chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
193 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Engulfed - Vengeance of the Fallen

Chronique

Engulfed Vengeance of the Fallen (EP)
Je vous l'ai dit, 2020, c'est pas fini ! Un petit tour en Turquie cette fois-ci, dans la scène en ébullition de Kadıköy, quartier d'Istanbul situé sur la rive asiatique de l'ancienne Byzance et Constantinople. Le cas Engulfed avait déjà été abordé à l'occasion de la sortie de son EP Through the Eternal Damnation en 2012. Un très bon premier essai transformé cinq ans après sur le fort recommandable album Engulfed in Obscurity que je n'ai honteusement jamais pris le temps de chroniquer. Une erreur que je n'imaginais pas reproduire pour ce nouvel EP Vengeance of the Fallen paru en fin d'année dernière sur Dark Descent Records. Car la baffe fut grande, très grande.

Cela fait plusieurs années que Kadıköy nous offre des formations extrêmes plus talentueuses les unes que les autres dans lesquelles on retrouve un peu toujours les mêmes membres. Le trio de Engulfed, le même que sur les deux enregistrements précédents, se compose du chanteur-bassiste Serkan Niron, également éructeur en chef chez Decaying Purity et ex-Horrocious, du guitariste-compositeur Mustafa Gürcalioğlu qui fait aussi partie de Decaying Purity ainsi que de Diabolizer, Hyperdontia et anciennement Burial Invocation, et du batteur Engin "Aberrant" Güngör, membre de Diabolizer, Burial Invocation et ex-Deggial et Impuration, entre autres. Depuis le début de l'année, un second guitariste vient grossir les rangs du combo ainsi devenu quatuor. Il s'agit de Can Yakay Darbaz qui officie aussi chez ... Burial Invocation et Diabolizer, auxquels on peut rajouter Nex Carnis. Ce qui nous fait donc deux membres de Decaying Purity, deux membres de Burial Invocation et trois membres de Diabolizer ! Ici toutefois, l'inceste a du bon quand on voit le résultat !

Vengeance of the Fallen s'impose en effet comme la meilleure production d'Engulfed et sans doute ce qu'il est sorti de mieux de cette petite scène turque de Kadıköy. Je le sentais bien de toute façon cet EP avec cette superbe pochette tourmentée du regretté Timo Ketola ! Un optimisme confirmé dès la première écoute des quatre morceaux affichant presque vingt-cinq minutes au compteur, Engulfed ayant depuis ses débuts toujours privilégié les compositions assez longues. Le morceau d'ouverture "Rites of Abandoned Heretics" ne tombe ainsi pas loin des huit minutes. Mais ils ont musclé leur jeu et encore plus assombri l'horizon, les salauds ! À tel point que je ne peux m'empêcher de penser à un grand nom du death metal tout au long de l'opus : Dead Congregation. Alors forcément, quand un groupe s'inspire, avec grand talent qui plus est, des seigneurs grecs, cela ne peut que me combler. Tout ou presque rappelle le combo d'Athènes. Le style de death metal sombre et brutal, bien sûr. Mais aussi le grow profond et puissant pas très éloigné de celui d'Anastasis Valtsanis. Les très nombreux et excellents tremolos sinistres, les leads dark lancinantes, les solos au feeling mélodique appréciable (en particulier celui de "Summoning the Black Death"). Les blast-beats également, on pourrait croire que c'est Vagelis Voyiantzis qui martyrise les fûts. C'est qu'il tartine bien comme il faut ce Vengeance of the Fallen, ultra efficace et foutrement jouissif ! La production impeccable rend bien justice à la puissance évocatrice de la musique, sans polissage moderne pour savourer au mieux les tourments infernaux dans lesquels nous plongent les Turcs. Quand Engulfed ne blaste pas, le tchouka-tchouka prend le relais pour rester sur de la rythmique pêchue tout en gardant un maximum d'efficacité. Fidèles au genre qui se plaît aussi à ralentir de temps en temps la cadence pour accentuer encore davantage l'atmosphère lugubre, les Stambouliotes vont alors nous sortir quelques séquences doomies de fin du monde pas piquées des hannetons ("Rites of Abandoned Heretics" à 0'55 et sur son final, "Summoning the Black Death" à 2'46, "Cycle of Black Altar" à 3'45, 4'26 légèrement dissonant et 5'11, "Scorched" à 3'57 jusqu'à la fin).

