chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Drowning / Misgivings - Requiem For Gods Perdition

Chronique

Drowning / Misgivings Requiem For Gods Perdition (Split 10")
Meme si je suis un grand amateur de splits en général, je sais ne pas en avoir chroniqué des masses. Mais j'ai choisi de présenter celui-ci, non seulement parce que c'était prévu, mais également afin de donner un petit coup de projo à ces groupes. Je ne dirais pas qu'ils en ont besoin - après tout il est ici question d'underground pur et dur et chacun des deux groupes mène parfaitement sa barque -, mais tout simplement parce qu'ils le méritent. Non mais.

Le premier de ces messieurs à se partager ce "Requiem For Gods Perdition" est Drowning, "vieux" groupe ayant jadis donné dans le hardcore (si, si !, allez consulter la page FB consacrée à leurs vertes années, vous verrez ce que je veux dire). Ils plongèrent ensuite corps et ames dans un Art sombre aux bonnes odeurs de soufre. Evil jusqu'au bout des ongles, les deux groupes présentés ici ne s'en laissent pas conter, et Drowning le prouve bien, avec une musique puisant plutôt ses inspirations outre-Atlantique (influence encore plus criante sur le second titre, le bien-nommé "Slaughter Ceremony"). Formé autour de Georges Balafas (Eibon) ou encore de Gael Barthelemy (ex Svart Crown et ex-Diabolic siouplait. Quand meme ? Ah oui quand meme), le groupe s'en donne à cœur joie et lamine tout sur son passage, flirtant parfois avec des accents Angelcorpsiens. Puissance et dévotion donc.

Le second groupe est un peu plus "âgé" et confidentiel (à tort d'ailleurs, comme nous allons le voir). Emmené par Esteban, également chanteur chez Impureza, Misgivings aura sorti trois démos durant sa première décennie, et donné un certain nombre de concerts avant de disparaître des écrans radars...et de réapparaître avec ce split. Soyons rassurés : le groupe est non seulement dans une forme olympique mais encore, les deux titres proposés sont d'une qualité rarement égalés.

Puisant ses inspirations du coté polonais de la force, on se retrouve vite plongés dans leur monde au son de l'intro ouvrant "Yezzidis": ambiance digne du premier Exorciste, puis à la "old" Behemoth (enfin, période "Demigod" ou "Zos Kia Cultus"). Portés par une voix caverneuse à souhait, les blasts sont légion (oui, elle est facile), et le niveau, inattaquable. En un mot comme en 666, ce bien bel objet, tout de noir ou de splatter vêtu et encore disponible chez Osmose, est la synthèse parfaite d'une passion commune pour le Metal de la mort de tradition, les deux cotés d'une même pièce maudite, réservée au passeur d’âmes en vue du Styx.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

BBB citer
BBB
16/09/2020 09:19
Purée, j'avais complètement oublié Drowning! A l'époque j'avais choppé leur premier EP lors d'un concert, bien hardcore-metal d'ailleurs. Mais j'ai plus vraiment suivi par la suite. Je ne savais même pas que le groupe avait été actif jusqu'en 2017 (d'après Metal Archives il l'est toujours d'ailleurs). Je vais écouter ce que ça donne ce split.
Jean-Clint citer
Jean-Clint
15/09/2020 19:12
Ah DROWNING, excellent groupe malheureusement passé trop inaperçu et qui semble avoir totalement arrêté ces activités, dommage car ces deux albums sont excellents !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Drowning / Misgivings
Brutal Death Metal
2017 - Only Vinyl Is Real
notes
Chroniqueur : 4.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Misgivings
Misgivings
Evil death metal - 1991 - France
  
Drowning
Drowning
Dark Brutal Death - 1996 - France
  

tracklist
Drowning
01.   As Sure As Serpents Hiss  (03:57)
02.   Slaughter Ceremony  (03:33)

Misgivings
03.   Ex Profundo Inferi  (03:53)
04.   Yezzidis (The Dark Cult Of Melektaus)  (04:04)

Durée : 15:31

parution
9 Janvier 2017

voir aussi
Misgivings
Misgivings
Masquerading As God (Démo)

2005 - Autoproduction
  
Drowning / Brodequin / Aborted / Misery Index
Drowning / Brodequin / Aborted / Misery Index
Created To Kill (Split-CD)

2001 - Bones Brigade Records
  
Drowning
Drowning
Apocalypse Unsealed

2005 - Bones Brigade Records
  

Essayez aussi
Aborted
Aborted
The Archaic Abattoir

2005 - Listenable Records
  
Krisiun
Krisiun
Works Of Carnage

2003 - Century Media Records
  
Nile
Nile
Amongst the Catacombs of Nephren-Ka

1998 - Relapse Records
  
Soils Of Fate
Soils Of Fate
Highest In The Hierarchy Of Blasting Sickness

2005 - Forensick Music
  
Wormed
Wormed
Exodromos

2013 - Willowtip Records
  

Paradise Lost
Paradise Lost
Lire la chronique
Tristengrav
II - Nychavge (EP)
Lire la chronique
Fluoride
Disentanglement
Lire la chronique
Soul Blind
Greatest Hits Vol. I (Compil.)
Lire la chronique
Putrid Offal
Sicknesses Obsessions
Lire la chronique
Novae Militiae
Topheth
Lire la chronique
Ascended Dead / Evil Priest
Nexus Of The Black Flame / ...
Lire la chronique
Uada
Djinn
Lire la chronique
Drowning / Misgivings
Requiem For Gods Perdition ...
Lire la chronique
Polymoon
Caterpillars Of Creation
Lire la chronique
Candiria
Beyond Reasonable Doubt
Lire la chronique
L'affaire JP FOURNIER... L'illustrateur qui tua son père.
Lire le podcast
Darkened
Kingdom Of Decay
Lire la chronique
The Great Old Ones
Cosmicism
Lire la chronique
Eirik
Omnis Erit Eductus
Lire la chronique
Paradise Lost
Gothic
Lire la chronique
Bestial Invasion
Monomania
Lire la chronique
Palehorse
Soft as Butter; Hard as Ice
Lire la chronique
Lik
Misanthropic Breed
Lire la chronique
Necrot
Mortal
Lire la chronique
Diabolic pour "Mausoleum of the Unholy Ghost"
Lire l'interview
Skeletal Remains
The Entombment Of Chaos
Lire la chronique
Diabolic
Mausoleum of the Unholy Ghost
Lire la chronique
Katavasia
Magnus Venator
Lire la chronique
Hulder
De Oproeping Van Middeleeuw...
Lire la chronique
Morta
Fúnebre (EP)
Lire la chronique
Disembowel
Echoes Of Terror
Lire la chronique
Mimorium
Blood of Qayin
Lire la chronique
Bethlehem
Dictius Te Necare
Lire la chronique
StoneBirds
Collapse and Fail
Lire la chronique