chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ascended Dead / Evil Priest - Nexus Of The Black Flame / Revealing My Obscurity

Chronique

Ascended Dead / Evil Priest Nexus Of The Black Flame / Revealing My Obscurity (Split 7")
La chronique de splits n’est pas l’exercice préféré des chroniqueurs de Thrashocore ni ceux de nos confrères pour ce que j’en sais. Il faut dire que ce support ne passionne pas forcément les foules si on en croit le nombre de lectures. Entre le prix souvent excessif et l’intérêt relativement limité qu’offre généralement ce genre de collaborations (un ou deux nouveaux morceaux par groupe, un peu plus si on a de la chance), il est compréhensible que nous autres gratte-claviers, ne soyons pas particulièrement enclin à prendre de notre temps libre pour écrire sur ce genre de sorties. Enfin ça c’est surtout valable pour mes camarades car en ce qui me concerne, j’aime assez l’exercice d’une part parce que l’on y trouve souvent de très bons morceaux qui valent le détour et d’autre part parce qu’il s’agit d’un exercice assez simple qui demande finalement assez peu d’effort.

Sorti en mars dernier, ce split 7" édité par Invictus Productions propose de découvrir sur la face A un nouveau morceau des Américains d’Ascended Dead et sur la face B un nouveau morceau des Péruviens d’Evil Priest dont nous n’avons encore jamais parlé ici. Deux titres, neuf minutes, neuf euros… Forcément, ça ne risque pas de se battre au portillon. Et pourtant, rien que pour le morceau d’Ascended Dead, ce split mérite de figurer sur vos étagères ou au moins dans votre bibliothèque iTunes ou que sais-je.

Avec toute l’intensité et l’énergie qu’on lui connait (souvenez-vous de l’excellent Abhorrent Manifestation), le groupe américain va entamer les hostilités le temps d’un morceau de trois minutes absolument redoutable d’efficacité. Il faut dire que lorsque l’on attaque une composition avec autant de véhémence, il y a quand même peu de chance de décevoir. Mené ainsi à toute berzingue, "Nexus Of The Black Flame" ne faiblit pas un seul instant, enchainant les blasts, descentes de toms, riffs assassins tricotés à la vitesse de l’éclair (s’il était déjà infernal les premières secondes, la séquence bouillonnante entamée à 0:24 continue de me rendre dingue à chaque nouvelle écoute!) et autres leads chaotiques et démoniaques avec une aisance aussi insolente que déconcertante. Et si Ascended Dead ne surprend pas vraiment avec ce nouveau morceau qui s’inscrit sans trop de surprise dans la continuité de ses précédents travaux, le groupe continu néanmoins de fasciner par sa capacité à créer du chaos. Car si "Nexus Of The Black Flame" n’a rien de révolutionnaire, rare sont néanmoins les groupes capables de punir l’auditeur aussi sévèrement.

Face B, c’est au tour des Péruviens d’Evil Priest de prendre les choses en main. Quelque part entre Morbid Angel pour l’intensité déployée et Death pour le chant ainsi que certaines prédispositions rythmiques/mélodiques, le trio originaire de Lima n’entends pas lui non plus bouleverser les choses. Du haut de ses six minutes, "Revealing My Obscurity" nous renvoie à ce qui se faisait dans le genre à la fin des années 80. Enrobé par une production poussiéreuse et approximative, le voyage dans le temps est immédiat et surtout assez réussi. Certes, tout ça manque d’originalité et de personnalité mais Evil Priest fait néanmoins ici du très bon boulot pour entretenir la flamme de ce Death Metal originel. Ayant enchainé les petits formats depuis sa formation en 2015, nul doute que le groupe devrait être attendu de pied ferme par les amateurs de Death Metal à l’ancienne ayant un semblant de sensibilité pour toutes ces productions en provenance d’Amérique du Sud.

