chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
82 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Lord Belial - Enter The Moonlight Gate

Chronique

Lord Belial Enter The Moonlight Gate
Cette année 1997 aura été marquée par la sortie de très bons albums (Mirrorworlds d'Eucharist, Return Fire de Mörk Gryning…) et d'autres carrément cultes notamment In Flames et son Whoracle ou Hypocrisy et son The Final Chapter par exemple (on reste toujours dans la Suède). Lord Belial sort quant à lui un album à classer dans la catégorie chef d'œuvre. Enter The Moonlight Gate, deuxième album des Suédois de Lord Belial, reprend le style généré par Dissection, c'est-à-dire un dark metal typé Suédois (avec les mélodies qui vont avec donc). On pourrait croire à un copier coller du maître, mais à l'instar d'un Mörk Gryning la musique se détache et se veut propre au groupe, ici Lord Belial nous propose un dark metal à sa façon : du dark metal le plus extrême et glacial qui soit!

Autant le dire tout de suite, dès que Dark (Thomas Backelin) le chanteur aura prononcé « Unveil The Moonlight Gate », l'auditeur sera mis dans le bain de façon très brutale. Lord Belial ne fait pas dans la dentelle pour ouvrir son album, un premier titre joué à une vitesse inhumaine, agrémenté de « tapping » ici et là, d'un chanteur typé black metal qui hurle à la mort et d'une jolie voix féminine qui vient calmer cette furie incontrôlable. En effet tout le long de cet album, l'auditeur aura un avant goût de ce que peut être le chaos et malgré des riffs à vitesse mach 3 à tout va, la production au studio Fredman donne un son excellent qui ne tombe pas dans le « trop clean » et accentue la puissance dégagée par le groupe. Mais rassurez vous mise à part les titres « Black Winter Bloodbath » et « Belial - Northern Prince Of Evil » qui se veulent brutaux (et headbanguants) à souhait sans une seconde de répit, le reste de l'album marque de légères pauses pour refroidir nos esgourdes en surchauffe. Ainsi les mélodies entêtantes et le break de « Unholy Spell Of Lilith » ou le chant féminin hypnotisant et les breaks ponctués de guitares acoustiques et de flûtes sur « Path With Endless Horizons », en accrocheront plus d'un malgré des parties très violentes mais bien jouissives !

Bien que tous les titres soient excellents, d'autres se démarquent encore plus, je pense notamment au titre « Lamia » accompagné de flûtes, de violoncelles, de guitares acoustiques ainsi que de riffs et de soli qui vous prennent les tripes : bref d'une beauté incomparable ! L'explosion à la fin du titre très rentre dedans « Black Winter Bloodbath » marquera une pause des plus agréables. En effet « Forlorn In Silence », titre instrumental joué par des guitares acoustique, adoucira les oreilles d'un bon nombre par ses notes douces et planantes.
A la manière du titre éponyme, « Belial - Northern Prince Of Evil » remettra l'auditeur en place en lui redonnant une grosse baffe par sa violence et sa haine dégagée, on notera le break splendide qui mettra en transe l'auditeur possédé. Le dernier titre « Realm Of A Thousand Burning Souls (Part 1) », du haut de ses 12 minutes, clôturera l'album merveilleusement bien : un titre alternant passages atmosphériques occultes et passages rapides et brutaux. Les dernières minutes pleurés par le chanteur et accompagnés d'un chant féminin pourra enfin terminer cet album par d'énormes frissons.

Enter The Moonlight Gate peut être inscrit dans le panthéon Suédois et reste un chef d'œuvre du dark metal (donner lui le nom que vous voulez). Certes cet album n'aura pas redéfini le genre mais aura le mérite de faire passer un « je-ne-sais-quoi » a l'auditeur et de l'hypnotiser, que ce soit à la fois par sa brutalité, sa finesse et l'atmosphère sombre et froide qui s'y dégage. Les adeptes de ce dark metal seront sûrement déçus de la suite de leur discographie, passant du black/death à un black metal plus commun. En espérant que les messes noires des fans forcent Lord Belial à un retour aux sources.

DOSSIERS LIES

Black/Death Suédois : les indispensables
Black/Death Suédois : les indispensables
Juillet 2007
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

