chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
75 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Totengott - Doppelgänger

Chronique

Totengott Doppelgänger
Une musique qui doit tout à Celtic Frost, mais jouée depuis le sulfureux pays d’où sont issus Horn of the Rhino et Teitanblood : l’affaire Totengott, pour toute simple qu’elle puisse paraître, ne manque en réalité pas de particularités.

Une simplicité presque trop primitive au premier abord, tant les riffs des Espagnols semblent user d’une nostalgie pour un metal d’archéologue, rendu compact par les années sous terre. Doom, black, thrash, un feeling punk parcourant ces trois titres où la lourdeur du son n’empêche pas la violence des soubresauts : clairement, ce groupe ayant débuté comme un hommage à la formation suisse n’est pas là pour faire évoluer le genre, l’archaïsme des instruments et d’une voix déclamée renvoyant à une période d’avant les classifications, une préhistoire où tout était encore en gestation.

Sauf que, une fois dépassé un premier regard circonspect sur ce que ces quarante-quatre minutes peuvent bien apporter de plus que ce que l’on a déjà de metal rétrograde en plusieurs exemplaires, Doppelgänger finit par installer une ambiance et une manière de s’inscrire dans le passé bien à lui. Entre les charges de To Mega Therion, la théâtralité de Into the Pandemonium et la solennité de Monotheist, Totengott choisit de ne pas choisir, filant à tout crin vers le cornu dans une chevauchée aussi guerrière que sensuelle. Oui, il y a dans ces élans quasi-crust, dans ces passages doom véhéments, d’une austérité qui donne pourtant la sensation que l’au-delà est à notre porte, une identité que le trio attrape sans en faire grand cas, la jouissance d’être dans la maison de la Bête comme fil rouge. Une constance qui finit par emporter, donnant autant envie de crier un « UGH » de plaisir dès l’entame de « Delusion of Negation » que laissant l’esprit divaguer sur des images de terres arides et sauvages, un soleil de charbon éclairant un sol calciné.

Une vie dans le territoire des enfers où l’homme natif de ces lieux hurle et se bat, comme l’on se bat pour soi et son espace : voilà ce que cet enfant des mines devenues paysages extérieurs transmet, finissant de rendre Doppelgänger plus inédit qu’il peut en donner l’air. Pour autant, qu’on ne se trompe pas sur qui regarde tout cela avec un œil lointain et conquérant... Totengott hurle vers ce dieu mort, dans une épopée ultrametal aux riffs sans nul doute loin d’être neufs, mais dotés de la vigueur et de la force – oui, on peut être lent et vigoureux ; si vous ne me croyez pas, demandez à la masse qui met toute son énergie à vous exploser le crâne lors de « Satan Beside You » – des premières fois et leurs milles possibles.

Doppelgänger, s’il n’est pas qu’un jumeau, est bien maléfique comme on cherchait à l’être dans la radicalité d’une époque révolue. Une époque que les Espagnols dessinent avec un regard bien actuel, s’aidant d’une production qui, pour être juste, maquille parfois quelques redondances encore trop présentes (chose à laquelle on peut s’attendre quand on voit la durée des trois morceaux ci-présents). Mais la sensation de contempler les débuts d’un monde diabolique se faisant dans les cris, la crasse et le sang – comme à chaque naissance ! – est forte pour qui goûte un metal mythologique, aussi bien dans les thèmes qu’il développe que dans son exécution. Pour ma part, il n’en faut pas plus pour faire de Totengott un nouveau groupe de cœur, considéré tel qu’il demande à l’être bien trop tard.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

lkea citer
lkea
06/03/2021 14:24
note: 8/10
En écoute sur Bandcamp !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Totengott
Doom / Black / Thrash Metal
2017 - Xtreem Music / Burning World Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  6/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Totengott
Totengott
Doom / Black / Thrash Metal - 2013 - Espagne
  

vidéos
Satan Beside You
Satan Beside You
Totengott

Extrait de "Doppelgänger"
  

tracklist
01.   Delusion of Negation  (08:48)
02.   Satan Beside You  (14:03)
03.   Doppelgänger  (21:31)

Durée : 44:22

line up
parution
11 Juillet 2017

voir aussi
Totengott
Totengott
The Abyss

2019 - Xtreem Music / Burning World Records
  

Essayez aussi
Celtic Frost
Celtic Frost
Monotheist

2006 - Century Media Records
  

Vanden Plas
The God Thing
Lire la chronique
Asphyx
Necroceros
Lire la chronique
Cold Earth
Your Misery, My Triumph
Lire la chronique
Dieu De La Haine
Lire l'interview
Cult Graves
Strange Customs (EP)
Lire la chronique
Saille
V
Lire la chronique
Carbonized
For The Security
Lire la chronique
La Voûte présente : la Série Dungeon Synth (Avec Maxime) - #1 Introduction générale
Lire le podcast
Nightfall
At Night We Prey
Lire la chronique
Abominated
Decomposed (Démo)
Lire la chronique
Floorpunch
Twin Killing (Compil.)
Lire la chronique
Liquid Tension Experiment
Liquid Tension Experiment 2
Lire la chronique
Necrectomy
Interrupted Slumber (EP)
Lire la chronique
Necronomicon
The Final Chapter
Lire la chronique
Suffering Hour
The Cyclic Reckoning
Lire la chronique
Spectres & Teeth
No Magick Spawns! (EP)
Lire la chronique
Kankar
Dunkle Millennia
Lire la chronique
Fange
Pantocrator
Lire la chronique
Aria
Night Is Shorter Than Day
Lire la chronique
King Diamond
Fatal Portrait
Lire la chronique
Worst Doubt
Extinction
Lire la chronique
Grima
Rotten Garden
Lire la chronique
Alice In Chains
MTV Unplugged (Live)
Lire la chronique
Decaying Purity
Mass Extinction of the Prov...
Lire la chronique
Cystic
Incineration Rites (EP)
Lire la chronique
Stortregn
Impermanence
Lire la chronique
La Voûte #5 - La Trilogie Dead Can Dance
Lire le podcast
Seraphic Entombment
Quelled (Démo)
Lire la chronique
Liquid Tension Experiment
Liquid Tension Experiment
Lire la chronique
Fallen Forest
Giants Frost Battered (Comp...
Lire la chronique