chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
169 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Dauþuz - Grubenfall 1727

Chronique

Dauþuz Grubenfall 1727 (EP)
Je crois que ça y est, DAUÞUZ est bel et bien le groupe allemand qui me touche le plus depuis LUNAR AURORA. Il aura bien entendu du mal à remplacer la formation culte dans mon cœur, mais chaque sortie est tellement réussie, tellement indispensable, naturelle à l’écoute et tout de suite implantée dans notre mémoire. Et cette constatation s’est faite à chaque sortie ! Sur les trois albums sortis en 2016, 2017 et 2019, et sur l’EP de 2018. Oui, tout à fait, le groupe a toujours maintenu le rythme d’une sortie par année. Pas assez de matériel pour un album complet, hop, un EP. Mais un EP fourni. Des Zwerges Fluch avait 6 pistes et cumulait 36 minutes ! Ce nouvel essai « court » fait lui 35 minutes, mais il est cependant composé de trois pistes uniquement : « Grubenfall 1727 » dure 7:21, « Kerker der Ewigkeit » 7:57, « Die letzte Fahrt » dépasse carrément les 19 minutes.

Côté musique, on retrouve exactement la même chose que sur les sorties précédentes. Oh oui, pourquoi changer quoi que ce soit quand on est doué dans son domaine ? D’autant qu’il n’y a toujours aucun changement de line-up. Toujours Aragonyth S. aux instruments et Syderyth G. aux vocaux… et à la guitare acoustique… et aux claviers. Attention ! Si c’est la première fois que vous lisez une de mes chros du groupe ne pensez pas que DAUÞUZ est un groupe folk, ou sympho… C’est un groupe qui joue un black metal torturé, agressif, et juste légèrement enduit de guitare acoustique ou de claviers. Un black metal qui donne envie de se révolter, de se redresser pour distribuer les mandales méritées. Les vocaux sont principalement sombres, empêchant les compositions de devenir de vulgaires poussées entraînantes. Ils laissent par moments la place à des chœurs sobres, de fin rais lumineux qui nous rappellent à quel point nous étions perdus dans des lieux obscures.

La première piste est en fait une reprise d’un titre qui se trouvait sur le premier album. Une version légèrement modifiée, avec les « moyens » actuels du groupe. La troisième piste est donc fleuve, mais sans être redondante, ayant ce qu’il faut comme changements pour nous maintenir concentrés. Elle est même plus intimiste que les autres, proposant en plus des passages où le chanteur déclame. Le rythme est certes moins enjoué, la tension est toutefois très forte.

Le verdict est donc une nouvelle fois positif. Cet EP peut fournir une petite porte vers le groupe pour ceux qui ne le connaissaient pas, et une bonne petite récréation pour les fans. Seuls ceux qui réclamaient un renouveau, ceux qui deviennent vite blasés, trouveront que DAUÞUZ n’a plus beaucoup d’intérêt…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dauþuz
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  3.88/5

plus d'infos sur
Dauþuz
Dauþuz
Pagan Black Metal Atmosphérique - 2016 - Allemagne
  

tracklist
01.   Grubenfall 1727
02.   Kerker der Ewigkeit
03.   Die letzte Fahrt

Durée : 34:55

parution
26 Juin 2020

voir aussi
Dauþuz
Dauþuz
Die Grubenmähre

2017 - Naturmacht Productions
  
Dauþuz
Dauþuz
Monvmentvm

2019 - Naturmacht Productions
  
Dauþuz
Dauþuz
Des Zwerges Fluch (EP)

2018 - Naturmacht Productions
  

Essayez aussi
Cultes Des Ghoules
Cultes Des Ghoules
Häxan

2008 - Under The Sign Of Garazel Productions
  
Odraza
Odraza
Rzeczom

2020 - Godz Ov War Productions
  
Slaughtbbath
Slaughtbbath
Alchemical Warfare

2019 - Hells Headbangers Records
  
Kaiserreich
Kaiserreich
Cuore nero

2015 - De Tenebrarum Musicae
  
Drudkh
Drudkh
The Swan Road

2005 - Supernal Music
  

Hyperborée et Thulé ! Encore un thème Arisk ???
Lire le podcast
Coffin Rot
Reduced To Visceral Sludge ...
Lire la chronique
Nordjevel
Fenriir (EP)
Lire la chronique
Morbific
Ominous Seep Of Putridity
Lire la chronique
Werewolves
What a Time to Be Alive
Lire la chronique
Hideous Divinity
LV-426 (EP)
Lire la chronique
Indian
Slights and Abuse / The Syc...
Lire la chronique
Ildfar
Som vinden farer vil
Lire la chronique
Torche
Meanderthal
Lire la chronique
The Plague
Within Death
Lire la chronique
Baphomet
The Dead Shall Inherit
Lire la chronique
Zwiespalt
Distanz
Lire la chronique
Vanden Plas
Beyond Daylight
Lire la chronique
Antagonized
Intense perversion
Lire la chronique
Phantasmagore
Insurrection Or Submission ...
Lire la chronique
Sadistik Forest
Obscure Old Remains (EP)
Lire la chronique
Anthropophagous
Death Fugue
Lire la chronique
Odd Dimension
The Blue Dawn
Lire la chronique
Carnal Tomb
Festering Presence (EP)
Lire la chronique
Blacklisted
No One Deserves to Be Here ...
Lire la chronique
Sorcier Des Glaces
Un Monde de Glace et de Sang
Lire la chronique
Vallendusk
Heralds Of Strife
Lire la chronique
Midnight Betrothed
Dreamless
Lire la chronique
Shadowspawn
The Biology Of Disbelief
Lire la chronique
Jerry Cantrell
Boggy Depot
Lire la chronique
Vanden Plas
Far Off Grace
Lire la chronique
The Devil's Blood
The Time Of No Time Evermore
Lire la chronique
Grave Miasma
Abyss Of Wrathful Deities
Lire la chronique
Impaled Nazarene
Eight Headed Serpent
Lire la chronique
Gärgäntuäh
Dödenlicht (Démo)
Lire la chronique