chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
187 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Last Days Of Humanity - Horrific Compositions of Decomposition

Chronique

Last Days Of Humanity Horrific Compositions of Decomposition
C'est marrant, quand même, comme on peut passer du tout au tout. En Mars de l'année dernière, nous étions déjà littéralement ensevelis sous des trombes de sorties toutes plus qualitatives les unes que les autres - un bon moyen de se détourner l'esprit de la crise sanitaire. Malheureusement, pour ce début de décennie, ce sont plutôt les déceptions qui commencent à s'accumuler... Et après la pignole conceptuelle de Furia, sponsorisée par les Beaux-Arts de Cracovie, c'est au tour de Last Days of Humanity de susciter la tiédeur et l'ennui chez votre serviteur.

C'est que ça commence à me ficher le bourdon, l'affaire... Parce qu'entre LDOH et moi, c'est une longue et belle histoire, romance jalonnée de full-lengths en forme d'étals de boucher, juste balance entre vélocité et groove irrésistible - jusqu'au sommet logique qu'est "Putrefaction in Progress", encore intouchable aujourd'hui. Forcément, l'annonce d'un nouvel album m'a vite rempli de joie, ne goûtant que peu l'exercice du split album - domaine dans lequel les bataves sont passés ceinture noire il y a belle lurette. C'est donc chez Rotten Roll Rex que débaroule "Horrific Compositions of Decomposition" en ce début Mars. Et non, pas Bones Brigade, pour une fois ! Les taquins diront que Nicolas aura flairé l'arnaque et décidé de passer son tour... Et ils n'auraient pas tort.

J'aurais pourtant dû me douter que quelque chose ne tournait pas rond, en voyant tour à tour débouler cette pochette de merde, vieux .jpeg sorti des tréfonds d'une creepypasta médiocre, puis ces visuels de t-shirts, que j'hésiterai presque à m'acheter pour leur indéniable capital comique. Le groupe m'avait plutôt habitué au dégoût, avec ces gros plans de chair fraîche, de putréfaction avancée, de cadavres plus ou moins frais... Auraient-il cédé à la facilité d'un point de vue visuel, se concentrant d'avantage sur la "musique", pour proposer un vrai retour en fanfare après leur magnum opus, souvent imité, rarement égalé ?

"Horrific Compositions of Decomposition" est un album de Grindcore somme toute assez correct. Pas de mention, si ce n'est "Passable", celle qu'on ne prend même plus la peine d'inscrire sur le bulletin. Même s'il me paraît parfois longuet, il comporte son petit lot de parties brise-nuques et cassages de bouches en règle. Par contre, j'ai bien du mal à y retrouver ce que j'aime tant chez Last Days of Humanity - et c'est là qu'est l'os.

"Horrific Compositions of Decomposition" aurait très bien pu avoir été mis en boîte par n'importe quel autre groupe du style. Des compositions basiques, pas désagréables, sur lesquelles on s'est contentés de plaquer un bruit de chiotte que l'on débouche en guise de chant - et qu'on aura mixé bien, bien trop en avant, histoire de le marteler : "Ecoutez, c'est bien nous, Last Days of Humanity !" Voilà, c'est ça, la caution Goregrind, j'espère que t'es content ? Ben, pas vraiment... Quand je signe pour de la tripe, et qu'on me sert une barquette Weight Watchers, c'est un peu la douche froide. Le disque part dans quelque chose qui ne correspond ni au début, ni à la fin de la discographie du groupe. Exit le groove et le son chaud putride à souhait des monuments "The Sound of Rancid Juices..." et "Hymns of indigestible suppuration" : la prod est abrasive, rêche, et le groove quasiment absent. Moi qui espérais secrètement un retour aux confins de l'inaudible, beau rappel à "In advanced haemorrhaging conditions" et "Putrefaction in Progress" avec leurs blast-beats supersoniques à la caisse claire sur-tendue, le tout nappé de dégueulis, je n'ai eu droit qu'à du Grindcore relativement planplan. Un tempo soutenu, mais jamais galopant, des riffs certes audibles mais transparents, de la plomberie monotone en guise de parties vocales histoire de faire bonne figure, bref, un bien faible effort pour un groupe qui, depuis 1992, figurait parmi les pionniers en bien des matières.

33 titres qui en paraissent le double tant les signes vitaux de "Horrific Compositions of Decomposition" sont stables, sans grands sursauts, plus propice aux ronflements qu'à la douche de désinfectant après écoute. Pire, il me paraît presque hors-sujet mis face aux ogives que le groupe a pu produire. De relativement bonne facture, certes, mais quand on n'a fait que pondre des sommets dans l'horreur depuis bientôt trente ans, forcément, un disque moyen fait tâche d'huile.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Last Days Of Humanity
Grindcore
2021 - Rotten Roll Rex
notes
Chroniqueur : 5/10
Lecteurs : (1)  7.5/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Last Days Of Humanity
Last Days Of Humanity
Grindcore - Pays-Bas
  