Alors oui, tout cela s'avère très calqué sur Dead Congregation. On n'est même pas loin de la copie à certains moments (riff à 3'44 et tremolo blasté à 4'10 de "Rites of Abandoned Heretics", "Summoning the Black Death" à 0'28 et 4'17, le démarrage en trombe de "Scorched", etc.). Mais ce sera le seul reproche que l'on pourra faire à Engulfed tant le résultat se révèle tout simplement fabuleux pour qui comme moi ce type de son constitue la quintessence du death metal. Si bien qu'il s'agit là de ce qui se rapproche le plus des Hellènes en termes de qualité et ça, ce n'est pas rien ! Quelle brutalité jubilatoire grâce à cette orgie de blasts ! Quel riffing grandiose des guitares noires, inspirées et complémentaires qui trémolottent à tout va des mélodies suintant le Mal, instaurant une atmosphère ténébreuse et soufrée des plus prenantes ! Quel putain de pied nom d'un foutre, ça c'est du Death Metal avec un grand D ! Trois mois après sa sortie, je reste encore ébahi face à cette tuerie intégrale que j'ai fait tourner des dizaines de fois avec toujours le même plaisir, la bave aux lèvres et la main dans le caleçon. C'est tellement ultime que l'on ne peut que ressentir de la frustration que Vengeance of the Fallen ne soit qu'un EP malgré une durée tout de même conséquente pour le format. Autant dire que cela promet pour un prochain album. En attendant, voilà le meilleur EP de 2020.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Keyser citer
Keyser
07/03/2021 11:36
note: 4.5/5
fufupue a écrit : Pas encore écouté cet EP mais jettes toi sur leur 1er cd qui est déjà une grosse tuerie, je l'ai ré-écouté hier et oui: c'est vraiment du lourd! Cela lorgne du côté des Grecs mais en gardant sa personnalité. Avec un autre groupe génial du genre qu'est Cruciamentum dont l'avenir semble incertain vu l'exode massif de ses membres, voici l'outsider n°1 des Héllènes.

Leur premier EP est déjà chroniqué ici (comme dit dans la chronique) Clin d'oeil

On était déjà sur du sombre mais plus lourd, plus côté finlandais et Incantation. Là on sent que les mecs ont décidé d'envoyer la sauce, tout en relâchant le pied de temps en temps.

Cruciamentum a eu le droit à quelques articles ici aussi !
fufupue citer
fufupue
07/03/2021 09:47
Pas encore écouté cet EP mais jettes toi sur leur 1er cd qui est déjà une grosse tuerie, je l'ai ré-écouté hier et oui: c'est vraiment du lourd! Cela lorgne du côté des Grecs mais en gardant sa personnalité. Avec un autre groupe génial du genre qu'est Cruciamentum dont l'avenir semble incertain vu l'exode massif de ses membres, voici l'outsider n°1 des Héllènes.
Keyser citer
Keyser
06/03/2021 10:00
note: 4.5/5
X-Death a écrit : Enfin, justice est rendu !

Excellent EP de bout en bout, tout est dans la chronique. A 5mn prêt cétait un album ha ha !

La ressemblance avec Dead Congregation est évidente, mais je pense aussi beaucoup à Burial Invocation et son Abiogenesis. Le monde est petit on dirait. Tellement petit que :

"La production impeccable rend bien justice à la puissance évocatrice de la musique, sans polissage moderne pour savourer au mieux les tourments infernaux dans lesquels nous plongent les Grecs."

Ce coup-ci tu voulais dire " les Turcs" je pense ? ^^

Vivement la suite !


Oui les Turcs haha merci c'est corrigé !

