chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Dead / Undergang - Dead / Undergang

Chronique

Dead / Undergang Dead / Undergang (Split 7")
Si la discographie des Danois d’Undergang est plutôt bien couverte sur Thrashocore, les plus attentifs d’entre vous auront peut-être remarqué qu’il manque tout de même à ce jour quelques sorties plus ou moins dignes d’intérêt (un single datant de 2011, un album live enregistré aux Etats-Unis, un split en compagnie de Corpsessed et Solothus sur lequel Undergang reprend du Nirvana ("Negative Creep"), etc). Parmi ces sorties, on trouve également ce split en compagnie des Allemand de Dead paru en juin 2020 sur Seed Of Doom (Charnel Altar, Thanamagus, Carcinoid...) et Extremely Rotten Productions (Cerebral Rot, Chaotian, Deiquisitor...). Ce dernier, plutôt mince, propose sous la forme d’un 7’’ un titre inédit par face pour une durée qui n’excède pas les dix minutes...

Alors bien sûr, cette sortie n’intéressera encore une fois que les plus assidus, les autre ayant définitivement fait une croix sur ce genre de support bien souvent trop cher et trop court pour être suffisamment intéressant. Tant pis pour eux...

C’est aux vétérans de Dead, groupe de Death/Grind dont la formation remonte tout de même à 1990, à qui revient l’honneur de déflorer la face A de ce split. Oui, "déflorer" car si vous ne l’aviez pas encore remarqué, ce titre intitulé subtilement "Missile To Uranus" révèle à travers ce jeu de mot ce manque de tact et de finesse qui caractérise le trio depuis maintenant plus de trois décennies. Bref, loin de moi l’idée de jouer les vierges effarouchées mais une chose est sûre, gare à vos fesses !
C’est sur une introduction très orchestrale rappelant les films de propagande spatiale des années 60 que le trio allemand va ouvrir ces festivités annales (car c’est bien de ça dont il s’agit hein : "My missile to Uranus speeds towards your very back door"). Pour autant, loin de la jouer gros bourrin, Dead va plutôt chercher à prendre son temps, déroulant ainsi son riffing entêtant calé sur un mid-tempo au groove tranquille mais addictif. Servi par une production moderne et compacte qui ne manquera pas de faire son petit effet, "Missile To Uranus" est néanmoins marqué par quelques accélérations bien senties à 1:42 puis un petit peu plus tard à 3:24 qui vont ainsi permettre de relever l’intensité de ce morceau comme il se doit et ainsi faire de ces cinq minutes un moment plutôt agréable malgré le caractère un brin passe-partout et peut-être un peu trop tranquille de cette composition.

Sur la face B, Undergang va s’occuper de nous régaler une fois de plus grâce à une pièce inédite de près de cinq minutes toujours aussi baveuse et sanguinolente. Débuté par un court sample horrifique avec femme qui crie et rugissement bestial effrayant, "Blodhøst" va très vite voir se succéder séquences mid-tempo lourdingues au groove débordant et passages plus soutenus menés notamment à base d’accélérations Punk toujours aussi efficaces et de blasts aussi brefs que bien sentis. Le tout nous est bien évidemment servi à travers une production granuleuse et dégoulinante fidèle à cette image de groupe crasseux qu’à toujours cultivé Undergang depuis ses débuts en 2008. Aussi, s’il n’y a là rien de bien nouveau de la part des Danois, "Blodhøst" fait preuve néanmoins d’une belle dynamique et de suffisamment de variété pour rendre une fois de plus cette recette - pourtant vue et revue - toujours aussi agréable et efficace.

Si comme beaucoup d’autres splits de ce genre, celui-ci n’a rien d’indispensable, il reste suffisamment de bonne facture pour motiver les fans d’Undergang à passer à la caisse. Ce ne sont probablement pas les meilleurs morceaux qu’aient composé ces deux groupes mais en ce qui me concerne celui des Danois n’a pas à rougir de quoi que ce soit et ne fait certainement pas pâle figure à côté de ces compositions les plus récentes ayant réussi à trouver place sur l’excellent Aldrig I Livet sorti quelques mois plus tard. Bref, peut-être pas essentiel mais toujours aussi sympathique et réussi.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dead / Undergang
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Undergang
Undergang
Death Metal - 2008 - Danemark
  
Dead
Dead
Death Metal - 1990 - Allemagne
  

tracklist
Dead
01.   Missile To Uranus  (05:06)

Undergang
02.   Blodhøst  (04:58)

Durée : 10:04

line up
parution
20 Mai 2020

voir aussi
Undergang
Undergang
Til Døden Os Skiller

2012 - Xtreem Music
  
Undergang / Funebrarum
Undergang / Funebrarum
The Dead Of Winter (Split 7")

2012 - Doomentia Records
  
Undergang
Undergang
Døden Læger Alle Sår

2015 - Dark Descent Records
  
Undergang
Undergang
Aldrig I Livet

2020 - Dark Descent Records
  
Undergang
Undergang
Den Gobbelte Grav (EP)

2018 - Forlaget Corto
  

Essayez aussi
Atheist
Atheist
Piece Of Time

1989 - Active Records
  
Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Gallery Of Suicide

1998 - Metal Blade Records
  
Ritual Chamber
Ritual Chamber
The Pits of Tentacled Screams (Démo)

2015 - Hellthrasher Productions
  
Abhorrence
Abhorrence
Evoking The Abomination

2000 - Evil Vengeance Records
  
Vastum
Vastum
Orificial Purge

2019 - 20 Buck Spin Records
  

The Crown
Royal Destroyer
Lire la chronique
Totengott
The Abyss
Lire la chronique
Totengott
Doppelgänger
Lire la chronique
Scald
There Flies Our Wail! (EP)
Lire la chronique
Los Males Del Mundo
Descent Towards Death
Lire la chronique
Astrofaes
The Attraction : Heavens & ...
Lire la chronique
Enforced
Kill Grid
Lire la chronique
Monte Penumbra
As Blades in the Firmament
Lire la chronique
Possessed
The Demo-nic boxset (Compil.)
Lire la chronique
Engulfed
Vengeance of the Fallen (EP)
Lire la chronique
Torn Fabriks
Mind Consumption (EP)
Lire la chronique
Mäleficentt
Night Of Eternal Darkness
Lire la chronique
Last Days Of Humanity
Horrific Compositions of De...
Lire la chronique
Celestial Sanctuary
Mass Extinction (Démo)
Lire la chronique
La génèse de Simulacrum
Lire l'interview
Leprophiliac
Necrosis
Lire la chronique
Seide
Auakistla
Lire la chronique
Abyssal Vacuum
MMXX (EP)
Lire la chronique
Meuchelmord
Mordmelodien
Lire la chronique
Authorize
The Source Of Dominion
Lire la chronique
Alkerdeel
Slonk
Lire la chronique
Primus
Sailing the Seas of Cheese
Lire la chronique
Dream Theater
A Dramatic Turn of Events
Lire la chronique
Sinira
The Everlorn
Lire la chronique
Aria
Playing With Fire
Lire la chronique
Cathedral
The Ethereal Mirror
Lire la chronique
Witches Hammer
Damnation Is My Salvation
Lire la chronique
Lamp Of Murmuur
Heir Of Ecliptical Romanticism
Lire la chronique
Blurr Thrower
Les Voûtes
Lire la chronique
Rotting Christ
Triarchy of the Lost Lovers
Lire la chronique