chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Screamer - Highway of Heroes

Chronique

Screamer Highway of Heroes
Forcément, quand on garde le même line-up, ça va plus vite ! Si Screamer avait mis quatre ans à donner une suite à Phoenix, en raison notamment du départ douloureux de son chanteur-bassiste Christoffer Svensson, il lui a fallu bien moins de temps pour offrir un successeur à Hell Machine. Les Suédois ont par contre changé de label. Fini le réputé High Roller Records, le combo bat désormais pavillon The Sign Records (Night, Demon Head ...), maison de disque suédoise bien moins connue que son homologue allemande. Hell Machine n'aurait-il pas fait recette ? L'opus était pourtant de grande qualité et fidèle à ce que le groupe propose depuis son premier long-format Adrenaline Distractions en 2011 ...

Peu importe, Highway of Heroes perpétue lui aussi la tradition et vient étoffer la discographie exemplaire d'une des formations de heavy revival que je suis avec attention. Pourquoi ? Parce que l'on sait déjà à quoi s'attendre avant même de lancer l'écoute. Un défaut pour certains que ce manque de surprise et d'originalité, plutôt un gage de qualité en ce qui me concerne. Et donc, rien qu'en jetant un œil sur cette pochette d'un autre temps, on sait que l'on va revenir dans les années 1980. À la différence que les Scandinaves ont cette fois choisi une production plus puissante et moderne que pour le très vintage Hell Machine. Ce qui, entre autres, me fait préférer ce dernier d'une courte tête. Cela se joue à pas grand chose pour le reste tant l'on retrouve avec plaisir ce qui fait le charme de Screamer. Des morceaux courts, simples et efficaces. On le sait, le quintette de Ljungby ne sera jamais le groupe le plus rapide, le plus technique ou le plus aventureux. Mais alors pour composer des hits heavy metal aux riffs qui musclent la nuque, aux rythmiques qui te font taper du pied et dont les refrains te rentrent dans la caboche dès la première écoute, les Suédois s'imposent parmi les plus talentueux. Limité, oui, et donc rien de vraiment marquant sur la durée, mais catchy as fuck ! Niveau heavy revival, le combo se place donc plus dans la catégorie bien peuplée des Night Demon, Ambush, Striker, Katana, Savage Master, Stallion et compagnie que dans celle plus restreinte des Trial, Attic, Ram, Enforcer, White Wizzard ou Traveler.

Majoritairement mid-tempos même si quelques rares élans plus véloces se font entendre ("Ride On" à 2'43, "Rider of Death" à 3'14, un "Halo" bien motard ...), les morceaux de Highway of Heroes proposent un peu tout ce que l'on aime dans le heavy metal traditionnel. Des riffs fleurant bon le parfum de l'ancien, des solos savoureux grâce à un feeling mélodique au poil ainsi qu'un chant convaincant aussi à l'aise dans les couplets dynamiques et entraînants que les refrains entêtants ("Ride On" et ses chœurs parfaits pour le live, "Shadow Hunter", "Rider of Death", "Highway of Heroes", "Out of the Dark", "Towers of Babylon" pour les plus réussis). La recette est bien connue et pourtant cela fonctionne toujours. Highway of Heroes a beau se montrer ultra calibré et même assez répétitif (toujours les mêmes structures, manque de véritable ambiance ou de souffle épique qui rendrait l'opus davantage prenant et mémorable), il passe tout seul. Le plaisir d'écoute reste même intact après plus d'une dizaine de passages dans les esgourdes au fil des mois suivant sa sortie il y a presque un an. Pas mal au final pour une œuvre qui se contente simplement de faire de la bonne musique, sans prétention. Merci donc à Screamer de continuer à faire perdurer l'essence du heavy metal avec ce Highway of Heroes blindé de tubes irrésistibles. On se dit au prochain album !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Astraldeath citer
Astraldeath
18/07/2020 16:48
note: 6.5/10
Toujours été un peu mitigé avec ce groupe. Clairement pas inintéressant dans le heavy revival game pour autant, j'arrive pas autant à y accrocher qu'aux autres... même si j'y reviens régulièrement, histoire de prendre la température. J'ai écouté de nombreuses fois ce nouveau disque et à part le dernier morceau, rien ne me parle beaucoup... même si on a affaire à une musique certes sans prétention mais parfaitement honnête.
Fabulon citer
Fabulon
17/07/2020 10:24
Chouette chro qui me fait penser que je serais bien inspiré de le régulariser celui là!