Effectivement on retrouve un peu de tous leurs groupes respectifs, surtout Diabolizer et Burial Invocation mais impossible de penser à autre chose qu'à Dead Cong quand j'écoute cet EP haha!
X-Death citer
X-Death
06/03/2021 09:45
note: 4.5/5
Enfin, justice est rendu !

Excellent EP de bout en bout, tout est dans la chronique. A 5mn prêt cétait un album ha ha !

La ressemblance avec Dead Congregation est évidente, mais je pense aussi beaucoup à Burial Invocation et son Abiogenesis. Le monde est petit on dirait. Tellement petit que :

"La production impeccable rend bien justice à la puissance évocatrice de la musique, sans polissage moderne pour savourer au mieux les tourments infernaux dans lesquels nous plongent les Grecs."

Ce coup-ci tu voulais dire " les Turcs" je pense ? ^^

Vivement la suite !



AxGxB citer
AxGxB
04/03/2021 13:32
note: 4/5
Bien bonnard en effet !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Engulfed
Death Metal
2020 - Dark Descent Records
notes
Chroniqueur : 4.5/5
Lecteurs : (2)  4.25/5
Webzines : (1)  3.5/5

plus d'infos sur
Engulfed
Engulfed
Death Metal - 2010 - Turquie
  

tracklist
01.   Rites of Abandoned Heretics  (07:54)
02.   Summoning the Black Death  (05:09)
03.   Cycle of Black Altar  (06:38)
04.   Scorched  (05:03)

Durée : 24:44

line up
parution
7 Décembre 2020

voir aussi
Engulfed
Engulfed
Through The Eternal Damnation (EP)

2012 - Hellthrasher Productions
  

Essayez aussi
Malevolent Creation
Malevolent Creation
Stillborn

1993 - Roadrunner Records
  
Sulphurous
Sulphurous
Dolorous Death Knell

2018 - Dark Descent Records
  
Morbid Angel
Morbid Angel
Altars Of Madness

1989 - Earache Records
  
Ulcerot
Ulcerot
Necuratu (Démo)

2019 - Extremely Rotten Productions
  
Death Vomit
Death Vomit
Gutted By Horrors

2014 - Xtreem Music
  

Vanden Plas
The God Thing
Lire la chronique
Asphyx
Necroceros
Lire la chronique
Cold Earth
Your Misery, My Triumph
Lire la chronique
Dieu De La Haine
Lire l'interview
Cult Graves
Strange Customs (EP)
Lire la chronique
Saille
V
Lire la chronique
Carbonized
For The Security
Lire la chronique
La Voûte présente : la Série Dungeon Synth (Avec Maxime) - #1 Introduction générale
Lire le podcast
Nightfall
At Night We Prey
Lire la chronique
Abominated
Decomposed (Démo)
Lire la chronique
Floorpunch
Twin Killing (Compil.)
Lire la chronique
Liquid Tension Experiment
Liquid Tension Experiment 2
Lire la chronique
Necrectomy
Interrupted Slumber (EP)
Lire la chronique
Necronomicon
The Final Chapter
Lire la chronique
Suffering Hour
The Cyclic Reckoning
Lire la chronique
Spectres & Teeth
No Magick Spawns! (EP)
Lire la chronique
Kankar
Dunkle Millennia
Lire la chronique
Fange
Pantocrator
Lire la chronique
Aria
Night Is Shorter Than Day
Lire la chronique
King Diamond
Fatal Portrait
Lire la chronique
Worst Doubt
Extinction
Lire la chronique
Grima
Rotten Garden
Lire la chronique
Alice In Chains
MTV Unplugged (Live)
Lire la chronique
Decaying Purity
Mass Extinction of the Prov...
Lire la chronique
Cystic
Incineration Rites (EP)
Lire la chronique
Stortregn
Impermanence
Lire la chronique
La Voûte #5 - La Trilogie Dead Can Dance
Lire le podcast
Seraphic Entombment
Quelled (Démo)
Lire la chronique
Liquid Tension Experiment
Liquid Tension Experiment
Lire la chronique
Fallen Forest
Giants Frost Battered (Comp...
Lire la chronique