chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Shit Life / Noisy Neighbors - Competitive Victimhood

Chronique

Shit Life / Noisy Neighbors Competitive Victimhood (Split-CD)
Après avoir flingué en règle une énième déception signée Pig Destroyer ("The Octagonal Stairway", qui, je l'espère, permettra d'enfin inhumer la légende), il me fallait bien quelque chose pour sécher mes larmes, et retrouver foi dans le genre que j'aime tant. Et rien de mieux qu'une sortie que j'attendais tout particulièrement : la rencontre des Texans de Noisy Neighbors, et de mes chouchous du Midwest, Shit Life, parue la semaine dernière en toute confidentialité. Huit titres, pour dix minutes du plus coupable des plaisirs, la dose nécessaire de blast-beats bovins, de hurlements hystériques et d'état d'esprit résolument punk pour terminer la semaine en beauté.

C'est à Noisy Neighbors qu'incombe (et surtout décombe) la tâche d'ouvrir les hostilités. Et force est de constater que le trio se défend plutôt bien. Un Grindcore qui se pare parfois de de Death Metal ("Making Things Worse" au riffing assez marqué), de bonne facture, bien composé, bien pensé, qui ne rogne jamais sur les bonnes idées taillées pour déchaîner la fosse ("Cheap Heat"). Malheureusement, l'envie apparente est tirée vers le bas par la production, franchement famélique. Les guitares sont réduites à peau de chagrin, la caisse claire possède un ping très marqué, très sec, qui contribue à rendre les tartines de blasts complètement rachitiques - et c'est bien dommage, car le batteur cache de sacrés chevaux sous le capot. Les guitares abrasives à souhait peinent à tirer l'ensemble vers le haut, malgré un duo de voix qui fonctionne très bien. Bref, quatre titres pas désagréables... Mais qui font bien pâle figure face au monolithe Shit Life.

Prévisible, j'ai envie de dire. C'est que le duo de potheads a pu nous montrer ce qu'ils avaient dans le bide : "Reign in Bud", sorti l'année dernière . Un album de Grindcore absolument fantastique, de la première à la dernière seconde. Conjuguant la férocité et un état d'esprit particulièrement appréciable, loin du manichéisme un peu débile dont le genre se fait habituellement l'écho, magnifié par une production maison, redoutable de lourdeur, l'album s'est imposé, de mon côté, comme la sortie de l'année dernière, tous genres confondus - j'attendais un disque de Grindcore de cette trempe depuis 'World Extermination" d'Insect Warfare, c'est dire. Et "Competitive Victimhood" est un bon petit apéritif pour les affamés comme moi, qui en voulaient encore - le groupe annonce d'ailleurs la couleur : "If it ain't fast - it probably sucks". Prod un peu plus crue, mais batterie toujours aussi présente, Chris et Zach régalent encore une fois les gourmets, empilant les riffs qui tapent dans le mille (le très rentre-dedans "Fear of Hydrogen Cyanide") et une section rythmique constante dans le lynchage (ces accélérations à la double-pédale sur "The Church of Real Grindcore", râââââh...). Un pur bonheur !

Vous l'aurez compris, la note concerne bien moins la partie Noisy Neighbors, sympathiquement dispensable, que celle de Shit Life, qui continue de marcher sur l'eau. "Competitive Victimhood", dédié à tous ceux qui savent réfléchir par eux-mêmes, sera l'occasion pour ceux qui ne se sont pas encore rendus à l’évidence de découvrir l'un des tous meilleurs groupes de Grindcore actuels. Une bonne mise en bouche avant d'attaquer le gros morceau de leur discographie. Bref, "merci pour ce moment", comme dirait l'autre, et vivement le prochain album. Parce que cinq minutes, c'est vraiment trop court, Messieurs !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Sagamore citer
Sagamore
22/10/2020 13:14
Pour la partie Shit Life, c'est par ici.
Et pour celle de Noisy Neighbors, c'est par là.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Shit Life / Noisy Neighbors
Grindcore
2020 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Shit Life
Shit Life
Grindcore - 2009 - Etats-Unis
  
Noisy Neighbors
Noisy Neighbors
2018 - Etats-Unis
  

tracklist
NOISY NEIGHBORS :

01.   Dead Serious  (01:10)
02.   Making Things Worse  (01:23)
03.   Cheap Heat  (01:17)
04.   Terror Pact  (01:11)

SHIT LIFE :

01.   The Church of Real Grindcore  (01:00)
02.   Unlimited Stupidity  (01:38)
03.   Rage on Behalf of the Machine  (01:06)
04.   Fear of Hydrogen Cyanide  (01:40)

Durée : 10:29

parution
16 Octobre 2020

voir aussi
Shit Life
Shit Life
Reign In Bud

2019 - Autoproduction
  

Essayez aussi
Various Artists
Various Artists
Slave to the Grind (DVD)

2018 - Autoproduction
  
Takafumi Matsubara
Takafumi Matsubara
Strange, Beautiful and Fast

2019 - GCBT Records
  
Whoresnation
Whoresnation
Mephitism

2018 - Throatruiner Records / Deaf Death Husky
  
Infest
Infest
Moshroom

2009 - Metal Age Productions
  
Brutal Truth
Brutal Truth
Evolution Through Revolution

2009 - Relapse Records
  

Undergang
Aldrig I Livet
Lire la chronique
Old Man Gloom
Seminar IX: Darkness Of Being
Lire la chronique
Bròn
Pred dverima noći
Lire la chronique
Opium Warlords
Nembutal
Lire la chronique
Traveler
Termination Shock
Lire la chronique
Bedsore
Hypnagogic Hallucinations
Lire la chronique
Soulburn
Noa’s D’ark
Lire la chronique
Les sorties de 2020
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Lure
Morbid Funeral (Démo)
Lire la chronique
Sodom
Genesis XIX
Lire la chronique
Sainte Marie des Loups
Funérailles de Feu
Lire la chronique
Pearl Jam
MTV Unplugged (Live)
Lire la chronique
Old Man Gloom
Seminar VIII: Light Of Meaning
Lire la chronique
Hallowed Butchery
Deathsongs From the Hymnal ...
Lire la chronique
The Kryptik
Behold Fortress Inferno (EP)
Lire la chronique
Moldé Volhal
Into The Cave Of Ordeals......
Lire la chronique
Inquisition
Black Mass For A Mass Grave
Lire la chronique
Havukruunu
Uinuos syömein sota
Lire la chronique
Lie In Ruins
Floating In Timeless Streams
Lire la chronique
Sarcator
Sarcator
Lire la chronique
Biesy
Transsatanizm
Lire la chronique
Unurnment
Self-Immolation Suite (EP)
Lire la chronique
Cimetière
Extinction
Lire la chronique
Dayal Patterson
Black Metal : l'évolution d...
Lire la chronique
Skelethal
Unveiling The Threshold
Lire la chronique
Bliss Of Flesh
Tyrant
Lire la chronique
Sinister
Deformation of the Holy Realm
Lire la chronique
Finntroll
Vredesvävd
Lire la chronique
Darkenhöld
Arcanes & Sortilèges
Lire la chronique
Paysage D'Hiver
Im Wald
Lire la chronique