chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Finntroll - Vredesvävd

Chronique

Finntroll Vredesvävd
A une époque où internet n’avait pas encore tout perverti, où la découverte d’un groupe s’effectuait via le bouche à oreille, la lecture d’un magazine papier, les conseils d’un disquaire (il n’y en avait déjà plus beaucoup), l’écoute d’un CD sampler… j’ai eu vent d’un truc étrange, qui semblait sortir de l’ordinaire. C’était en 1999 et Finntroll sortait son premier album, Midnattens widunder, mélange curieux et intriguant de BM et de folk sorti chez une pointure de l’époque, Spikefarm Records. J’avais beaucoup apprécié cette nouveauté, ce vent de fraicheur. Jaktens Tid puis surtout Nattfödd m’avaient convaincu qu’on tenait là un futur crack de la scène. J’ai quitté le groupe à cet instant, davantage porté à l’époque – et toujours aujourd’hui – vers des sonorités plus lourdes et/ou plus crues. Pour autant, j’ai toujours conservé une oreille affectueuse pour Finntroll, même si ses derniers efforts ne correspondent plus à mes envies.

Vredesvävd sort ainsi du bois et vient à donc à moi dans ces conditions. Qu’en penser ?

L’amateur de Midnattens widunder ne sera pas décontenancé, c’est une première remarque assez étrange que de le dire. Vredesvävd donne en effet l’impression de reprendre les choses là où ce premier album les avaient laissées, soit à un BM moins folk que les dernières productions, plus menaçant et plus clairement metal. Les aspects folk n’ont pas disparu, c’est entendu ; le combo finnois présente toujours des structures dansantes mais dans un esprit sans doute plus proche du Arkona russe que de la foule de combos pagan festifs… La voix relativement black combinée à une rythmique très dynamique renforce les atours metal d’un groupe qui avait perdu un peu le fil, me semble-t-il, au fil du temps.

Ainsi, Väktaren pose en introduction les bases menaçantes à venir, à l’image d’un film genre Seigneur des anneaux. Les grondements laissent la place à l’emphase et à la magie. Att döda med en sten embraie sur des tempi élevés et des notes au piano qui lancent le titre. La structure est très agressive, la batterie n’hésite pas à aller à l’affrontement et les grattes sont dans une dynamique également nettement plus BM qu’à l’accoutumée. Les petits interludes, mêlés à la structure, apportent la touche folk indispensable à l’identité du combo, sans jamais briser la dynamique, ni dénaturer le morceau. Ce premier titre est riche et pertinent ; il est agréable en ce qu’il offre de replonger dans l’histoire du groupe avec plaisir. D’ailleurs, Ormfolk, Forsen et Stjärnors Mjöd confirment par la suite cette orientation. Les guitares adoptent un son relativement thrash par instant, ajoutant un brin de sonorités « tranchantes » aux tempi folk enlevés et sautillants qui demeurent la marque de fabrique des finlandais (Myren, Mask).

Finntroll a également conservé ses interludes plus calmes et ses intros douces qui lui offrent, par la suite, de relancer la machine avec ferveur. Grenars väg et Vid Häxans Härd sont ainsi bâti sur cette démarche, un départ lumineux qui s’oriente vers un titre plus dansant, très dynamique, où les guitares saccadées portent le titre. Les arrangements sont également légion, notamment tirés des bruits de la nature, discrets mais réels (sur Forsen par exemple), comme des instruments traditionnels (guimbarde, violon ou accordéon semble-t-il sur Myren…), qui rappellent les légendes scandinaves, les trolls et les lutins. De la même façon, Ylaren surprend par un départ à la guitare sèche et aux instruments traditionnels, le tout nappé dans un son très organique, très enveloppant.

