chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
159 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Dwarrowdelf - Evenstar

Chronique

Dwarrowdelf Evenstar
Je n’aime pas être virulent dans une chronique. Ça ne sert à rien de l’étre de toute façon. Et puis il faut faire attention aux termes qu’on utilise quand on est virulent. On a envie de faire appel à des mots qui portent à confusion. On peut même créer un malaise quand on se laisse aller... C’est ce qui arrive à certains qui ne vivent pas à leur époque et se fichent du politiquement correct. Ces malotrus n’hésitent pas alors à dire que le nouvel album de DWARROWDELF, le 4ème en 3 ans, propose de la musique de pédé. Même Sakrifiss, qui tient à être à jour dans ce qu’il convient de dire ou non, se trouve choquant d’un telle expression. Comme il a vécu dans l’Ancien Monde, il comprend cependant ce que cette description veut réellement dire. Non, il ne faut pas la prendre au pied de la lettre. Elle ne veut absolument pas s’attaquer à la communauté homosexuelle mais souhaite expliquer qu’il y a ici des éléments fragiles, clairs, lumineux, touchants.

C’est tout à fait ça en fait DWARROWDELF : une musique qui caresse les oreilles. On la classera dans le black metal épique, mais vraiment parce qu’on peut faire des comparaisons avec SUMMONING par moments. En fait le black metal est terriblement léger, et ce ne sont qu’une partie des différents vocaux qui permettent de l’y affilier. Et je dis bien « une partie » des vocaux car plusieurs timbres font leur apparition, dont un particulièrement clair et doux, proche de celui d’un chanteur de heavy sans grandes capacités. Il y a du charme à l’ensemble, et ce serait être trop mauvaise langue que de dire que c’est niais, mais il serait aussi exagéré de s’émerveiller devant tant de luminosité.

Le visuel est par contre très réussi. La pochette donne tout de suite une bonne idée du contenu, même si elle laissait présager d’un peu plus de mélancolie. Les 7 pistes n’y font pas vraiment appel, préférant se concentrer sur des atmosphères féériques ou fantastiques, la thématique principale étant le monde de Tolkien. De ce côté-là c’est une réussite. On est très naturellement projeté dans un monde imaginaire, aux paysages majestueux, grandioses, sublimes. Mais il faut avoir envie de monter sur un tapis volant pour un périple sous un doux soleil durant 45 minutes. J’avoue ne pas tenir très longtemps et me retrouver gavé après trois pistes, mais c’est véritablement personnel. Ceux qui apprécient les écarts vers des sonorités charmeuses et enjoleuses y trouveront sans doute plus d’intérêt.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dwarrowdelf
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  8/10

plus d'infos sur
Dwarrowdelf
Dwarrowdelf
Epic Black Metal - 2017 - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   Estel
02.   Undómiel
03.   For the Kingdom I Shall Claim
04.   The Eagle of the Star
05.   In Pursuit of Ghosts
06.   The Three Hunters
07.   Return

Durée : 44:45

parution
25 Septembre 2020

Essayez plutôt
Ered Wethrin
Ered Wethrin
Tides of War

2014 - Northern Silence Productions
  
Nokturnal Mortum
Nokturnal Mortum
Verity

2017 - Oriana Music
  
Ixion's Wheel
Ixion's Wheel
Vicycle Seasons (Démo)

2007 - Autoproduction
  
Regnat Horrendum
Regnat Horrendum
Heathenland

2018 - More Hate Productions
  
Drowning The Light
Drowning The Light
From the Abyss

2015 - Dark Adversary Productions
  

Undergang
Aldrig I Livet
Lire la chronique
Old Man Gloom
Seminar IX: Darkness Of Being
Lire la chronique
Bròn
Pred dverima noći
Lire la chronique
Opium Warlords
Nembutal
Lire la chronique
Traveler
Termination Shock
Lire la chronique
Bedsore
Hypnagogic Hallucinations
Lire la chronique
Soulburn
Noa’s D’ark
Lire la chronique
Les sorties de 2020
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Lure
Morbid Funeral (Démo)
Lire la chronique
Sodom
Genesis XIX
Lire la chronique
Sainte Marie des Loups
Funérailles de Feu
Lire la chronique
Pearl Jam
MTV Unplugged (Live)
Lire la chronique
Old Man Gloom
Seminar VIII: Light Of Meaning
Lire la chronique
Hallowed Butchery
Deathsongs From the Hymnal ...
Lire la chronique
The Kryptik
Behold Fortress Inferno (EP)
Lire la chronique
Moldé Volhal
Into The Cave Of Ordeals......
Lire la chronique
Inquisition
Black Mass For A Mass Grave
Lire la chronique
Havukruunu
Uinuos syömein sota
Lire la chronique
Lie In Ruins
Floating In Timeless Streams
Lire la chronique
Sarcator
Sarcator
Lire la chronique
Biesy
Transsatanizm
Lire la chronique
Unurnment
Self-Immolation Suite (EP)
Lire la chronique
Cimetière
Extinction
Lire la chronique
Dayal Patterson
Black Metal : l'évolution d...
Lire la chronique
Skelethal
Unveiling The Threshold
Lire la chronique
Bliss Of Flesh
Tyrant
Lire la chronique
Sinister
Deformation of the Holy Realm
Lire la chronique
Finntroll
Vredesvävd
Lire la chronique
Darkenhöld
Arcanes & Sortilèges
Lire la chronique
Paysage D'Hiver
Im Wald
Lire la chronique