qui savent ce qu’est le black et qu’il ne faut pas trahir. Sauf que justement, on ne sera pas d’accord sur celui qui est dans le vrai. Je le répète, c’est ultra BM de faire un album comme celui-ci. Et oui, malgré les noms de pistes : « Where is my gun », « Check it », « Sorry Man »... Et oui, malgré les clips à l’imagerie elle aussi controversée... Blasphème !!! Il y a des chèvres ! Il y a notre bonhomme avec un chapeau de cowboy et à cheval. Il y a un pauvre petit chien qui est en PLS au moins aussi pronfondément que toi à la première écoute. Il y a un jongleur. Tout le monde a des têtes de paysans bouseux mal finis. Bref, « C’est cringe ! », « C’est une honte ! ».

Mais oui ! Et finalement tout ce petit monde, ce visuel personnel vient finalement renforcer le concept de la formation. Il vient ajouter une touche encore polémique qui enfonce le clou, qui donne du grain à moudre, et qui va assurément nourrir les discussions entre fans de black metal ces prochains mois, et même années ! Pardon ? J’ai dit « fan de black metal » alors que c’ets pas du black metal mais de la... merde !? Non, le précédent aurait encore pu y être comparé vu que tout le monde l’évitait. Celui-ci attirera un public ! « Des mouches à merde ? »... C’est taquin... Non, disons plutôt que c’est un pruneau. Soit on adore, soit on déteste. C’est bien ça... Du « pruneau black metal » !

Pour finir, bravo au label français Season of Mist d’avoir sorti cet album même s’il en subit déjà des conséquences avec un record de réactions négatives sur ses réseaux sociaux !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

15 COMMENTAIRE(S)

Vartruk citer
Vartruk
03/12/2020 16:40
note: 9/10
Franchement quel pied de pouvoir être encore déstabilisé par un album de black, c'est très très rare de tomber sur une galette qui nous sort de notre petit confort bien balisé j'ai envie de dire.

Là on ne sait pas ou en a foutu les pieds, le premier titre est une petite perle, ça m'a donné l'impression d'arriver dans une petite soirée tranquille, ambiance feutré, voir limite intime on sent qu'on va passer un bon moment... et patatra ça vire au drame on nous propose une soirée scato, du coup on a envie de partir très loin, pas parce que ça nous dégoute, mais parce qu'on se dit merde, si ça se trouve ça va me plaire.. Du coup dans le doute, on reste Sourire

Après cette belle image, je rejoins pas mal l'avis de Utferd, y a un ventre mou au milieu de l'album, on sent que ça tatonne un peu sur certains titres, peut-être que ça navigue trop à vue entre l'influence "trap" (terme totalement inconnu pour moi également mais peu importe) et les divers éléments electro/indus. Néanmoins on sent qu'il y a une certaine recherche de cohérence dans l'ensemble, jusqu'au visuel un peu guignolesque qui colle finalement très bien au propos, je me suis surpris à écouter l'album d'une traite et à en redemander!

Il y a une ambiance malsaine qui suinte de partout, voire vicieuse, c'est original, osé, ça dérange, c'est ce qu'on aime.

