chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Fluoride - Disentanglement

Chronique

Fluoride Disentanglement
Qu'est-ce-que j'aime prendre ce genre de torgnoles. Et qu'est ce que je m'en veux de passer à côté de petits bijoux, simplement parce que le visuel ne m'aura pas suffisamment tapé dans l’œil... Désolé, Fluoride, c'est aujourd'hui que je me rachète. Vous le méritez amplement. Mené par une chanteuse qui ferait passer Megan Osztrosits (Couch Slut) pour une jeune fille sage, le trio Fluoride n'est pas des plus productifs. Tout juste une sortie en 2017, pas inintéressante mais qui n'avait pas ce "petit truc" qui me fait accrocher à une galette du genre, et ce "Disentanglement", débarqué l'année dernière en LP chez Nerve Altar. Là, par contre, c'est carton plein. C'est qu'ils ont su me parler, les coquins !

"Disentanglement", c'est un prototype étrange, une sorte de mélange entre la lourdeur du Post-(insérez un terme ici) d'Amenra, le stop'n'go chaotique de Jesus Cröst et le Grindcore tragique des regrettés sweds de Splitter. Rien que ça ? Oui, rien que ça. Et le pire, c'est que ça fonctionne... Très bien. Un disque court, sans limites dans sa violence, mû uniquement par l'énergie du désespoir. Fluoride, c'est l'envie de briser les murs de sa prison de banlieue, de quitter les terres faites de briques, de ciment et de hautes cheminées d'usines. Les titres foudroyants dans leur assauts (la faute, notamment, à un batteur tout en tension) sont immanquablement contrebalancés par des saillies plus pesantes, toutes couronnés par cette voix, hystérique, braillarde, qui perce sans mal l'incommensurable bordel des cordes et des fûts.

"Disantenglement", c'est tour-à-tour l'envie de savater l'intégralité de ton mobilier, puis celle de te jeter par la fenêtre. L'album entier est construit autour de cette dualité d'émotions, aux titres qui plient au sol (le monstrueux "Alienate", "Suffocate") succèdent des accalmies d'une insondable tristesse, enveloppant tout entier dans le smog. Les esprits chagrins pourraient reprocher à Fluoride d'user de ficelles un peu grosses qu'ils n'auraient pas tort. Mais peut-on décemment reprocher à Amenra de sortir le même album depuis dix ans ? Peut-on critiquer un groupe de Grindcore parce qu'il tapisse ses titres de blasts ? Non, parce qu'ils font ce qu'ils savent faire de mieux. Et c'est bien pour ça qu'on les aime.

Effectivement, si l'album perd un peu de son effet de surprise au fil des écoutes ("Ha, tiens, là, ça va redevenir tristounet..."), personne ne pourra enlever à Fluoride son authenticité, ni son envie de soulever les sceptiques par paquet de vingt. Un disque qui fait véritablement mal (et beaucoup de bien), bien composé, interprété avec conviction et caractère. Que demander de plus ?

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Fluoride
PV/Grindcore tragique
2019 - Nerve Altar
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  6.5/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Fluoride
Fluoride
PV/Grindcore tragique - 2017 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   degrade  (02:29)
02.   alienate  (01:38)
03.   suffocate  (01:01)
04.   chipped away  (01:14)
05.   still time  (01:03)
06.   regenerate  (01:41)
07.   neglect  (01:41)
08.   thought reform  (02:29)
09.   black ash  (00:46)
10.   unconditional  (01:21)
11.   hoax  (01:31)
12.   deterioration  (02:51)

Durée : 19:51

parution
5 Avril 2019

Dead Can Dance
Within the Ream of a Dying Sun
Lire la chronique
Dwarrowdelf
Evenstar
Lire la chronique
Aborted Fetus
Pyramids Of Damnation
Lire la chronique
Rotting Christ
Non Serviam
Lire la chronique
Savagery
Off The Ruins... (EP)
Lire la chronique
Pig Destroyer
The Octagonal Stairway (EP)
Lire la chronique
Orchid
Dance Tonight! Revolution T...
Lire la chronique
Abyssal Ascendant
Chronicles Of The Doomed Wo...
Lire la chronique
Crucifix
Visions Of Nihilism (Compil.)
Lire la chronique
To Conceal The Horns
Purist
Lire la chronique
Death Invoker
Necromancy, Damnation, Reve...
Lire la chronique
Seep
Souvenirs Of A Necrosadist ...
Lire la chronique
Precaria
Nigraluminiscencia (Compil.)
Lire la chronique
Six Feet Under
Nightmares Of The Decomposed
Lire la chronique
Drastus
Serpent’s Chalice – Materia...
Lire la chronique
Narrow Head
12th House Rock
Lire la chronique
Necrophobic
Dawn Of The Damned
Lire la chronique
Mortality Rate
You Were the Gasoline (EP)
Lire la chronique
Lymphatic Phlegm
Show​-​off Cadavers – The A...
Lire la chronique
Crépuscule d'Hiver
Par-Delà Noires Glaces Et B...
Lire la chronique
BLACK METAL 1997 : TOP10 et PATOP 3
Lire le podcast
Ordinance
In Purge There Is No Remission
Lire la chronique
Dorminn
Dorminn (EP)
Lire la chronique
Lie In Ruins
Demise (EP)
Lire la chronique
Emyn Muil
Afar Angathfark
Lire la chronique
Hexecutor
Beyond Any Human Conception...
Lire la chronique
In the Mist
Au son des crânes qui se br...
Lire la chronique
Candiria
Process Of Self.Development
Lire la chronique
Proscription
Conduit
Lire la chronique
Escuela Grind
Indoctrination
Lire la chronique