tracklist
01.   Hematopoietic System Tissue and Lymphoid Fail  (02:07)
02.   Molecular shutdown of the Hematopoietic cells  (00:39)
03.   Within the Putrefying Realms of Clinical Pathology  (00:27)
04.   Structural Alterations Of Morphological Cell Changes From Within  (00:10)
05.   Roots Of Pathos  (00:51)
06.   Sickening Analysis Of Reeking Body Fluids And Tissues  (00:36)
07.   Malignant Melanoma disorder By Excisional Biopsy  (00:13)
08.   Diagnostic Statistical Mental Disorders  (00:13)
09.   Visual Representations of General Pathology  (00:36)
10.   Coagulative Necrosis  (00:54)
11.   Mass Chromatography  (01:06)
12.   Molecular Pathological Epidemiology Of Colorectal Neoplasia  (00:46)
13.   Distinguishing Between Validuty And Utility Of Psychiatric Diagoses  (01:02)
14.   Nonculture Molecular Techniques For Diagnosis Of Bacterial Infections  (00:27)
15.   Brachio Proctic Defloration In Septic Atrophy  (00:17)
16.   Tumorous Parenchyma Of Red Corpuscles  (00:43)
17.   Running Through The Blood (Fear Of God)  (01:09)
18.   Dark Pathways Of Specific Pathogens And Mental Disorders  (00:23)
19.   Cellular Destruction Under The Eyes of The Cytopatholgist  (00:23)
20.   Partial Remains Under Post-mortem Examination  (00:16)
21.   Putrid Emphysema In Hypodermic Tissue  (00:30)
22.   Fusing Symblepharon  (00:33)
23.   A Dive in the Primordical Swamp of Human Putrefaction  (00:15)
24.   Cringe in Repulsion  (00:40)
25.   Examination of Reeking Putrifying Organs, Tissues, Body Fluids  (01:15)
26.   Principles of Pathology  (00:59)
27.   Six Distinctive Morphological Patterns of Necrosis  (00:12)
28.   Ciotus Analis and Defloration  (00:48)
29.   Coagulative Myocytolysis Degeneration of the Myocardium  (00:21)
30.   A Specific Pattern of Irreversible Fibrinoid Necrosis  (00:27)
31.   In Myocardial Infarction  (00:44)
32.   Disruption of Partial Adipocerous Derma  (00:30)
33.   Analyzing the clinical adnormalities of rigor mortis  (01:09)

parution
1 Mars 2021

voir aussi
Last Days Of Humanity
Last Days Of Humanity
Putrefaction in Progress

2006 - Bones Brigade Records
  
Last Days Of Humanity
Last Days Of Humanity
In Advanced Haemorrhaging Conditions (MCD)

2005 - Bones Brigade Records
  

Essayez plutôt
Trepan'Dead
Trepan'Dead
Instinct

2012 - Autoproduction
  
Rotten Sound
Rotten Sound
Exit

2005 - Spinefarm Records
  
Gendo Ikari
Gendo Ikari
Unit 1 (EP)

2016 - Autoproduction
  
Napalm Death
Napalm Death
Mentally Murdered (EP)

1989 - Earache Records
  
Pig Destroyer
Pig Destroyer
Book Burner

2012 - Relapse Records
  

Vanden Plas
The God Thing
Lire la chronique
Asphyx
Necroceros
Lire la chronique
Cold Earth
Your Misery, My Triumph
Lire la chronique
Dieu De La Haine
Lire l'interview
Cult Graves
Strange Customs (EP)
Lire la chronique
Saille
V
Lire la chronique
Carbonized
For The Security
Lire la chronique
La Voûte présente : la Série Dungeon Synth (Avec Maxime) - #1 Introduction générale
Lire le podcast
Nightfall
At Night We Prey
Lire la chronique
Abominated
Decomposed (Démo)
Lire la chronique
Floorpunch
Twin Killing (Compil.)
Lire la chronique
Liquid Tension Experiment
Liquid Tension Experiment 2
Lire la chronique
Necrectomy
Interrupted Slumber (EP)
Lire la chronique
Necronomicon
The Final Chapter
Lire la chronique
Suffering Hour
The Cyclic Reckoning
Lire la chronique
Spectres & Teeth
No Magick Spawns! (EP)
Lire la chronique
Kankar
Dunkle Millennia
Lire la chronique
Fange
Pantocrator
Lire la chronique
Aria
Night Is Shorter Than Day
Lire la chronique
King Diamond
Fatal Portrait
Lire la chronique
Worst Doubt
Extinction
Lire la chronique
Grima
Rotten Garden
Lire la chronique
Alice In Chains
MTV Unplugged (Live)
Lire la chronique
Decaying Purity
Mass Extinction of the Prov...
Lire la chronique
Cystic
Incineration Rites (EP)
Lire la chronique
Stortregn
Impermanence
Lire la chronique
La Voûte #5 - La Trilogie Dead Can Dance
Lire le podcast
Seraphic Entombment
Quelled (Démo)
Lire la chronique
Liquid Tension Experiment
Liquid Tension Experiment
Lire la chronique
Fallen Forest
Giants Frost Battered (Comp...
Lire la chronique