chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Shrapnel Storm - Shrapnel Storm

Chronique

Shrapnel Storm Shrapnel Storm
Le voilà enfin, ce second album des brutes épaisses de Shrapnel Storm !
Si les news du gang de Tampere m'avaient fait croire, un peu avant l'été, à la venue du mastodonte, ce n'était en fait qu'un clip - assez moyen d'ailleurs - réservé au morceau "Riding Against Dawn"dont il était question.
Mais, après un "Mother War" en 2015 et donc, plusieurs mois d'attente supplémentaires, cette fois c'est la bonne.
Autant le dire de suite : l'attente valait son pesant de 12.6 !
Le 1er titre nous emporte très vite : voix à la Desaster en mode Marlboro et déroulage de double, riff puissamment death sur le pré-refrain. Nous sommes en territoire ennemi, et pas certain que beaucoup en reviennent.
Le concassage est de règle, comme ce "Battle Wraith" tel un T-34 à la grande époque soviétique (cf "La Guerre de continuation" pour ceux que ça intéresse), ou le riff principal de la troisième piste, plus lourd que Frank Dubosc himself.
Fondé en 2007 dans le pays du vieux barbu tout de rouge vêtu, Shrapnel Storm ne pratique pourtant pas ce metal de mort typiquement finlandais (comme le font ses coreligionnaires de God Disease, Hooded Menace ou encore Corpsessed). A noter d'ailleur qu'ils ont à plusieurs reprises partagé la scène avec ces modèles du genre.
Non, ici l'on nous sert plutôt un art passé au filtre d'un Bolt Thrower un peu plus guerrier et véloce, faisant éclater les cranes, quand les défunts Anglais en soulignaient l'ambiance.

Le groupe prétend être "groovier than James Brown", ce qui est possible. Mais ils sont certainement "heavier" !
J'en veux pour preuve ce riffing millimétré, cette lourdeur prépondérante ("Heart Of Winter" avec ce chant encore plus guttural - putain, ce mec il casse des parpaings avec les dents ou quoi ?), ou ce sentiment de vouloir vous enfoncer l'obus là où il faut et avec le sourire ("Triumph Over The Weak" et cette approche mélo un peu plus prégnante).

Lourd sans etre étouffant (ce n'est pas Disma ou Incantation non plus), death jusqu'au bout de la cartouchière mais sans être cliché, puissant tout en étant racé, ce disque saura plaire tout autant aux fans de Bolt Thrower donc qu'à ceux de Benediction voire de Jungle Rot.

Variant les plaisirs tout aussi surement qu'on vide un chargeur, tour à tour victorieux ou devant parfois battre en retraite (le riff bien trop ténu du break de "First Blood" par exemple ou le bonus track n'apportant rien au blindage du panzer), ce disque ravira à coup sur touts les amateurs d'un death certes old-school mais puissant, rageur et plus groovy qu'un plat de gélatine.

Espérons que cet album puisse leur ouvrir toute grande les portes de la reconnaissance mondiale et des scènes de toutes origines (moins de cinquante dates, toutes en Finlande, en douze ans...).
Personnel sans faire mine et à la fois mine anti-personnel : de la bombe, bébé !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Shrapnel Storm
Death old-school
2020 - Great Dane Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  5.75/10

plus d'infos sur
Shrapnel Storm
Shrapnel Storm
Death old-school - 2006 - Finlande
  

tracklist
The Burning
Riding Against Dawn
First Blood
Battle Wraith
Triumph of Winter
Heart of Winter
Visions of Violent Past
Coup de Grâce
Forsaken Pride

Bonus
Trapped Inside War

parution
17 Août 2020

Evulse
Call Of The Void (Démo)
Lire la chronique
Gaerea
Limbo
Lire la chronique
Kairon; IRSE!
Polysomn
Lire la chronique
Burial Remains
Spawn Of Chaos
Lire la chronique
L7
Smell The Magic (EP)
Lire la chronique
Azath
Through a Warren of Shadow
Lire la chronique
Paradise Lost
Paradise Lost
Lire la chronique
Tristengrav
II - Nychavge (EP)
Lire la chronique
Fluoride
Disentanglement
Lire la chronique
Soul Blind
Greatest Hits Vol. I (Compil.)
Lire la chronique
Putrid Offal
Sicknesses Obsessions
Lire la chronique
Novae Militiae
Topheth
Lire la chronique
Ascended Dead / Evil Priest
Nexus Of The Black Flame / ...
Lire la chronique
Uada
Djinn
Lire la chronique
Drowning / Misgivings
Requiem For Gods Perdition ...
Lire la chronique
Polymoon
Caterpillars Of Creation
Lire la chronique
Candiria
Beyond Reasonable Doubt
Lire la chronique
L'affaire JP FOURNIER... L'illustrateur qui tua son père.
Lire le podcast
Darkened
Kingdom Of Decay
Lire la chronique
The Great Old Ones
Cosmicism
Lire la chronique
Eirik
Omnis Erit Eductus
Lire la chronique
Paradise Lost
Gothic
Lire la chronique
Bestial Invasion
Monomania
Lire la chronique
Palehorse
Soft as Butter; Hard as Ice
Lire la chronique
Lik
Misanthropic Breed
Lire la chronique
Necrot
Mortal
Lire la chronique
Diabolic pour "Mausoleum of the Unholy Ghost"
Lire l'interview
Skeletal Remains
The Entombment Of Chaos
Lire la chronique
Diabolic
Mausoleum of the Unholy Ghost
Lire la chronique
Katavasia
Magnus Venator
Lire la chronique