chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Hopelessness - Mournful and Restless Sound

Chronique

Hopelessness Mournful and Restless Sound
Il y a juste deux choses que j’ai trouvées dommage dans ce premier album d’un groupe aussi mystérieux sur ses membres que sur sa nationalité, c’est le logo et la pochette. Le logo d’abord, je n’arrive pas à le trouver pertinent. Il conviendrait à un autre style de musique que celui proposé sur ces 5 pistes. Avec ses effets de ronces, ses formes agressives, je le verrai plutôt pour un groupe plus tranchant, plus dur. HOPELESSNESS est plutôt à tendances misanthropes, dépressives, avec une pointe de mélancolie lourde et perverse. Mais je ne retrouve pas ça dans le logo. La pochette quant à elle peut correspondre, mais elle n’est pas assez marquante. C’est l’idée de faire du flou, de donner envie d’approcher ses yeux pour distinguer ce qui se cache derrière cette photo, mais finalement on n’y retrouve pas grand-chose et on l’oublie. Ce qui est donc dommage vu que musicalement on se retrouve au contraire envahi par des sensations puissantes.

32 minutes qui m’ont tout de suite replongé une quinzaine d’années en arrière, lorsque je découvrais et frissonnais sur le black metal terrifiant de XASTHUR, STRIBORG, NORTT ou encore LEVIATHAN. Chacun avait sa formule pour imposer une ambiance de malaise profond. Ce n’était pas du dépressif qui pleurait comme une victime recroquevillée sur elle-même au pied de son lit, mais des cris plus intérieurs, plus vicieux, plus inquiétants et enfouis en quelque sorte. Et c’est ce qu’arrive à recréer HOPELESSNESS. Sombre, il navigue entre parties rapides et lancinantes tout en offrant quelques incursions mélancoliques. « I saw the World from the Stars » propose par exemple des riffs et des ambiances qui renvoient à d’autres précurseurs du style : FORGOTTEN TOMB.

Ce groupe mystérieux produit parfaitement les atmosphères qu’il souhaite. Et même si pour l’instant on ne sait pas qui est derrière les compositions, on se doute qu’il n’est pas non plus un nouveau venu dans l’univers du black. On peut même imaginer qu’il s’agisse de quelqu’un qui habituellement officie dans une ou plusieurs autre(s) formation(s) et qui a eu l’envie de se lancer dans un style différent de ses habitudes. Si je devais essayer de spéculer et lancer une hypothèse, je dirais dans ce cas-là que ça pourrait être Bornyhake, le Suisse derrière BORGNE, PURE ou encore ENOID, parce que je sais qu’il est touche-à-tout et capable d’être à nouveau derrière un énième projet. Bon, ce n’est pas nécessairement une information importante, mais la curiosité m’a bien titillé… Sachez donc juste qu’HOPELESSNESS vaut le coup. Un black metal dépressif tortueux et lourd.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Hopelessness
Black Metal Dépressif
2021 - Transcendance
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Hopelessness
Hopelessness
Black Metal Dépressif -
  

tracklist
01.   How Lucky Are the Dead
02.   Drowning on the Land
03.   Free Fall into a Great Velvet Darkness
04.   I Saw the World from the Stars
05.   Sadness and Boredom

Durée : 32:52

parution
10 Février 2021

Essayez aussi
Vardan
Vardan
Between the Fog and Shadows

2015 - Moribund Records
  
Nihill
Nihill
Krach

2007 - Monumentum Records
  
Vardan
Vardan
Nostalgia - Archive of Failures - Part IV - V - VI

2018 - Moribund Records
  
Germ
Germ
Grief

2013 - Eisenwald Tonschmiede
  
F41.0
F41.0
Near Life Experiences

2013 - Empyre Music
  

Aria
Generator of Evil
Lire la chronique
Ruttokosmos
Kärsimys (Compil.)
Lire la chronique
Disrupted
Pure Death
Lire la chronique
Vanden Plas
The God Thing
Lire la chronique
Asphyx
Necroceros
Lire la chronique
Cold Earth
Your Misery, My Triumph
Lire la chronique
Dieu De La Haine
Lire l'interview
Cult Graves
Strange Customs (EP)
Lire la chronique
Saille
V
Lire la chronique
Carbonized
For The Security
Lire la chronique
La Voûte présente : la Série Dungeon Synth (Avec Maxime) - #1 Introduction générale
Lire le podcast
Nightfall
At Night We Prey
Lire la chronique
Abominated
Decomposed (Démo)
Lire la chronique
Floorpunch
Twin Killing (Compil.)
Lire la chronique
Liquid Tension Experiment
Liquid Tension Experiment 2
Lire la chronique
Necrectomy
Interrupted Slumber (EP)
Lire la chronique
Necronomicon
The Final Chapter
Lire la chronique
Suffering Hour
The Cyclic Reckoning
Lire la chronique
Spectres & Teeth
No Magick Spawns! (EP)
Lire la chronique
Kankar
Dunkle Millennia
Lire la chronique
Fange
Pantocrator
Lire la chronique
Aria
Night Is Shorter Than Day
Lire la chronique
King Diamond
Fatal Portrait
Lire la chronique
Worst Doubt
Extinction
Lire la chronique
Grima
Rotten Garden
Lire la chronique
Alice In Chains
MTV Unplugged (Live)
Lire la chronique
Decaying Purity
Mass Extinction of the Prov...
Lire la chronique
Cystic
Incineration Rites (EP)
Lire la chronique
Stortregn
Impermanence
Lire la chronique
La Voûte #5 - La Trilogie Dead Can Dance
Lire le podcast