Vredesvävd est intéressant en ce qu’il renoue avec les débuts du groupe, qui voyaient alors leur folk mâtiné d’une vraie agressivité propre au metal et notamment au BM. Tel est bien le cas ici. La voix est brute, les guitares sont acérées et la batterie ne rechigne jamais à l’accélération. Les finlandais n’en ont pas perdu pour autant leur sens du tempo enlevé, de la structure dansante mais au sens noble du terme, en dopant leurs titres d’emphase ou, selon les cas, d’attaques thrash plus franches. Vredesvävd est, en ce sens, une vraie réussite.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Finntroll
Black / folk metal
2020 - Century Media Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  8/10

plus d'infos sur
Finntroll
Finntroll
Black / folk metal - 1997 - Finlande
  

tracklist
01.   Väktaren
02.   Att döda med en sten
03.   Ormfolk
04.   Grenars väg
05.   Forsen
06.   Vid häxans härd
07.   Myren
08.   Stjärnors mjöd
09.   Mask
10.   Ylaren
11.   Outro

Durée : 38:22

parution
18 Septembre 2020

voir aussi
Finntroll
Finntroll
Nattfödd

2004 - Spinefarm Records
  
Finntroll
Finntroll
Trollhammaren (EP)

2004 - Century Media Records
  
Finntroll
Finntroll
Ur Jordens Djup

2007 - Spikefarm Records
  
Finntroll
Finntroll
Visor Om Slutet (MCD)

2003 - Spinefarm Records
  
Finntroll
Finntroll
Jaktens Tid

2001 - Spinefarm Records
  

Essayez aussi
Falkenbach
Falkenbach
Ok Nefna Tysvar Ty

2003 - Napalm Records
  
Elvira Madigan
Elvira Madigan
Regent Sie
(Shedevils of Demonlore - of blood, crosses and biblewars)

2008 - Black Lodge Records
  
Falkenbach
Falkenbach
Asa

2013 - Prophecy Productions
  
Häive
Häive
Iätön

2017 - Eisenwald Tonschmiede
  
Mistur
Mistur
Attende

2009 - Einheit Produktionen
  

Pearl Jam
MTV Unplugged (Live)
Lire la chronique
Old Man Gloom
Seminar VIII: Light Of Meaning
Lire la chronique
Hallowed Butchery
Deathsongs From the Hymnal ...
Lire la chronique
The Kryptik
Behold Fortress Inferno (EP)
Lire la chronique
Moldé Volhal
Into The Cave Of Ordeals......
Lire la chronique
Inquisition
Black Mass For A Mass Grave
Lire la chronique
Havukruunu
Uinuos syömein sota
Lire la chronique
Lie In Ruins
Floating In Timeless Streams
Lire la chronique
Sarcator
Sarcator
Lire la chronique
Biesy
Transsatanizm
Lire la chronique
Unurnment
Self-Immolation Suite (EP)
Lire la chronique
Cimetière
Extinction
Lire la chronique
Dayal Patterson
Black Metal : l'évolution d...
Lire la chronique
Skelethal
Unveiling The Threshold
Lire la chronique
Bliss Of Flesh
Tyrant
Lire la chronique
Sinister
Deformation of the Holy Realm
Lire la chronique
Finntroll
Vredesvävd
Lire la chronique
Darkenhöld
Arcanes & Sortilèges
Lire la chronique
Paysage D'Hiver
Im Wald
Lire la chronique
SpellBook
Magick & Mischief
Lire la chronique
Golden Ashes
In the Lugubrious Silence o...
Lire la chronique
Owls Woods Graves
Citizenship of the Abyss
Lire la chronique
Puteraeon
The Cthulhian Pulse: Call F...
Lire la chronique
Omegavortex
Spectral Blackness (Compil.)
Lire la chronique
Carnal Ruin
The Damned Lie Rotting (EP)
Lire la chronique
BLACK METAL : La collection DIGI internationaux de SAKRIFISS
Lire le podcast
Henrik Palm
Poverty Metal
Lire la chronique
Striges
Verum Veterum
Lire la chronique
Isen Torr
Mighty & Superior (EP)
Lire la chronique
Töxik Death
Sepulchral Demons
Lire la chronique