Merci Sakrifiss pour la découverte, sans toi je serais passé complètement à côté de cet album!
Utferd citer
Utferd
24/07/2020 21:50
Toujours pas obtenu l'objet convoité, commander durant l'été, je n'ai pas confiance dans la poste interim, alors je me l'enfile via le net pour patienter.
Et au casque,là les voix font leur effet.
Les trois premiers titres sont béton, ensuite, pour ma part, c'est plus "expérimental" mais ce n'est pas une injure, "I'm a human" me rappelle, à tort ou à raison, le 666... de Dodgeimsgard, le piano minimaliste dans la dernière partie de "I see it this way", je suis bien...
Et le dernier titre te refout une mandale !
Cela me rappelle, même si bien éloigné, le troisième Master's Hammer qui m'avait tellement déconcerté lui, mais qui avait ce dernier morceau avec cette intro en fade in, qui te disait "ok on aura bien déliré mais voilà, pour te récompenser"...un putain de souvenir, nous étions trois et je m'étais écrié "monte le son ! Monte le son !" Mais je m'égare pardon
En tout cas, je peux ajouter une punaise (trop black metal ce terme) sur mon planisphère...la Bielorussie ! Le black metal ? En route pour le tour du monde !
Anken citer
Anken
23/07/2020 23:55
Allez, premier commentaire, sur l'album le plus déstabilisant du moment! Au premier abord : c'est quoi ce truc... Que ce soit la musique, la prod, le chant bien criard, la vidéo... Et pourtant, je me suis surpris à me remettre les deux clips de temps en temps...J'ai fini par me l'écouter en entier et franchement, ça décape! Comme quoi! Merci pour la découverte en tout cas, un OVNI très (x10) spécial, ce sera une future commande!
Dommage pour toutes les réactions négatives dont tu parles en tout cas. Ça pue la haine, c'est vicieux, glauque à souhait, et dans les vidéos il y a des baphomet de campagne, du black dentifrice et même un petit chien terrifié, que demander de plus !!
tatur citer
tatur
18/07/2020 09:37
note: 8.5/10
Wooooo
Coup de pieds au cul ! C'est très bon, belle hargne !
doublecasque citer
doublecasque
10/07/2020 10:30
J'ai peur que ce ne soit pas pour moi... mais vu la note, et vu ma curiosité musicale, je vais quand même tenter l'écoute. Ce serait dommage qu'il passe.... à la trappe!
Utferd citer
Utferd
09/07/2020 22:38
Une bonne claque dans ma gueule !
Me suis cogné les vidéos, les vocaux ont ce fumet BM bien prenant, le premier titre est haineux comme il faut, tourne en boucle, pour le reste, je veux découvrir sur pièce, m'ont accroché les salauds.
Where is my thune ! Where is my thune !
Jor citer
Jor
09/07/2020 17:49
Ok, je suis en train d'écouter, et c'est effectivement assez génial en fait!
Jor citer
Jor
09/07/2020 17:10
Hum, je l'avais écarté, mais il semblerait que ce nouvel album vaille la peine que j'y jette une oreille.

Dans le genre BM iconoclaste et bien de chez nous, il y a CREATURE - Ex Cathedra qui est sorti cette année chez I, Voidhanger.

Il y a du trombone, du cor ... et donc même un peu de trap surprise sur un titre. Perso c'est mon album de l'année pour l'instant, l'album est fou et excellent.
gulo gulo citer
gulo gulo
07/07/2020 18:51
note: 7/10
Ils auraient surtout dû mettre plus de plans genre l'accordéon, on entend pas assez de ça.
Dark Nico citer
Dark Nico
07/07/2020 18:16
C'est très spécial...Trap ou pas trap c'est vraiment pas pour moi.
Pourtant 9,5 j’étais tout émoustillé car en général mes gouts musicaux se rapprochent fortement de ceux de Sakrifiss...mais pas cette fois :-)
LANGOUSTE citer
LANGOUSTE
06/07/2020 17:53
note: 8/10
En vrai moi non plus je bouge pas des masses, je suis aussi dans ma grotte à Bourges, on a vu plus cosmopolite je crois. C'était presque une métaphore en fait, vu qu'on a même pas besoin de beaucoup sortir de chez soi pour connaître les dernières modes etc.
Sakrifiss citer
Sakrifiss
06/07/2020 16:53
note: 9.5/10
LANGOUSTE a écrit : Faut vraiment sortir de chez vous les gars, même quelqu'un qu'aime pas ça particulièrement sais ce que c'est, on en entends partout. C'est en gros la tendance actuelle (depuis plusieurs années...) dans le rap avec des flows scandés tous pétés (ok c'est subjectif, et des fois ils sont rigolos dans l'outrance, comme ici), des gros wooble dans les basses et des hi-hat (le petit truc qui fait tic tic) démultipliés à l'arrache de partout. Je pense que ça se définit surtout par opposition au boom bap.
Erreur fatale patite langoutine !
Pour allre partout, il faut être tout le monde, et malheureusement je suis Sakrifiss, et je ne vais nulle part? J'applique réellement ma philosophie de vie en solitaire, et donc je ne me rends pas dans les lieux om l'on peut entendre autre chose que ma platine !
J'avouerai devoir sortir de temps à autres, mais vois-tu,tu penses que ton cas est la normalité de tous, mais au Japon, tu n'entends pas de trap... Ouin ouin. Sauf si tu vas partout sûrement, mais pas en fait dans les lieux quotidiens.
Je suis désolé, mais j'aurais du mal à appliquer de conseil de plus sortir de chez moi par contre, je ne suis pas un teufeur...
Ton explication était très claire, et nous montre ton ouverture assez malsaine pour des styles musicaux bien trop violents pour moi !!! Ca me fait aussi peur que tu m'avais expliqué les différentes méthodes pour tricoter un pull en moins de trois heures !!! Rahahahahaha
LANGOUSTE citer
LANGOUSTE
06/07/2020 17:48
note: 8/10
Faut vraiment sortir de chez vous les gars, même quelqu'un qu'aime pas ça particulièrement sait ce que c'est, on en entend partout. C'est en gros la tendance actuelle (depuis plusieurs années...) dans le rap avec des flows scandés tous pétés (ok c'est subjectif, et des fois ils sont rigolos dans l'outrance, comme ici), des gros wooble dans les basses et des hi-hat (le petit truc qui fait tic tic) démultipliés à l'arrache de partout. Je pense que ça se définit surtout par opposition au boom bap.
doublecasque citer
doublecasque
06/07/2020 15:43
Je suis le seul à ne pas savoir ce qu'est la "trap"? C'est pas le truc qui sert à aller dans le grenier, normalement?
gulo gulo citer
gulo gulo
05/07/2020 15:03
note: 7/10
Ah carrément, 9 et demi, quoi !
Dans le genre, je préfère le disque de Meyhnach (mettez les h où y faut, la flemme).