En dépit d’une durée extrêmement modérée, ce split mérite d’être écouter. Déjà parce que le morceau dévoilé par Ascended Dead est d’une intensité rarement égalée mais aussi parce qu’Evil Priest mérite qu’on lui prête un peu d’attention. Certes, l’objet n’est pas forcément très pratique (à peine posé sur le canapé qu’il faut se relever pour changer de face) et plutôt cher pour ce que l’on va y trouver (deux titres, neuf minutes) mais ce serait faire la fin e bouche que de ne pas s’enthousiasmer à la découverte de ces deux morceaux (et surtout celui des Américains qui me met systématiquement sur le cul). Et si vous n’avez toujours pas l’intention d’acheter ce disque, allez au moins faire un tour sur Bandcamp histoire de ne pas mourir idiot.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Charon Del Hadès citer
Charon Del Hadès
18/09/2020 17:51
Enorme, deux chroniques de splits coup sur coup ! M'en vais jeter une oreille du coup, le programme m'a l'air fameux !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ascended Dead / Evil Priest
Death Metal
2020 - Invictus Productions
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Ascended Dead
Ascended Dead
Death Metal - 2011 - Etats-Unis
  
Evil Priest
Evil Priest
2015 - Pérou
  

tracklist
Ascended Dead
01.   Nexus Of The Black Flame  (03:17)

Evil Priest
02.   Revealing My Obscurity  (06:11)

Durée : 09:28

line up
parution
20 Mars 2020

voir aussi
Ascended Dead
Ascended Dead
Abhorrent Manifestation

2017 - Invictus Productions / Dark Descent Records
  

Essayez aussi
Mortuous
Mortuous
Through Wilderness

2018 - Tankcrimes Records / Dawnbreed Records
  
Revel In Flesh
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Compil.)

2018 - War Anthem Records
  
Vader
Vader
Thy Messenger (EP)

2019 - Nuclear Blast Records
  
Morbid Angel
Morbid Angel
Domination

1995 - Earache Records
  
Mass Infection
Mass Infection
Shadows Became Flesh

2018 - Comatose Music
  

Gorguts
Obscura
Lire la chronique
Dead Can Dance
Within The Realm Of A Dying...
Lire la chronique
Dwarrowdelf
Evenstar
Lire la chronique
Aborted Fetus
Pyramids Of Damnation
Lire la chronique
Rotting Christ
Non Serviam
Lire la chronique
Savagery
Off The Ruins... (EP)
Lire la chronique
Pig Destroyer
The Octagonal Stairway (EP)
Lire la chronique
Orchid
Dance Tonight! Revolution T...
Lire la chronique
Abyssal Ascendant
Chronicles Of The Doomed Wo...
Lire la chronique
Crucifix
Visions Of Nihilism (Compil.)
Lire la chronique
To Conceal The Horns
Purist
Lire la chronique
Death Invoker
Necromancy, Damnation, Reve...
Lire la chronique
Seep
Souvenirs Of A Necrosadist ...
Lire la chronique
Precaria
Nigraluminiscencia (Compil.)
Lire la chronique
Six Feet Under
Nightmares Of The Decomposed
Lire la chronique
Drastus
Serpent’s Chalice – Materia...
Lire la chronique
Narrow Head
12th House Rock
Lire la chronique
Necrophobic
Dawn Of The Damned
Lire la chronique
Mortality Rate
You Were the Gasoline (EP)
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Show​-​off Cadavers – The A...
Lire la chronique
Crépuscule d'Hiver
Par-Delà Noires Glaces Et B...
Lire la chronique
BLACK METAL 1997 : TOP10 et PATOP 3
Lire le podcast
Ordinance
In Purge There Is No Remission
Lire la chronique
Dorminn
Dorminn (EP)
Lire la chronique
Lie In Ruins
Demise (EP)
Lire la chronique
Emyn Muil
Afar Angathfark
Lire la chronique
Hexecutor
Beyond Any Human Conception...
Lire la chronique
In the Mist
Au son des crânes qui se br...
Lire la chronique
Candiria
Process Of Self.Development
Lire la chronique
Proscription
Conduit
Lire la chronique