chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Revenant Marquis - Below The Landsker Line

Chronique

Revenant Marquis Below The Landsker Line
S’il s’agit bien de la première fois que nous évoquons le cas de Revenant Marquis en ces pages, ce n’est pas pour autant que la formation en est à ses premiers balbutiements. À vrai dire, si la date de sa création reste encore aujourd’hui un secret bien gardé, le one-man band originaire du Pays de Galles compte depuis 2018, année durant laquelle son nom à commencer à circuler parmi les initiés, une discographie déjà longue comme le bras. En effet, sorti en mars dernier sur Inferna Profundus Records, Neburlar Carcoma Records et Death Kvlt Productions (devenu depuis Death Prayer Records), Below The Landsker Line est déjà le cinquième album de monsieur S. À cela viennent également s’ajouter deux splits dont un en compagnie de Lamp Of Murmuur, un single inédit et un EP récemment réédité au format CD. Autant vous dire que le groupe n’a donc pas chômé en l’espace de seulement trois ans.

Pour ce nouvel album, S rempile visuellement avec ce thème de l’enfance qui depuis la sortie de Polterngeyst en 2019 ne semble plus vouloir le quitter. Une enfance évoquée d’une manière qui n’a évidemment rien de naïve ni d’innocente à la vue de ces clichés datés qui par je ne sais qu’elle association d’idées laisse planer une notion d’interdit et de transgression grandement dérangeante. De la même manière, Below The Landsker Line suit naturellement le chemin de ses prédécesseurs sans changer quoi que ce soit à cette formule que l’on pourrait pourtant jugé étrange par certains de ces choix.

En effet, ce qui surprend le plus lorsque l’on aborde le Black Metal de Revenant Marquis c’est ce choix de production. La scène et plus particulièrement celle dite « Raw Black Metal » est pourtant pleine de groupes et d’artistes dont les productions à coucher dehors ont causé bien des soucis à certains auditeurs souhaitant ardemment pénétrer ces univers obscurs et pervertis. Pour autant, parmi toutes ces entités déjà peu évidentes à appréhender, certaines ont choisi de rendre la chose encore un petit peu plus compliqué et périlleux en prenant le parti d’exagérer certaines caractéristiques au détriment de la lisibilité et de la compréhension globale. C’est le cas de Revenant Marquis qui a toujours beaucoup trop forcé sur certains effets donnant ainsi l’impression que tout a été enregistré depuis l’extérieur d’un bocal presque totalement hermétique. Un petit peu comme quand vous vous retrouvez à la porte d’une salle de concert et que le groupe à déjà commencé à jouer alors que vous n’avez pas encore pu montrer patte blanche. Bref, question production moisie, Revenant Marquis se pose là et ce nouvel album ne fait pas spécialement exception à la règle même si en toute franchise il y a quand même du mieux…

Néanmoins, si ce genre de détail n’est pas de l’ordre du désagrément pour vous (bienvenue au club), vous devriez alors pouvoir apprécier Below The Landsker Line qui effectivement s’avère plutôt chouette dans son genre. Car si la production choisi par S donne une couleur bien particulière au Black Metal de Revenant Marquis, l’ambiance délétère et diffuse qui émane de chacune de ces six nouvelles compositions ainsi que ces mélodies étranges et faméliques ne sont pas non plus étrangères à la construction d’une certaine identité. En effet, bien qu’il s’agisse de Black Metal dans sa forme la plus dépouillée avec notamment quelques poncifs que l’on connaît bien (production rachitique, riffs décharnés, accélérations Punk aliénantes, chant lointain et arraché...), on ne peut nier le caractère relativement atypique ou en tout cas personnel qui qualifie la musique du one-man band gallois.
C’est vrai notamment de ces mélodies fantomatiques, dissonantes et singulières qui habillent habilement chaque morceau de ces notes énigmatiques tout droit sorties d’un imaginaire tordu ("Haverfordwest" à 1:29, "Children Of The Grand Abyss" à 1:02, "Geist Unbaptised" à 0:12, "Under The Hand Of The Master" à 0:51). Servant le plus souvent de contrepoint lorsque la section rythmique s’emballe à coups de riffs répétés ad-nauseam et de tchouka-tchouka tout aussi entêtants, ces mélodies nourrissent une d’atmosphère particulièrement dérangeante qui m’évoque la vision d’un manoir victorien hanté dans lequel se serait déroulé sévices, tortures et autres horreurs indescriptibles. Ce travail d’ambiance est d’ailleurs très justement complété par quelques passages instrumentaux (avec notamment pas mal de claviers) suffisamment courts pour ne pas devenir pénibles et que S va nous servir le plus souvent sous forme d’introductions et de conclusions (des premières notes de "Haverfordwest" jusqu’à 1:28 puis de 9:07 jusqu’à la fin, les dernières minutes de "Children Of The Grand Abyss", "Geist Unbaptised" et "Under The Hand Of The Master") voir d’interlude ("Beibl").
Outre ce travail mélodique qui joue donc un rôle majeur dans l’identité du Black Metal de Revenant Marquis, on pourrait également évoquer certaines constructions parfois un petit peu atypiques. Déroulant sa formule sur des morceaux dont quelques uns tournent entre huit et dix minutes, certaines séquences, choix rythmiques et dissonances sortent en effet quelque peu des sentiers battus. Rien de révolutionnaire dans ce que propose le one-man band gallois mais une vision néanmoins un petit peu à l’écart de ce que l’on à l’habitude d’entendre dans le genre et qui là aussi participe à l’identité marquée de la formation.

