chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Frozen Soul - Crypt Of Ice

Chronique

Frozen Soul Crypt Of Ice
De tous les groupes signés sur Maggot Stomp Records, Frozen Soul était probablement le seul à pouvoir décrocher un contrat avec un label tel que Century Media. Ce n’est pas que le reste du roster n’en vaille pas la peine (si vous lisez mes chroniques, vous devez savoir que tous ont ici eu (très) bonne presse), c’est surtout que parmi ces nombreuses formations, le groupe de Fort Worth est probablement le plus à même de séduire un large public (même si je mets une pièce sur le fait que 200 Stab Wounds devrait lui aussi réussir à tirer le gros lot un de ces quatre).

Quoi qu’il en soit, les Texans passent donc dans la cours des grands pour la sortie de leur premier album intitulé Crypt Of Ice. Un disque très attendu par tout ceux qui avaient déjà posé une oreille attentive sur la première démo des Américains et qui d’ailleurs laisse entrevoir un groupe quelque peu remanié puisque depuis Encased In Ice, Frozen Soul à effectivement changé deux fois de guitariste (le petit dernier arrivé l’année dernière se prénomme Chris Bonner) et de batteur (Matt Dennard en remplacement de Brady Trip parti courant 2019). Quelques petits soucis de line-up qui auront quelque peu retardé la sortie de ce premier album mais qui ne semblent pas avoir entaché le plein potentiel de Frozen Soul.

Pour les quelques retardataires qui n’auraient pas encore daigné s’y intéresser, on peut résumer la chose à une relecture plutôt fidèle du Bolt Thrower des débuts (les deux/trois premier albums grosso modo) avec tout de même une pointe de brutalité supplémentaire histoire de faire taire les quelques mauvaises langues qui osent balancer des contre-vérités aussi exaspérantes que : "Bolt Thrower c’est chiant".
Bien qu’excité à l’idée de retrouver Frozen Soul sur un tel format, je dois tout de même vous avouer que j’ai quelque peu déchanté à la découverte de l’album. Outre cet artwork un peu trop facile et relativement quelconque, c’est surtout cette première écoute peu concluante et le fait que l’on retrouve tout de même trois des quatre morceaux d’Encased In Ice ("Hand Of Vengeance", "Merciless" et "Encased In Ice") qui m’ont quelque peu fait redescendre de mon petit nuage... Heureusement, passée la pilule de la première fois, il faut se rendre à l’évidence, ce premier album est tout aussi savoureux que cette excellente première démo que je n’ai pas arrêté de saigner depuis sa découverte.

Produit une fois de plus par des petites mains proches du groupe (pour ne pas dire très proche puisque c’est Daniel Schmuck, ancien guitariste de Frozen Soul, qui signe en partie l’enregistrement de ce premier album en compagnie de Slade Williams qui a lui même déjà travaillé sur la première démo des Texans), Crypt Of Ice ne va pas dévier de cette ligne de conduite fixée par Frozen Soul sur sa première démo. On va donc renouer avec ce Death Metal à l’ancienne, clairement orienté mid-tempo et dont le riffing guerrier et plutôt primitif va inévitablement renvoyer comme on le disait un peu plus haut aux premières heures de Bolt Thrower. Mais si on retrouve ces fameux riffs parpaings ainsi que ce groove infectieux qui ne va pas nous lâcher d’une semelle, le Death Metal des Texans se défend quant à lui de toutes mélodies, en tout cas de celles qui comme chez les Anglais nourrissent des atmosphères désabusées évoquant notamment la lassitude des combats. Car de son côté Frozen Soul entretien quelque chose de beaucoup plus sinistre et insidieux. Une espèce de terreur menaçante tapis dans l’ombre et qui ne se révélera jamais vraiment entretenue notamment par tout un tas de samples…

Simple et efficace, la formule quelque peu répétitive déroulée par les Américains va effectivement peut-être manquer un petit peu de relief mais sur les trente-neuf minutes que dure l’album, on ne peut pas dire que cela lui porte préjudice. En ce qui me concerne, j’ai d’autres chats à fouetter lorsque j’entends arriver la cavalerie surtout que Frozen Soul est tout à fait capable de hausser le ton lorsqu’il le faut comme l’atteste par exemple les premières secondes particulièrement explosives de "Crypt Of Ice", ce court passage blasté entamé sur "Encased In Ice" à 2:11 ainsi que toutes ces séquences sur fond de tchouka-tchouka menées bon train sur des titres tels que "Arctic Stranglehold" à 0:28, "Hand Of Vengeance" à 0:34, "Merciless" à 0:49, "Beat To Dust" à 0:21 ou "Faceless Enemy" à 0:42. Enfin, si le char d’assaut anglais reste évidemment la référence à l’écoute de ces quelques morceaux, on appréciera le parti pris de Frozen Soul qui consiste à plomber ses séquences les plus lourdingues avec un petit côté Beatdown/Death bovin pas très fin et surtout pas dégueulasse qui d’ailleurs fleur bon les productions Maggot Stomp Records (Sanguisugabogg, 200 Stab Wounds, Malignant Altar, Stabbed...).

