chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

No Return - Live XXX

Chronique

No Return Live XXX (Live)
Rares sont les formations françaises à être encore en activité après trente ans de bons et loyaux services, et qui n’ont jamais cessé d'enregistrer et de tourner malgré les coups durs (perte notable d’intérêt de la part du public comme de la presse spécialisée), et les changements incessants de labels et de personnel. Dans cette catégorie on peut facilement citer la créature de l’inamovible Alain Clément, dernier rescapé originel de NO RETURN et qui sans une motivation intacte et à toute épreuve aurait vu disparaître son entité depuis déjà fort longtemps. Du coup pour fêter à la fois ce retour au premier plan entrevu ces dernières années et globalement ses trois décennies d’existence, le guitariste historique entouré de ses actuels camarades de jeu (même si Mick Caesare s’en est depuis allé – remplacé par le revenant Steeve Petit), a eu l’excellente idée de mettre en boîte l’intégralité du concert donné le 6 décembre 2019 à La Manufacture de Saint-Quentin dans l’Aisne (où l’on retrouvait DEFICIENCY et SADRAEN en ouverture). Car même si jusqu’à présent on avait eu droit à des morceaux live disséminés ici et là sur divers bonus et rééditions jamais le quintet n’avait sorti de concert complet de façon officielle, ce dernier étant exceptionnel pour plusieurs raisons. En effet on y retrouve des morceaux provenant de neuf de leurs dix albums (hormis « Seasons Of Soul » de 1995) joués de façon chronologique, où se sont également invités quelques anciens de la bande, à savoir Benoît Antonio (guitare de 2001 à 2006) et Moreno Grosso (chant de 2003 à 2010), histoire de voir l’évolution musicale du groupe depuis ses débuts avec « Psychological Torment » (1990) jusqu'à aujourd’hui avec le petit dernier « The Curse Within » (2017).

Et le moins que l’on puisse dire c’est que malgré les aléas en tous genres le combo est toujours resté particulièrement efficace en concert, et une fois encore il va le prouver ici avec une prestation tout en puissance et en efficacité, où se greffe un son équilibré et brut de décoffrage qui n’a visiblement pas été retouché en studio. Du coup on prend plaisir à redécouvrir l’univers du quintet, et surtout la période plus électronique et synthétique du fameux « Machinery » (2002) tant critiqué à l’époque (comme encore à l'heure actuelle), via la doublette « Disillusion » et « Disease » - qui sans être parfaite passe nettement mieux l’exercice scénique que celui du studio. Le constat est d’ailleurs le même pour les deux dernières sorties en date (« Fearless Walk To Rise » et « The Curse Within ») aux accents Melodeath plus prononcés et qui passent également sans écueils la transition avec le public, montrant que la discographie de ses géniteurs reste définitivement supérieure quand elle se partage en communion avec le plus grand nombre.

Sans surprises dans son interprétation l’ensemble est suffisamment efficace et accrocheur pour donner envie de les revoir en réel quand cela sera possible, car malgré les années ils restent une vraie machine de guerre solide et rutilante. Si l’on pourra reprocher une durée trop courte (on aurait bien repris quelques plages en rabe) il ne faut cependant pas faire la fine bouche, tant à une période pas si lointaine on n’aurait jamais pensé que l’emblème du fameux soliste et compositeur serait toujours en vie. Indispensable pour les fans et parfait best-of pour les novices ce joli cadeau montre que la bande ne s’est jamais aussi bien portée, et qu’elle ne compte nullement rendre les armes (un nouveau disque est d'ores et déjà prévu pour dans quelques mois), chose qu’il convient de mettre en avant et qui montre qu’à l’instar des LOUDBLAST, MISANTHROPE, MERCYLESS ou encore ADX les vieux briscards hexagonaux plus que trentenaires ont été très productifs en cette année compliquée dans plein de domaines, sauf dans celle de l’inspiration, c'est toujours ça de pris !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
No Return
Death/Thrash
2020 - Mighty Music
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
No Return
No Return
Thrash/Death Metal - 1989 - France
  

tracklist
01.   Mutant's March
02.   Vision Of Decadence
03.   Memories
04.   Civil War
05.   Fanatic Mind
06.   Disillusion
07.   Disease
08.   Don't Judge Me
09.   News Item
10.   Inquisitive Hegemony
11.   Stronger Than Ever
12.   Submission Falls
13.   Paint Your World
14.   The Crimson Rider
15.   Despise Your Heroes

Durée : 70 minutes

line up
parution
18 Décembre 2020

voir aussi
No Return
No Return
Machinery

2002 - Kodiak Records
  
No Return
No Return
No Return

2006 - Season Of Mist
  
No Return
No Return
The Curse Within

2017 - Mighty Music
  

Essayez aussi
Canker
Canker
Earthquake

2017 - Xtreem Music
  
Centinex
Centinex
World Declension

2005 - Regain Records
  
Ghoul
Ghoul
We Came For The Dead!!!

2002 - Razorback Recordings
  
Altered Aeon
Altered Aeon
Dispiritism

2004 - Black Lotus Records
  
Darkane
Darkane
The Sinister Supremacy

2013 - Massacre Records
  

Vulgarite
Fear Not the Dark nor the S...
Lire la chronique
Touché Amoré
Lament
Lire la chronique
Dream Theater
Metropolis, Pt. 2 – Scenes ...
Lire la chronique
White Magician
Dealers of Divinity
Lire la chronique
5ème cérémonie des BM Awards
Lire le podcast
The Bishop of Hexen
The Death Masquerade
Lire la chronique
Koffin
Nailed Into The Coffin (Démo)
Lire la chronique
Kataklysm
Unconquered
Lire la chronique
Power Trip
Hornet's Nest (Single)
Lire la chronique
Warside
The Enemy Inside (EP)
Lire la chronique
Phthisis
Embodiment Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Pain of Salvation
In The Passing Light of Day
Lire la chronique
Selbst
Relatos de angustia
Lire la chronique
Vacuous
Katabasis (EP)
Lire la chronique
Wayward Dawn
House Of Mirrors (EP)
Lire la chronique
Echoes Of Death Fanzine
Lire l'interview
Vile Creature
Glory, Glory! Apathy Took H...
Lire la chronique
The Body
Christs, Redeemers
Lire la chronique
Dream Theater
Falling into Infinity
Lire la chronique
Un suppôt et au lit : MARDUK
Lire le podcast
Godflesh
Streetcleaner
Lire la chronique
Wombbath
Tales Of Madness
Lire la chronique
Biohazard
Urban Discipline
Lire la chronique
Gorephilia
In the Eye of Nothing
Lire la chronique
Apraxic
Edge Of Human
Lire la chronique
Abigor
Totschläger (A Saintslayer'...
Lire la chronique
End of Mankind
Antérieur à la lumière
Lire la chronique
Frozen Soul
Crypt Of Ice
Lire la chronique
Sanction
Broken In Refraction
Lire la chronique
No Return
Live XXX (Live)
Lire la chronique