Si pénétrer l’univers de Revenant Marquis restera toujours une épreuve difficile à surmonter, en grande partie à cause de cette production étouffée, exagérée et déséquilibrée que monsieur S continuer d’embrasser pleinement, saluons quand même l’effort fait ici pour rendre Below The Landsker Line à peu près audible (en tout cas bien plus que ces prédécesseurs). Pour ce qui est du contenu, pas de gros bouleversements à signaler (en comparaison de ces mêmes prédécesseurs) et c’est tant mieux puisque le Black Metal de Revenant Marquis est fait de ces particularités qui retiennent l’attention. Alors il vous faudra avoir le coeur bien accroché pour passer outre certains détails mais une fois franchi ces quelques obstacles, Below The Landsker Line se révèle à sa manière particulièrement intéressant et finalement assez à l’écart de tous ces groupes gravitant dans la dite scène "Raw Black Metal".

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Revenant Marquis
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  4/10

plus d'infos sur
Revenant Marquis
Revenant Marquis
Black Metal - Royaume-Uni
  

tracklist
01.   Haverfordwest  (10:33)
02.   Children Of The Grand Abyss  (08:11)
03.   Beibl  (01:07)
04.   Geist Unbaptised  (09:36)
05.   Under The Hand Of The Master  (03:26)
06.   Dianc  (05:08)

Durée : 38:01

line up
  • S / Chant, Guitare, Basse, Batterie

parution
21 Mars 2021

Essayez aussi
Inquisition
Inquisition
Black Mass For A Mass Grave

2020 - Agonia Records
  
Candelabrum
Candelabrum
Necrotelepathy

2016 - Altare Productions
  
Bekëth Nexëhmü
Bekëth Nexëhmü
De Dunkla Herrarna

2010 - Ancient Records
  
The Ruins Of Beverast
The Ruins Of Beverast
Exuvia

2017 - Ván Records
  
Nimbifer
Nimbifer
Demo I & II (Compil.)

2020 - Vendetta Records
  

Bryan Eckermann
Plague Bringers
Lire la chronique
Angel Witch
Angel of Light
Lire la chronique
The Ruins Of Beverast
The Thule Grimoires
Lire la chronique
The Body / Big Brave
Leaving None but Small Bird...
Lire la chronique
Dream Theater
A View From The Top Of The ...
Lire la chronique
BLACK METAL : Les 100 groupes les plus influents des origines à nos jours !?
Lire le podcast
À Terre
Notre Ciel Noir (EP)
Lire la chronique
Worm
Foreverglade
Lire la chronique
Destinity
In Continuum
Lire la chronique
Momentum
Momentum
Lire la chronique
Kompost
Pallor Mortis
Lire la chronique
Carcass
Torn Arteries
Lire la chronique
Aussichtslos
Einsicht
Lire la chronique
Lamp Of Murmuur
Punishment And Devotion (EP)
Lire la chronique
Demolizer
Upgrade (EP)
Lire la chronique
Mythical Beast
Scales
Lire la chronique
Bishop
Bishop
Lire la chronique
Lamp Of Murmuur
Submission And Slavery
Lire la chronique
Aurvandil
Thrones
Lire la chronique
Nocturnal Nightmare
Abstrakt Sinne
Lire la chronique
Ghastly
Mercurial Passages
Lire la chronique
Hellsword
Cold Is The Grave
Lire la chronique
King Diamond
Conspiracy
Lire la chronique
Vile Apparition
Depravity Ordained
Lire la chronique
Necrofier
Prophecies of Eternal Darkness
Lire la chronique
Black Mass
Feast At The Forbidden Tree
Lire la chronique
Hexerei
Ancient Evil Spirits
Lire la chronique
Illum Adora
Ophidian Kult
Lire la chronique
Begräbnis
Izanaena
Lire la chronique
Igric
Svet svetlom stvorený
Lire la chronique