chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Sépulcre - Ascent Through Morbid Transcendence

Chronique

Sépulcre Ascent Through Morbid Transcendence (Démo)
Les gens ont coutume de dire qu’il pleut beaucoup en Bretagne et surtout plus qu’ailleurs. Nous on dit surtout qu’il ne pleut que sur les cons. Quoi qu’il en soit, cette météo capricieuse serait l’un des facteurs qui poussent les gens à se rendre davantage dans les bars histoire de trouver à s’occuper lorsqu’il dégringole comme vache qui pisse... Si je n’ai aucun doute sur la capacité de ces trois Bretons (bien qu’il n’y en a que deux de souche) à lever le coude dignement et cela en toute occasion, cette météo explique alors peut-être pourquoi quelqu’un comme Kevin Desecrator fini toujours par nous revenir avec un nouveau projet sous le coude. À moins que ce fichu confinement, premier du nom, en soit le principal responsable. Enfin peu importe, le voilà donc de retour.

Formé cette année (enfin jusqu’à preuve du contraire) sur les cendres de Demonic Oath, Sépulcre est un jeune trio dans lequel on va effectivement retrouver l’infatigable monsieur Kevin Desecrator (Venefixion, Scumslaught, ex-Perversifier, ex-Demonic Oath, ex-Necrowretch et la liste est encore longue) accompagné pour l’occasion par Hélène Leroy (Enochian, ex-Skelethal) ainsi qu'un ancien Lillois, Jon Whiplash (ex-Skelethal), parti s’installer en Bretagne probablement à cause de la météo ou de l’alcool ou des deux... Quoi qu’il en soit, tous les trois s’apprêtent à sortir leur première démo intitulée Ascent Through Morbid Transcendence. Une démo quatre titres (dont une introduction) à paraître, excusez du peu, sur Invictus Productions.

Alors forcément, vu la gueule du pédigrée de ces trois énergumènes, vous ne risquez pas d’être surpris en apprenant que Sépulcre s’adonne à la pratique d’un Death Metal poussiéreux et particulièrement sinistre dans la plus grande tradition de ce qui se faisait à la fin des années 80. Une musique qui n’a donc absolument rien d’originale (ce qui, encore une fois, n’est pour moi clairement pas un défaut) mais qui compense son manque de personnalité par une efficacité absolument redoutable, des atmosphères sombres et vénéneuses à vous glacer le sang et un parti pris qui, en tant que très grand amateur des Suédois de Verminous, n’a certainement pas manqué de me réjouir.
En effet, quel plaisir de retrouver ici cette production nerveuse, tendue et abrasive qui me rappelle énormément celle de l’excellent et pourtant terriblement sous-côté Impious Sacrilege. Ainsi, outre ces guitares rugueuses et saturées qui viennent nous racler le fond des tympans de ces riffs putrides et nauséabonds, on appréciera également cette basse au son ultra métallique qui n’a pas peur de monter au créneau pour prendre sa place ainsi que cette batterie explosive et dynamique dont le jeu intense et varié met en lumière un usage des cymbales rappelant justement beaucoup celui d’Andreas Johansson (Delve, Verminous) ou de Christofer Barkensjö (ex-Kaamos, ex-Repugnant, Lik...).

S’il n’en fallait pas beaucoup plus pour me convaincre, Ascent Through Morbid Transcendence brille surtout par la qualité de ses compositions qui derrière leur relative simplicité affichent plus de nuances qu’il n’y paraît. Hérité de formations telles que Verminous, Necrovation, Kaamos ou Repugnant (qui eux-mêmes doivent beaucoup à des groupes comme Grotesque, Liers In Wait, Autopsy, Necrovore et compagnie), le riffing partagé ici entre Hélène et Kevin, se montre particulièrement lugubre et malveillant. Si cela semble évident lors de ces assauts punitifs menés le couteau entre les dents (difficile de ne pas se taper la tête contre les murs sur ces accélérations diaboliques à base de blasts ou de tchouka-tchouka), c’est probablement encore plus vrai lorsque le trio lève le pied afin d’instaurer un climat un peu plus obscur et menaçant ("Invocation Of Plague Ridden Entity" à 1:42 et 2:46, l’entame de "Morbid Transcendence" ainsi qu’à 2:17 ou "Drowned In Impure Semen" à 2:31). À ce titre, on appréciera également le travail de Kevin fait sur le chant afin de proposer un peu plus qu’un simple growl d’outre-tombe, aussi efficace et à propos soit-il. Si ces nuances demeurent discrètes et sporadiques (quelques cris arrachés ou incantations ici et là), elles offrent néanmoins un soupçon de variété bienvenu et permettent au passage de renforcer ces ambiances délétères et pernicieuses.