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mora Prokaza
New School Black Metal
2020 - Season Of Mist
notes
Chroniqueur : 9.5/10
Lecteurs : (5)  6.7/10
Webzines : (3)  8.45/10

plus d'infos sur
Mora Prokaza
Mora Prokaza
New School Black Metal - 2013 - Biélorussie
  

écoutez
vidéos
Check It
Check It
Mora Prokaza

Extrait de "By Chance"
  
WIMG
WIMG
Mora Prokaza

Extrait de "By Chance"
  

tracklist
01.   WIMG
02.   I'm Not Yours
03.   Check It
04.   I'm a Human
05.   I See It This Way
06.   Be There
07.   Madonna
08.   Sorry Man
09.   Blacker than Black

Durée : 31:44

parution
3 Juillet 2020

voir aussi
Mora Prokaza
Mora Prokaza
Dark Universe

2016 - More Hate Productions
  

Essayez aussi
Solar Demise
Solar Demise
Archaic War

2018 - Narcoleptica Prod.
  
Nifelheim
Nifelheim
Envoy Of Lucifer

2007 - Regain Records
  
Draconis Infernum
Draconis Infernum
Rites Of Desecration & Demise

2011 - Hass Weg Productions
  
Impiety
Impiety
Versus All Gods

2019 - Shivadarshana Records
  
Day Of The Beast
Day Of The Beast
First Invocation (EP)

2018 - Autoproduction
  

Psychonaut 4
Beautyfall
Lire la chronique
Bones
Gate Of Night (EP)
Lire la chronique
Dream Theater
Six Degrees of Inner Turbul...
Lire la chronique
Salò
Sortez vos morts (EP)
Lire la chronique
Within The Ruins
Black Heart
Lire la chronique
(DOLCH)
Feuer
Lire la chronique
Stabbed
Defleshed By Reptiles (Démo)
Lire la chronique
Anguis Dei
Angeist
Lire la chronique
Archaic Thorn
Eradication
Lire la chronique
Torture Throne
Stench Of Innocence (EP)
Lire la chronique
Riverside
Wasteland
Lire la chronique
Hyperdontia
Abhorrence Veil / Excreted ...
Lire la chronique
Tempestarii
Chaos at Feast
Lire la chronique
Hulder
Godslastering: Hymns Of A F...
Lire la chronique
Bleedskin
Blood Reign
Lire la chronique
Candiria
300 Percent Density
Lire la chronique
Vulgarite
Fear Not the Dark nor the S...
Lire la chronique
Touché Amoré
Lament
Lire la chronique
Dream Theater
Metropolis, Pt. 2 – Scenes ...
Lire la chronique
White Magician
Dealers of Divinity
Lire la chronique
5ème cérémonie des BM Awards
Lire le podcast
The Bishop of Hexen
The Death Masquerade
Lire la chronique
Koffin
Nailed Into The Coffin (Démo)
Lire la chronique
Kataklysm
Unconquered
Lire la chronique
Power Trip
Hornet's Nest (Single)
Lire la chronique
Warside
The Enemy Inside (EP)
Lire la chronique
Phthisis
Embodiment Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Pain of Salvation
In The Passing Light of Day
Lire la chronique
Selbst
Relatos de angustia
Lire la chronique
Vacuous
Katabasis (EP)
Lire la chronique