chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Skelethal - Unveiling The Threshold

Chronique

Skelethal Unveiling The Threshold
Malgré quelques soucis de line-up survenus peu de temps après la sortie d’Of The Depths... qui d’ailleurs auraient sérieusement pu entamer cette dynamique dans laquelle il était inscrit (pas facile en effet de passer d’un duo historique à un one man band), Skelethal a toujours fait en sorte qu’on ne l’oublie pas. De cet excellent split en compagnie des Rennais de Cadaveric Fumes (Heirs Of Hideous Secrecies) en passant par cette très chouette démo sortie l’année dernière qui nous permettait notamment de faire connaissance avec les deux nouvelles recrues (Antropomorphia), le groupe lillois n’a jamais manqué une occasion de faire parler de lui et cela toujours en bien. Aujourd’hui, un peu plus de trois ans après la sortie de leur premier album, les Français reviennent nous sonner les cloches avec l’arrivée d’Unveiling The Threshold, deuxième album paru il y a quelques jours seulement sur Hells Headbangers Records.

Fervent adepte du Do It Yourself, Skelethal s’est une fois de plus chargé de l’enregistrement et de la production de ces huit nouvelles compositions. Il a cependant confié cette fois-ci le mastering à Greg Wilkinson, patron et opérateur des Earhammer Studios chez qui sont notamment déjà passés Mortuous, Undergang, Fetid, Necrot, High On Fire, Vastum, Hyperdontia et toute une tripotée d’autres formations plus recommandables les unes que les autres. Pour l’artwork, Gui Haunting et ses acolytes ont vu les choses en grand, sollicitant pour l’occasion les talents d’Eliran Kantor qui a su s’éloigner de ses représentations figuratives pour quelque chose de plus abstrait mais aussi de plus inquiétant. Une oeuvre qui n'est pas sans évoquer là encore les terrifiantes créatures et autres citées sous marines de Lovecraft...

Cependant, on en restera là pour ce qui est des nouveautés puisque naturellement Skelethal renoue avec ce Death Metal d’obédience suédoise sur lequel il a bâtit toute sa réputation. Perpétuant avec une passion et une dévotion inébranlables cet héritage transmis par les plus grands noms de l’époque (de Dismember à Grave en passant par Nihilist, Carnage ou Entombed), les Français continuent de rendre hommage à leurs aînés, ceux qui ont marqué l’histoire du Death Metal ni plus, ni moins. N’attendez donc pas des Lillois qu’ils se lancent dans une quelconque révolution car vous seriez très certainement déçus. Par contre, s’il y a bien une chose que l’on ne peut pas leur reprocher c’est bien de livrer une interprétation honnête et sans prétention (si ce n’est celle d’offrir à chaque nouvelle sortie d’excellentes compositions) dans le respect évident d’une certaine tradition Death Metal.
Aussi, sans tomber dans les travers d’une production beaucoup trop musclée et aseptisée, on va naturellement retrouver sur Unveiling The Threshold tout ce qui fait le charme de ces sorties d’antan à commencer par un son âpre et particulièrement épais rappelant la grande époque des Sunlight Studios et de cette fameuse pédale HM-2. Pré-requis quasiment indispensable à n ‘importe quelle relecture se voulant la plus fidèle possible, ce choix de production aussi marqué n’offre en général aucune chance de se distinguer. Heureusement pour nous et pour Skelethal, ce son n’est pas ce qui le définit, en tout cas pas uniquement. Là où les Français tirent évidemment leur épingle du jeu, c’est dans la qualité et l’efficacité indiscutables de leurs riffs ("Antropomorphia", "Repulsive Recollections", "Cave Dwellers", "Adorned With The Black Vertebra", "Abyssal Church... The Portal Revealed"...) et de tous ces chouettes solos mélodiques plein de feeling (l’arrivée officielle de Lucas de Mortal Scepter dans la formation a clairement fait du bien à ce niveau là), dans cette dynamique de tous les instants que l’on doit essentiellement à ces cavalcades ultra entrainantes ("Sidereal Lifespan" à 0:46 ou 1:38, "Emerging From The Ethereal Threshold" à 0:51, "Repulsive Recollections" à 1:02, etc) mais aussi à ces séquences et autres titres moins rentre-dedans ("Sidereal Lifespan" à 0:56, l’entame mélodique de "Emerging From The Ethereal Threshold", "On Somber Soil", etc) ainsi, et c’est relativement nouveau, dans ce soupçon de brutalité supplémentaire constaté depuis l’arrivée derrière les fûts de Lorenzo Vissol, batteur des excellents Bütcher et Schizophrenia et adepte des salves de blasts bien senties ("Sidereal Lifespan" à 2:50, "Antropomorphia" à 0:57, les premières secondes musclées de "Cave Dwellers" ou "Adorned With The Black Vertebra"...).

