chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Nimbifer - Demo I & II

Chronique

Nimbifer Demo I & II (Compil.)
À moins d’arpenter YouTube et ses chaines spécialisées dans la diffusion d’obscures sorties toutes plus confidentielles les unes que les autres (Black Metal Promotion et Greg Biehl en tête), le nom de Nimbifer ne doit normalement pas vous dire grand-chose. Avec seulement deux démos à son actif limitées respectivement à 25 et 50 copies, le duo allemand sur lequel on ne sait finalement pas grand chose, est resté jusque-là cloisonné dans les profondeurs de l’underground. Enfin ça c’était avant que le label Vendetta Records (Afsky, Spectral Wound, Sun Worship, Thou, Ultha, Wode...) s’intéresse au cas de Windkelch et Sturmfriedt et ne leur propose d’éditer sous forme de LP une compilation regroupant ces deux fameuses démos aujourd’hui introuvables. Sortie fin août à 300 exemplaires, le label allemand à déjà écoulé l’intégralité d’un second pressage en tout point identique. Autant vous dire que l’intérêt porté au duo allemand n’a cessé de croire ces dernières semaines.

Sortie en avril 2019, Demo I ne laisse aucun doute planer quant à son statut de mise en bouche, première du nom. Entre cet artwork DIY qui pue à plein nez la photocopie bon marché, ce lay-out minimaliste et sommaire et cette production à coucher dehors, on ne peut pas dire que le duo derrière Nimbifer ait cherché à se faire particulièrement remarquer. Un état d’esprit et une esthétique visuelle et sonore qui correspond bien à cette frange Black Metal cultivant coûte que coûte le mystère et la dissimulation. Enregistré par le groupe avec les moyens du bord, cette première démo quatre titres s’inscrit dans un Black Metal largement influencé par la scène hexagonale, Nimbifer allant effectivement marcher dans les pas de formations telles que Nécropole, Caverne ou Sühnopfer. Ces dix huit minutes sont ainsi marquées par un allant particulièrement prononcé (derrière ses fûts, Sturmfriedt n’est pas du genre à faire semblant), le duo allemand ne levant finalement le pied qu’en de rares occasions histoire de tout de même varier les plaisirs et apporter ainsi un soupçon de nuance à son propos, et un sens de la mélodie épique et poignante particulièrement affûté (difficile de ne pas succomber au charme de "Geister", "Im Fahlen Schein" ou "Kadaver"). Forcément, la comparaison semble inévitable et aurait très vite pu tourner en faveur des groupes français mais pour le coup, il faut bien avouer que Nimbifier s’en sort particulièrement bien.

Parue en tout début d’année, Demo II choisie d’emprunter le même chemin sur bien des aspects. Tous en fait si ce n’est cette production un poil meilleure qui lui confère d’emblée un impact plus immédiat. Pour le reste, rien n’a donc changé puisque en plus de cet artwork médiéval servi cette fois-ci , on va également retrouver ce Black Metal largement influencé par Les Légions Noires et ces quelques groupes de qualité évoqués dans le paragraphe précédent. Une musique résolument intense (grâce à cette batterie qui n’a encore de cesse de cavaler), menée la rage au ventre, le duo semblant bien décidé à ne jamais lâcher le morceau. Seul les quelques moments plus en retenus ("Die Diener" à 1:08 et 3:24, l’entame tranquille de "Im Dickicht" puis un peu plus loin à 2:38 et surtout à 3:23) vont permettre à l’auditeur de baisser la garde quelques instants mais pour le reste, c’est définitivement poing sur le coeur, le menton relevé et le regard droit et fier que l’on aborde une fois de plus ces compositions simples mais particulièrement bien ficelées, portées là encore par ces mélodies épiques qui ne manqueront certainement pas de vous hérisser le poil.

Nimbifer a beau oeuvrer dans l’ombre, on comprend aisément à l’écoute de ces deux démos comment Vendetta Records a pu écouler en l’espace de quelques semaines seulement 600 exemplaires de cette compilation. Forcément, il est toujours assez difficile de passer après d’autres groupes talentueux dans un style aussi marqué mais là encore, Nimbifer s’en sort plutôt bien, digérant ainsi ses influences pour réussir à ne pas sonner comme une vulgaire resucée.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Nimbifer
Black Metal
2020 - Vendetta Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Nimbifer
Nimbifer
Black Metal - Allemagne
  

tracklist
01.   Geister  (04:20)
02.   Im Fahlen Schein  (04:08)
03.   Krone  (04:04)
04.   Kadaver  (06:06)
05.   Der Herrscher  (05:12)
06.   Die Diener  (04:22)
07.   Im Dickicht  (08:29)

Durée : 36:41

line up
Essayez aussi
Enthroned
Enthroned
Prophecies Of Pagan Fire

1995 - Blackend
  
Judas Iscariot
Judas Iscariot
Distant in Solitary Night

1999 - Moribund Records
  
Slaughtbbath
Slaughtbbath
Hail To Fire

2013 - Proselytism
  
Dauþuz
Dauþuz
Die Grubenmähre

2017 - Naturmacht Productions
  
Morteruine
Morteruine
Demo MMXVIII

2019 - France d'Oïl Productions
  

Undergang
Aldrig I Livet
Lire la chronique
Old Man Gloom
Seminar IX: Darkness Of Being
Lire la chronique
Bròn
Pred dverima noći
Lire la chronique
Opium Warlords
Nembutal
Lire la chronique
Traveler
Termination Shock
Lire la chronique
Bedsore
Hypnagogic Hallucinations
Lire la chronique
Soulburn
Noa’s D’ark
Lire la chronique
Les sorties de 2020
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Lure
Morbid Funeral (Démo)
Lire la chronique
Sodom
Genesis XIX
Lire la chronique
Sainte Marie des Loups
Funérailles de Feu
Lire la chronique
Pearl Jam
MTV Unplugged (Live)
Lire la chronique
Old Man Gloom
Seminar VIII: Light Of Meaning
Lire la chronique
Hallowed Butchery
Deathsongs From the Hymnal ...
Lire la chronique
The Kryptik
Behold Fortress Inferno (EP)
Lire la chronique
Moldé Volhal
Into The Cave Of Ordeals......
Lire la chronique
Inquisition
Black Mass For A Mass Grave
Lire la chronique
Havukruunu
Uinuos syömein sota
Lire la chronique
Lie In Ruins
Floating In Timeless Streams
Lire la chronique
Sarcator
Sarcator
Lire la chronique
Biesy
Transsatanizm
Lire la chronique
Unurnment
Self-Immolation Suite (EP)
Lire la chronique
Cimetière
Extinction
Lire la chronique
Dayal Patterson
Black Metal : l'évolution d...
Lire la chronique
Skelethal
Unveiling The Threshold
Lire la chronique
Bliss Of Flesh
Tyrant
Lire la chronique
Sinister
Deformation of the Holy Realm
Lire la chronique
Finntroll
Vredesvävd
Lire la chronique
Darkenhöld
Arcanes & Sortilèges
Lire la chronique
Paysage D'Hiver
Im Wald
Lire la chronique