15 COMMENTAIRE(S)

wizard citer
wizard
17/06/2016 13:34
note: 10/10
Magnifique, époustouflant même. Tout y est à sa place. L'album est à la fois furieux, sombre, mélodique. L'ambiance, très travaillée, est hypnotisante (le chant féminin sur le superbe Path With Endless Horizons est d'une beauté...). Glaciale, mystérieuse, contemplative, elle est tout ça à la fois, et c'est ce qui la rend si belle. Que dire aussi du magnifique instrumentale qu'est Forlorn in silence, un acoustique à faire rêver. Et ce final monstrueux de 12 minutes !
Un chef-d'œuvre qui me restera en mémoire, et sans conteste un des plus beaux albums de Black Metal qui soit.
Satyr42 citer
Satyr42
09/11/2009 20:00
note: 9.5/10
C'est à ce demander comment j'ai pu passer aussi longtemps à coté de ce groupe.... Cet album est grandiose !
citer
Jesper
05/03/2008 19:50
Merci bien pour l'info Mitch. Je vois que j'ai lancé un petit débat sans m'en rendre compte ^^. Moi perso je n'aime pas personnelement les étiquettes super recherchés qu'on donne au groupe par rapport a leur style. Perso je trouve que le terme le plus approprié est Black Mélodique ou Dark Metal car justement Dissection étant les précursseur du style et ayant lancé cette étiquette, je pense qu'il sont pas mal placé pour définir leur genre ^^. Black Death convient aussi et pourtant je trouve que cette musique se rapproche 20 fois plus au Black qu'au Death auquel on ajoute une dimension ultra mélodique. Aprés le Death Metal est un genre vaste aussi donc...
Krow citer
Krow
05/03/2008 18:55
Je vais mettre tout le monde d'accord, le Dark Metal, c'est uniquement Bethlehem. Sourire
Mitch citer
Mitch
05/03/2008 18:15
note: 9.5/10
@Jesper : ta contacté The Omega Order (je l'avais acheté là-bas) ou directement les membres de Lord Belial? Sinon en occaze sur Amazon ou sur Ebay (sûr de trouver)... Confus

@yaourt : redite pour ce débat "dark metal" (voir kro de "Brave Murder Day"Clin d'oeil, Dissection a lancé cette étiquette avec The Somberlain et ya pas que Thrasho qui l'utilise (google est ton ami). Sourire
von_yaourt citer
von_yaourt
05/03/2008 18:09
Yz a écrit : J'ai toujours trouvé étrange qu'on appelle 2 styles différents "Dark Metal", le black/death suédois d'un coté, et les groupes à la Old-Katatonia de l'autre... C'est un abus de langage ou on peut effectivement parler de "Dark Metal" dans les 2 cas?

Je n'ai jamais vu que Mitch (et peut être Dead) le faire... Personnellement je penche pour l'abus de langage.
Yz citer
Yz
05/03/2008 17:55
J'ai toujours trouvé étrange qu'on appelle 2 styles différents "Dark Metal", le black/death suédois d'un coté, et les groupes à la Old-Katatonia de l'autre... C'est un abus de langage ou on peut effectivement parler de "Dark Metal" dans les 2 cas?
von_yaourt citer
von_yaourt
05/03/2008 17:48
C'est pas pour te répondre mais pour te dire de ne pas prendre cette sale habitude de Mitch qui est d'appeler la scène black/death suédoise (enfin, on peut même étendre à la scène black tout court d'ailleurs) "dark metal". je rejoins la fronde glaumienne : ce n'est absolument pas là l'acceptation courante du terme "dark metal". Mr Green
citer
Jesper
05/03/2008 12:30
Aprés m'ettre procuré Far Away From The Sun et Slaughtersun (oula la baffe surtout pour le Sacramentum...), je continue mon voyage dans le Dark Metal... Mais voila ... JE susi encor frustré de voir que je n'ai trouvé nul par cet album alors je lance encore (désolé?) un appel a celui qui sait ou on peut le trouver car j'ai contacté différent label, site de VPC, etc... mais aucun ne ma rendu une réponse satisfaisante ... Pourquoi No Fashion Records n'existe t il plus ... Ca aurait simplifié ma tache ( je ne parle meme pas des premiers Mörk Gryning qui me sont impossible a trouvé de meme...).

Merci a celui qui voudra me répondre Gros sourire
Mitch citer
Mitch
17/01/2006 9:48
note: 9.5/10
Waouh çà fait plaisir que çà te plaise autant Chris! Sourire
Mais tu as raison, le mot "émotion" qualifie bien ce deuxième album de Lord Belial.
L'album suivant, Unholy Crusade, n'est franchement pas du même niveau (un bon album ceci-dit mais rien à voir avec la qualité de celui-là). Je m'occuperai du reste de la disco (à moins que quelqu'un n'ait vraiment envie de la faire). Clin d'oeil
Chri$ citer
Chri$
16/01/2006 21:42
note: 9.5/10
ayé je suis en plein dedans, dans l'oeil du cyclone...sublime, à hisser au meme niveau qu'un "Sheol" de Naglfar ou un "Where Dead Angel Lie" de papy Dissection, si ce n'est que l'émotion est encore plus palpable ici. Parce que Naglfar et Dissection ca a beau etre génial, ça sonne parfois trop "réflechi", alors que cet album de Lord Belial, tout en étant superbement composé, me semble plus sincère en émotions encore..