Bon, c’est vrai, sur les huit titres que proposent Unveiling The Threshold trois nous sont déjà connus ("Antropomorphia", "Repulsive Recollections" et "Emerging From The Ethereal Threshold") mais nous n’en tiendrons pas rigueur à Skelethal qui continue ici de nous régaler de son Swedish Death Metal de haute volée. Car même si nous sommes d’accord pour dire que les premiers albums du genre resteront à jamais indétrônables, ce que propose ici Skelethal (et cela depuis déjà plusieurs années) s’inscrit sans mal parmi les relectures les plus fidèles, sincères et convaincantes qu’ils nous aient été donné d’entendre. Non, le groupe n’a rien inventé et non il n’entend pas bouleverser non plus le petit monde du Death Metal. Par contre une chose est sûre, cette recette, aussi ressassée soit-elle, reste trente ans plus tard toujours aussi redoutable si tant est que l’on sache en doser parfaitement les ingrédients avec ce qu’il faut de talent. Les vrais savent. Skelethal sait.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

Charon Del Hadès citer
Charon Del Hadès
23/11/2020 19:52
Reçu aujourd'hui. Pas encore eu le temps de m'écouter la bestiole mais grand hâte !
AxGxB citer
AxGxB
23/11/2020 15:03
note: 8/10
Jean-Clint a écrit : AxGxB a écrit : Jean-Clint a écrit : Suite logique de l'excellent Démo sortie l'an dernier on y retrouve ce style si caractéristique au groupe et cette puissance impressionnante. Le changement de personnel n'a eu aucun impact et le groupe confirme qu'il est un des étendards du Death hexagonal !

Bah quand même, l'arrivée du batteur de Shizophrenia n'est pas passé inaperçu je trouve. Le groupe a clairement gagné en brutalité Sourire


Je me suis mal exprimé, je voulais dire que le changement de line-up n'a eu aucun impact sur la qualité musicale, bien au contraire ça sonne même plus pro je trouve ! Clin d'oeil


Ouais, je te taquine, j'avais capté Clin d'oeil
Jean-Clint citer
Jean-Clint
23/11/2020 11:38
note: 8/10
AxGxB a écrit : Jean-Clint a écrit : Suite logique de l'excellent Démo sortie l'an dernier on y retrouve ce style si caractéristique au groupe et cette puissance impressionnante. Le changement de personnel n'a eu aucun impact et le groupe confirme qu'il est un des étendards du Death hexagonal !

Bah quand même, l'arrivée du batteur de Shizophrenia n'est pas passé inaperçu je trouve. Le groupe a clairement gagné en brutalité Sourire


Je me suis mal exprimé, je voulais dire que le changement de line-up n'a eu aucun impact sur la qualité musicale, bien au contraire ça sonne même plus pro je trouve ! Clin d'oeil
Astraldeath citer
Astraldeath
23/11/2020 11:13
Autre belle sortie, peut être pas à la hauteur du premier album qui m'avait vraiment retourné, le côté brutal ++ ayant tendance à rendre la musique un peu brouillon des fois mais peut-être qu'au fil des écoutes je l'apprécierai mieux !
AxGxB citer
AxGxB
23/11/2020 10:45
note: 8/10
Jean-Clint a écrit : Suite logique de l'excellent Démo sortie l'an dernier on y retrouve ce style si caractéristique au groupe et cette puissance impressionnante. Le changement de personnel n'a eu aucun impact et le groupe confirme qu'il est un des étendards du Death hexagonal !