Si Demonic Oath est aujourd’hui mort et enterré, cette première démo de Sépulcre lui rend parfaitement hommage et perpétue cette tradition d’un Death Metal intense et sournois peu soucieux de ce qui se passe ailleurs et surtout très fier de cet héritage sur lequel il s’appuie. Vous ne trouverez donc rien de nouveau ici mais tant pis car ce n’est pas ce qui compte. Non, ce que l’on retiendra surtout de Ascent Through Morbid Transcendence c’est cette efficacité redoutable, ces ambiances mortifères à couper au couteau, cette intensité à rendre dingue et ces quelques nuances bien senties. Le reste n’a aucune espèce d’importance… Enfin bon, quoi qu’il en soit, maintenant que l’enregistrement du premier album de Venefixion est terminé (ou devrait l’être prochainement), il n’y a plus qu’a espérer que Sépulcre se décide à sortir cette première démo autrement qu’au format cassette mais surtout qu’il poursuive dans cette voie particulièrement encourageante.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Charon Del Hadès citer
Charon Del Hadès
04/11/2020 09:21
Sur ma liste d'achats également ! Euh, pas pour ce mois-ci - j'ai littéralement explosé mon budget culture de ce mois-ci - mais effectivement un très bon cru à ce que j'ai pu entendre.
Breton, old-school, et excellente chronique.
What else ?
Jean-Clint citer
Jean-Clint
02/11/2020 14:09
Keyser a écrit : Bien cool en effet !

Pas mieux ! Excellente découverte qui défouraille bien comme il faut, et sans prétention ! Du tout bon ! Clin d'oeil
Keyser citer
Keyser
02/11/2020 14:00
note: 3.5/5
Bien cool en effet !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sépulcre
Death Metal
2020 - Invictus Productions
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (3)  3.67/5
Webzines :   -

plus d'infos sur
Sépulcre
Sépulcre
Death Metal - 2020 - France
  

tracklist
01.   Intro - Sepulcrascent  (01:07)
02.   Invocation Of Plague Ridden Entity  (04:31)
03.   Morbid Transcendence  (04:15)
04.   Drowned In Impure Semen  (04:53)

Durée : 14:46

line up
parution
13 Novembre 2020

Essayez aussi
Hyperdontia
Hyperdontia
Abhorrence Veil / Excreted From The Flesh (Compil.)

2020 - My Dark Desires Records
  
Lost Soul
Lost Soul
Ubermensch
(Death Of God)

2002 - Osmose Productions
  
Bastard Priest
Bastard Priest
Vengeance... Of The Damned (EP)

2020 - Electric Assault Records
  
Necros
Necros
To An Endless Chaos... (Démo)

2009 - Autoproduction
  
Cardiac Arrest
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Despair

2018 - Memento Mori
  

Stass
Songs Of Flesh And Decay
Lire la chronique
Mavorim
Aasfresser (EP)
Lire la chronique
Sagenland
Oale groond
Lire la chronique
Psychonaut 4
Beautyfall
Lire la chronique
Bones
Gate Of Night (EP)
Lire la chronique
Dream Theater
Six Degrees of Inner Turbul...
Lire la chronique
Salò
Sortez vos morts (EP)
Lire la chronique
Within The Ruins
Black Heart
Lire la chronique
(DOLCH)
Feuer
Lire la chronique
Stabbed
Defleshed By Reptiles (Démo)
Lire la chronique
Anguis Dei
Angeist
Lire la chronique
Archaic Thorn
Eradication
Lire la chronique
Torture Throne
Stench Of Innocence (EP)
Lire la chronique
Riverside
Wasteland
Lire la chronique
Hyperdontia
Abhorrence Veil / Excreted ...
Lire la chronique
Tempestarii
Chaos at Feast
Lire la chronique
Hulder
Godslastering: Hymns Of A F...
Lire la chronique
Bleedskin
Blood Reign
Lire la chronique
Candiria
300 Percent Density
Lire la chronique
Vulgarite
Fear Not the Dark nor the S...
Lire la chronique
Touché Amoré
Lament
Lire la chronique
Dream Theater
Metropolis, Pt. 2 – Scenes ...
Lire la chronique
White Magician
Dealers of Divinity
Lire la chronique
5ème cérémonie des BM Awards
Lire le podcast
The Bishop of Hexen
The Death Masquerade
Lire la chronique
Koffin
Nailed Into The Coffin (Démo)
Lire la chronique
Kataklysm
Unconquered
Lire la chronique
Power Trip
Hornet's Nest (Single)
Lire la chronique
Warside
The Enemy Inside (EP)
Lire la chronique
Phthisis
Embodiment Of Decay (Démo)
Lire la chronique