Les deux précédents sont clairement à classer parmi les très bons albums du revival heavy.


AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Screamer
Heavy Metal
2019 - The Sign Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  6.5/10
Webzines : (4)  7.88/10

plus d'infos sur
Screamer
Screamer
Heavy Metal - 2009 - Suède
  

vidéos
Rider of Death
Rider of Death
Screamer

Extrait de "Highway of Heroes"
  
Out of the Dark
Out of the Dark
Screamer

Extrait de "Highway of Heroes"
  

tracklist
01.   Intro  (01:11)
02.   Ride On  (03:26)
03.   Shadow Hunter  (03:07)
04.   Rider of Death  (03:41)
05.   Sacrifice  (04:40)
06.   Halo  (04:17)
07.   Highway of Heroes  (03:43)
08.   Out of the Dark  (03:22)
09.   Towers of Babylon  (02:55)
10.   Caught in Lies  (05:01)

Durée : 35:23

parution
11 Octobre 2019

voir aussi
Screamer
Screamer
Hell Machine

2017 - High Roller Records
  

Essayez aussi
Attic
Attic
Sanctimonious

2017 - Ván Records
  
Haunt
Haunt
Burst Into Flame

2018 - Shadow Kingdom Records
  
Iron Maiden
Iron Maiden
The Book Of Souls

2015 - Paragon Records
  
Judas Priest
Judas Priest
Screaming For Vengeance

1982 - Columbia Records
  
Huntress
Huntress
Starbound Beast

2013 - Napalm Records
  

White Magician
Dealers of Divinity
Lire la chronique
5ème cérémonie des BM Awards
Lire le podcast
The Bishop of Hexen
The Death Masquerade
Lire la chronique
Koffin
Nailed Into The Coffin (Démo)
Lire la chronique
Kataklysm
Unconquered
Lire la chronique
Power Trip
Hornet's Nest (Single)
Lire la chronique
Warside
The Enemy Inside (EP)
Lire la chronique
Phthisis
Embodiment Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Pain of Salvation
In The Passing Light of Day
Lire la chronique
Selbst
Relatos de angustia
Lire la chronique
Vacuous
Katabasis (EP)
Lire la chronique
Wayward Dawn
House Of Mirrors (EP)
Lire la chronique
Echoes Of Death Fanzine
Lire l'interview
Vile Creature
Glory, Glory! Apathy Took H...
Lire la chronique
The Body
Christs, Redeemers
Lire la chronique
Dream Theater
Falling into Infinity
Lire la chronique
Un suppôt et au lit : MARDUK
Lire le podcast
Godflesh
Streetcleaner
Lire la chronique
Wombbath
Tales Of Madness
Lire la chronique
Biohazard
Urban Discipline
Lire la chronique
Gorephilia
In the Eye of Nothing
Lire la chronique
Apraxic
Edge Of Human
Lire la chronique
Abigor
Totschläger (A Saintslayer'...
Lire la chronique
End of Mankind
Antérieur à la lumière
Lire la chronique
Frozen Soul
Crypt Of Ice
Lire la chronique
Sanction
Broken In Refraction
Lire la chronique
No Return
Live XXX (Live)
Lire la chronique
Downset
Do We Speak A Dead Language?
Lire la chronique
Khthoniik Cerviiks
Æquiizoiikum
Lire la chronique
Dream Theater
A Change of Seasons (EP)
Lire la chronique