Bah quand même, l'arrivée du batteur de Shizophrenia n'est pas passé inaperçu je trouve. Le groupe a clairement gagné en brutalité Sourire
Jean-Clint citer
Jean-Clint
23/11/2020 09:42
note: 8/10
Suite logique de l'excellent Démo sortie l'an dernier on y retrouve ce style si caractéristique au groupe et cette puissance impressionnante. Le changement de personnel n'a eu aucun impact et le groupe confirme qu'il est un des étendards du Death hexagonal !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Skelethal
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (2)  7.75/10
Webzines : (3)  7.44/10

plus d'infos sur
Skelethal
Skelethal
Death Metal - 2012 - France
  

vidéos
Repulsive Recollections
Repulsive Recollections
Skelethal

Extrait de "Unveiling The Threshold"
  

tracklist
01.   Sidereal Lifespan  (05:01)
02.   Antropomorphia  (04:23)
03.   Emerging From The Ethereal Threshold  (04:27)
04.   Repulsive Recollections  (03:57)
05.   Cave Dwellers  (02:23)
06.   On Somber Soil  (05:47)
07.   Adorned With The Black Vertebra  (04:15)
08.   Abyssal Church... The Portal Revealed  (07:24)

Durée : 37:37

line up
parution
20 Novembre 2020

voir aussi
Skelethal
Skelethal
Interstellar Knowledge Of The Purple Entity (EP)

2014 - Iron Bonehead Productions
  
Skelethal
Skelethal
Morbid Revelations (Compil.)

2015 - Pulverised Records
  
Skelethal
Skelethal
Deathmanicvs Revelation (EP)

2014 - Iron Bonehead Productions
  
Cadaveric Fumes / Skelethal
Cadaveric Fumes / Skelethal
Heirs Of Hideous Secrecies (Split 7")

2018 - Hells Headbangers Records
  
Skelethal
Skelethal
Of The Depths...

2017 - Hells Headbangers Records
  

Essayez aussi
FaithXtractor
FaithXtractor
Razing The World Of Myth

2008 - Aphotic Records
  
Vader
Vader
XXV (Compil.)

2008 - Regain Records
  
Mortem
Mortem
Deinós Nekrómantis

2016 - Iron Pegasus Records
  
Immolation
Immolation
Close To A World Below

2000 - Metal Blade Records
  
Cadaveric Fumes / Demonic Oath
Cadaveric Fumes / Demonic Oath
Entwined In Sepulchral Darkness (Split 12")

2014 - Iron Bonehead Productions
  

Album de l'année
Vulgarite
Fear Not the Dark nor the S...
Lire la chronique
Touché Amoré
Lament
Lire la chronique
Dream Theater
Metropolis, Pt. 2 – Scenes ...
Lire la chronique
White Magician
Dealers of Divinity
Lire la chronique
5ème cérémonie des BM Awards
Lire le podcast
The Bishop of Hexen
The Death Masquerade
Lire la chronique
Koffin
Nailed Into The Coffin (Démo)
Lire la chronique
Kataklysm
Unconquered
Lire la chronique
Power Trip
Hornet's Nest (Single)
Lire la chronique
Warside
The Enemy Inside (EP)
Lire la chronique
Phthisis
Embodiment Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Pain of Salvation
In The Passing Light of Day
Lire la chronique
Selbst
Relatos de angustia
Lire la chronique
Vacuous
Katabasis (EP)
Lire la chronique
Wayward Dawn
House Of Mirrors (EP)
Lire la chronique
Echoes Of Death Fanzine
Lire l'interview
Vile Creature
Glory, Glory! Apathy Took H...
Lire la chronique
The Body
Christs, Redeemers
Lire la chronique
Dream Theater
Falling into Infinity
Lire la chronique
Un suppôt et au lit : MARDUK
Lire le podcast
Godflesh
Streetcleaner
Lire la chronique
Wombbath
Tales Of Madness
Lire la chronique
Biohazard
Urban Discipline
Lire la chronique
Gorephilia
In the Eye of Nothing
Lire la chronique
Apraxic
Edge Of Human
Lire la chronique
Abigor
Totschläger (A Saintslayer'...
Lire la chronique
End of Mankind
Antérieur à la lumière
Lire la chronique
Frozen Soul
Crypt Of Ice
Lire la chronique
Sanction
Broken In Refraction
Lire la chronique
No Return
Live XXX (Live)
Lire la chronique