rien que pour ce dernier titre, "Realm Of A Thousand Burning Souls (Part 1)", et les gémissements torturés du chanteur "your god wept, your pathetic god wept", rejoints petit à petit par le chant féminin qui clot l'album... c énorme! j'aimerais bien savoir ce que vaut celui d'après...
Evil_Nick citer
Evil_Nick
17/04/2005 11:38
ah ah, le groupe qui a fait chié pas mal de monde pour la photo mystère. les mp3 sont pas mal, ça me donne envie d'appronfondir l'écoute. dommage qu'ils soient courts par contre (snif)
Jester citer
Jester
17/04/2005 11:24
note: 9.5/10
ouais t'abuses Mitch.. perso, je les trouve tous bien à part le dernier...
c'est vrai qu'ils peuvent pas être aussi bons qu'Enter the moonlight gate (c'est rare les groupes qui ont plus d'un chef d'oeuvre dans leur discographie), mais par exemple je trouve Angel grinder est super bien aussi!
Mitch citer
Mitch
16/04/2005 19:33
note: 9.5/10
Le livret est tout aussi moche perso Moqueur (ils viennent de changer de logo d'ailleurs)
Pour le reste de la disco j'essaierai de l'attaquer, ya quand même du bon Clin d'oeil
Arn0ld citer
Arn0ld
16/04/2005 19:17
note: 9/10
si y'avait pas eu Dissection...

Une tuerie sans nom cet album

par contre je connais pas le reste de leur disco, mais ca donne pas envie ta kro


Edit : signalons aussi l'horrible logo, contrairement à la pochette

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Lord Belial
Black/Death
1997 - No Fashion Records
notes
Chroniqueur : 9.5/10
Lecteurs : (18)  9.28/10
Webzines : (8)  8.79/10

plus d'infos sur
Lord Belial
Lord Belial
Black/Death mélodique - 1992 - Suède
  

tracklist
01.   Enter The Moonlight Gate  (05:12)
02.   Unholy Spell Of Lilith  (06:42)
03.   Path With Endless Horizons  (05:56)
04.   Lamia  (04:54)
05.   Black Winter Bloodbath  (04:54)
06.   Forlorn In Silence  (03:50)
07.   Belial - Northern Prince Of Evil  (03:19)
08.   Realm Of A Thousand Burning Souls (Part 1)  (20:04)

Durée : 54:53

line up
voir aussi
Lord Belial
Lord Belial
Revelation
(The 7th Seal)

2007 - Regain Records
  
Lord Belial
Lord Belial
Nocturnal Beast

2005 - Regain Records
  
Lord Belial
Lord Belial
Angelgrinder

2002 - No Fashion Records
  
Lord Belial
Lord Belial
Kiss The Goat

1995 - No Fashion Records
  
Lord Belial
Lord Belial
The Black Curse

2008 - Regain Records
  

Essayez aussi
Khthoniik Cerviiks
Khthoniik Cerviiks
Heptaedrone (Démo)

2014 - Iron Bonehead Productions
  
Denouncement Pyre
Denouncement Pyre
World Cremation

2010 - Hells Headbangers Records
  
Bliss Of Flesh
Bliss Of Flesh
Emaciated Deity

2009 - Twilight-Vertrieb
  
Varg
Varg
Guten Tag

2012 - Noiseart Records
  
The Moaning
The Moaning
Blood From Stone

1997 - No Fashion Records
  

Cimetière
Extinction
Lire la chronique
Dayal Patterson
Black Metal : l'évolution d...
Lire la chronique
Skelethal
Unveiling The Threshold
Lire la chronique
Bliss Of Flesh
Tyrant
Lire la chronique
Sinister
Deformation of the Holy Realm
Lire la chronique
Finntroll
Vredesvävd
Lire la chronique
Darkenhöld
Arcanes & Sortilèges
Lire la chronique
Paysage D'Hiver
Im Wald
Lire la chronique
SpellBook
Magick & Mischief
Lire la chronique
Golden Ashes
In the Lugubrious Silence o...
Lire la chronique
Owls Woods Graves
Citizenship of the Abyss
Lire la chronique
Puteraeon
The Cthulhian Pulse: Call F...
Lire la chronique
Omegavortex
Spectral Blackness (Compil.)
Lire la chronique
Carnal Ruin
The Damned Lie Rotting (EP)
Lire la chronique
BLACK METAL : La collection DIGI internationaux de SAKRIFISS
Lire le podcast
Henrik Palm
Poverty Metal
Lire la chronique
Striges
Verum Veterum
Lire la chronique
Isen Torr
Mighty & Superior (EP)
Lire la chronique
Töxik Death
Sepulchral Demons
Lire la chronique
L'envers de l'hystérie
Lire l'interview
Hysteria
Flesh, Humiliation And Reli...
Lire la chronique
Bas Rotten
Surge
Lire la chronique
Of Feather And Bone
Sulfuric Disintegration
Lire la chronique
Arsebreed
Butoh
Lire la chronique
Expander
Neuropunk Boostergang
Lire la chronique
Sxuperion
Omniscient Pulse
Lire la chronique
Deathstorm
For Dread Shall Reign
Lire la chronique
Dégénéréscence
Hélas ! Je n'étais pas fait...
Lire la chronique
Aria
Hero Of Asphalt
Lire la chronique
Saltas
The Seize – Opus II
Lire la chronique