Attendu au tournant par ceux qui, comme moi, avaient succombé aux charmes de leur première démo, Frozen Soul livre avec Crypt Of Ice un album conforme à l’attendu. Pas de surprise ici puisque cette suite s’inscrit effectivement dans la continuité de ce que le groupe a pu produire par le passé en montant peut-être d’un cran en qualité, notamment en ce qui concerne cette production un peu plus conséquente qu’auparavant (bien qu’elle reste extrêmement naturelle dans l’ensemble comme l’atteste cette caisse claire presque trop fluette). Loin de réinventer quoi que ce soit, les Texans continuent ici leur petit bout de chemin avec toujours autant de réussite même si on aimerait que ce qu’ils touchent du doigt (cette once de brutalité décelée sur deux ou trois morceaux le temps de très courtes séquences) soient approfondi à l’avenir.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
05/01/2021 13:50
note: 8/10
Globalement du même avis que toi, c'est très bien foutu et ça sent le BOLT THROWER des débuts à plein nez sans pour autant tomber dans le plagiat facile. Certes l'ensemble à parfois tendance à un peu se répéter et s'étirer inutilement mais ça reste terriblement addictif et rampant... tout le contraire de la pochette franchement pas engageante. Le premier coup de coeur Death de 2021, incontestablement ! Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Frozen Soul
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (2)  8/10
Webzines : (4)  7.72/10

plus d'infos sur
Frozen Soul
Frozen Soul
Death Metal - 2018 - Etats-Unis
  

nouveaute
A paraître le 8 Janvier 2021

vidéos
Crypt Of Ice
Crypt Of Ice
Frozen Soul

Extrait de "Crypt Of Ice"
  
Encased In Ice
Encased In Ice
Frozen Soul

Extrait de "Crypt Of Ice"
  
Wraith Of Death
Wraith Of Death
Frozen Soul

Extrait de "Crypt Of Ice"
  

tracklist
01.   Crypt Of Ice  (04:24)
02.   Arctic Stranglehold (04:21))
03.   Hand Of Vengeance  (04:20)
04.   Wraith Of Death  (04:03)
05.   Merciless  (03:34)
06.   Encased In Ice  (04:54)
07.   Beat To Dust  (02:57)
08.   Twist The Knife  (03:42)
09.   Faceless Enemy  (03:34)
10.   Gravedigger  (03:50)

line up
voir aussi
Frozen Soul
Frozen Soul
Encased In Ice (Démo)

2019 - Maggot Stomp Records
  

Essayez aussi
Church Of Disgust
Church Of Disgust
Consumed By Slow Putrefaction (EP)

2020 - Maggot Stomp Records
  
Daemonokrat
Daemonokrat
The Scourge Of Chaos

2017 - Polymorphe Records
  
Vorum
Vorum
Grim Death Awaits (EP)

2009 - Woodcut Records
  
Ruinous
Ruinous
Graves Of Ceaseless Death

2016 - Dark Descent Records
  
Seance
Seance
Fornever Laid To Rest

1992 - Black Mark Productions
  

Vulgarite
Fear Not the Dark nor the S...
Lire la chronique
Touché Amoré
Lament
Lire la chronique
Dream Theater
Metropolis, Pt. 2 – Scenes ...
Lire la chronique
White Magician
Dealers of Divinity
Lire la chronique
5ème cérémonie des BM Awards
Lire le podcast
The Bishop of Hexen
The Death Masquerade
Lire la chronique
Koffin
Nailed Into The Coffin (Démo)
Lire la chronique
Kataklysm
Unconquered
Lire la chronique
Power Trip
Hornet's Nest (Single)
Lire la chronique
Warside
The Enemy Inside (EP)
Lire la chronique
Phthisis
Embodiment Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Pain of Salvation
In The Passing Light of Day
Lire la chronique
Selbst
Relatos de angustia
Lire la chronique
Vacuous
Katabasis (EP)
Lire la chronique
Wayward Dawn
House Of Mirrors (EP)
Lire la chronique
Echoes Of Death Fanzine
Lire l'interview
Vile Creature
Glory, Glory! Apathy Took H...
Lire la chronique
The Body
Christs, Redeemers
Lire la chronique
Dream Theater
Falling into Infinity
Lire la chronique
Un suppôt et au lit : MARDUK
Lire le podcast
Godflesh
Streetcleaner
Lire la chronique
Wombbath
Tales Of Madness
Lire la chronique
Biohazard
Urban Discipline
Lire la chronique
Gorephilia
In the Eye of Nothing
Lire la chronique
Apraxic
Edge Of Human
Lire la chronique
Abigor
Totschläger (A Saintslayer'...
Lire la chronique
End of Mankind
Antérieur à la lumière
Lire la chronique
Frozen Soul
Crypt Of Ice
Lire la chronique
Sanction
Broken In Refraction
Lire la chronique
No Return
Live XXX (Live)
Lire la chronique